AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 salade de fruits (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité


MessageSujet: salade de fruits (libre)   Lun 19 Juin - 12:03

Il avait lieu tous les mercredis et samedis de chaque semaine de toute l’année, sans aucune exception, et pourtant Sin était toujours tout autant excité qu’à chaque fois qu’il se rendait au marché. Il n’y avait rien de bien exceptionnel, mais il fallait croire que le presque quinquagénaire continuait à entretenir son âme d’enfant qui n’avait pas encore atteint l’âge de raison et aimait s’émerveiller d’un rien. Le boucan qui aurait pu casser les oreilles de n’importe qui sonnait comme une douce mélodie à ses oreilles. Les gens qui lui rentraient dedans aurait pu énerver n’importe qui, mais pour lui cela créait des liens avec des inconnus. Les odeurs qui auraient pu donner la nausée à n’importe qui excitaient encore plus ses papilles gustatives. Il était comme un animal qui n’avait pas goûté à la liberté depuis des années, jusqu’à ne plus se souvenir de sa saveur si particulière, que l’on remettait subitement dans la nature. Il n’avait pas peur, il avait envie de tout explorer. Et pourtant, il le connaissait que trop bien, le marché. Il saluait les commerçants non sédentaires, parce qu’il était un peu trop sociable, mais aussi parce que tous le reconnaissaient instantanément. Après tout, il était le père d’une très grande famille – les Stevenson ne passaient jamais inaperçus à Eastcliffs –, et le patron du Paradise, qui aimait prendre ses produits frais directement du marché. Alors il faisait le tour des étalages, admirant les couleurs vives des fruits et légumes. Puis c’est la douce odeur maritime – en soi cela puait, mais il ne voyait toujours que le bon côté des choses – qui l’hypnotisa et l’attira jusqu’au rayon des poissons. Apparemment, il y avait eu une bonne pêche. Son regard tomba évidemment sur le poisson trompette, parce qu’il était peu courant d’en voir et qu’ils avaient quand même une sacrée sale gueule. Son visage s’illumina d’un sourire con alors qu’il attrapait le poisson et commençait à jouer avec, le prendre pour une marionnette. C’était bien dégueulasse. « Hey, regarde ! » Sauf que lorsqu’il se retourna, tout fier de lui et ses conneries, pour jouer au ventriloque avec son poisson pas encore éventré, le Stevenson qui l’accompagnait avait magiquement disparu, évaporé. Il haussa un sourcil et fit la moue, grandement déçu de ne pas avoir un public pour admirer ses performances. Pendant un instant, il hésita à reposer le poisson et parcourir plus sérieusement les stands à la recherche de la nourriture dont il avait besoin pour les prochains jours, la queue entre les jambes. Mais il était un Stevenson, et les Stevenson n’abandonnaient pas aussi facilement. Alors, il héla le vendeur, lui demandant le prix du poisson trompette – sérieux, un poisson trompette –, déposant quelques pièces dans la main, avant de se mettre au milieu de la place, de monter légèrement en hauteur sur la fontaine. Il se racla la gorge. « Hmm hmm. Mesdames et messieurs, j’ai l’honneur de vous présenter mon nouvel ami, Peluche ! » Oui, d’accord, tout à fait. Parce qu’il avait effectivement une tête de peluche avec plein d’écailles. Vraiment n’importe quoi. Et alors, c’est sous le regard ahuri qu’il attrapa le poisson mort par le cou, et qu’il commença à mimer il ne savait pas trop quoi, prenant une voix étrange pour raconter des conneries. C’était bien, mais avec tout cela le temps passait et il n’avait toujours pas choisi ses légumes pour ce midi.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
✿ Messages :
182
✿ Date d'inscription :
26/06/2017

MessageSujet: Re: salade de fruits (libre)   Ven 28 Juil - 11:25

Elle n’avait pas spécialement envie d’être ici. Mais bon, elle avait proposer a sa sœur d’aller au marché pour faire quelques courses, et ainsi lui laisser un peu d’intimité avec son mec.  Ca devenait intenable comme situation, c’était tout simplement pas humain de vivre ça. Elle sentait son cœur accéléré et avait des papillons dans le  ventre quand elle voyait son beau frère. Et j’vous explique pas comment elle fondait quand il la regardait, lui parlait ou même riait. Et pitié, elle avait l’impression de mourir quand il l’appelait « Lee ». Le seul jusqu’ici qui l’appelait ainsi, et le seul pour toujours elle l’espérait. Enfin bref, vous l’aurez compris, elle était amoureuse de son beau frère et  elle était donc dans une grosse merde bien noir.  Pas seulement parce que c’était son beau frère, mais aussi parce qu’elle vivait sous le même toit que lui, donc le croisait tout les jours, et aussi parce que c’était une trahison envers sa sœur et que cette dernière était follement amoureuse de cet homme. En même temps comment ne pas l’être, il était beau, drôle, intelligent, intéressant a écouter parler… Les deux sœur Whelan en était au point de trouver les défauts de cet homme beau.  C’est pour vous dire a quel point elles en étaient folle, l’une comme l’autre. Sauf qu’Ava avait le droit de l’embrasser, le toucher, coucher avec lui,  droit de l’aimer et le crier. Leah elle, elle avait que le droit de le regarder, lui parler comme s’il n’était que son beau frère et de se taire sur ses sentiments pour lui. Bref la misère pour la rouquine. La voila donc ici, a penser a cet homme alors qu’elle déambulait entre les stand soigneusement aligné du marché qui se tenait tout les mercredi et samedi de toute l’année, sans aucune exception.  Elle avait déjà acheté pas mal de légumes et quelque fruit, son panier n’était pas trop lourd donc ca allait. Maintenant elle devait acheter un peu de viande et de poisson et rentrer. Mais comme elle n’avait pas vraiment envie de rentrer, elle trainer. Elle essayait de ne pas penser, mais bon, pas de chance le visage de son beau frère n’arrêter pas d’apparaitre dans son esprit.

Quand elle passa devant la fontaine, quelque personnes la bousculée, c’est donc a ce moment précis qu’elle revint sur terre. Et pas devant n’importe quel spectacle, devant un homme qui avait  passé la quarantaine, était en train de s’improviser ventriloque avec un poisson avec une sale tronche. Sérieusement, dans cette ville les gens ne perdent vraiment jamais leurs âmes d’enfant. Et en bon public qu’elle était, la rouquine rit aux éclats.  Et quand tout le monde semblait se lassé de ce spectacle, elle, elle resta jusqu’à ce que l’homme se lasse et descende de la fontaine. Elle voulait le remercier, il lui avait changé les idées, et elle était polie la Leah, donc elle allait remercier cet inconnue.  Elle s’approcha presque timidement de lui «  Bonjours, j’ai trouvée votre spectacle surement improviser très marrant. Merci beaucoup » dit-elle simplement presque timidement encore une fois.


Spoiler:
 

_________________
L'amour interdit
Je me suis noyée dans tes yeux. J'ai craquer sous ton sourire. Je me suis effondrer en entendant ton rire. ▬ Ces sentiments me tue, je voudrais te toucher, t'embrasser, que mes sentiments ne soit plus secret. Tu me tue a petit feu, mais plus je te vois plus je t'aime.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
salade de fruits (libre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHAAAAT :: A CUP OF THE ? :: Boîte à caca :: RPS-
Sauter vers: