AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 {réalité alternative ft Cerys} Was it a dream ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
✿ Messages :
1416
✿ Date d'inscription :
23/03/2016

MessageSujet: {réalité alternative ft Cerys} Was it a dream ?   Lun 26 Juin - 19:01

CERYS & RAPH

Il y a des jours comme ça ou rien ne va.
Si dès le saut du lit il y a un truc qui cloche, le mieux est peut-être de faire demi tour et de retourner se coucher. C'est ce que je me dis depuis ce matin. J'ai commencé par m'emmêler les pieds dans mes draps en quittant mon lit. Et ce n'est pas allé en s'arrangeant tout au long de la journée. Je subis encore quand je dois rentrer à pieds chez moi alors que je vis un peu à l'écart du village. Marcher n'est pas un problème en soit. Le vrai souci réside dans le fait qu'il tombe des cordes. Je suis trempé jusqu'à l'os. Et j'ai beau aimer la pluie, là c'est tout sauf agréable. Je ne suis pas certain qu'il y ait ne serait-ce qu'un petit centimètre carré de ma peau, qui ne soit pas humide. Bientôt, je me noie.

Mais en attendant qu'un truc aussi stupide ne m'arrive, je continue de marcher. Et je ne cherche même pas à faire du stop. Sans doute un peu par crainte que ça ne soit une femme qui s'arrête. Pour un peu qu'elle soit jolie, je suis foutu. Je ne serai pas capable d'aligner deux mots (je ne suis même pas certain de pouvoir en sortir un seul !) et ce sera un nouveau coup dur dans ma sale journée. Là vraiment, ma seule hâte c'est de vite rentrer chez moi pour prendre une douche chaude, enfiler des vêtement secs et m'enrouler dans un plaid dans mon canapé pour lire un bouquin. Bien que cette partie là du programme soit encore en pleine réflexion ! Et pour le coup, j'ai le temps d'y penser avant d'atteindre enfin ma petite maisonnette en bord de forêt. Ce sera juste mes animaux et moi. Ouais, dit comme ça ça fait un peu pervers sexuel dégueulasse qui fait des trucs bizarres avec ses bestioles. Mais ce n'est évidemment pas ça du tout. Je suis un type normal -à peu près normal- qui vit avec plusieurs animaux. Dont sept chats. Normal je vous dis !

Je commence à paniquer un peu à l'idée soudaine que je sois en train -ou sur le point de- m'enrhumer, quand j'éternue une première fois et suis parcouru d'un long frisson. Il fait une vingtaine de degrés. Autant dire qu'il ne fait pas très froid. Mais avec la pluie qui tombe depuis de nombreuses heures maintenant, c'est quand même quelque chose ! Encore un éternuement. Et cette fois je ronchonne dans ma barbe en croisant les bras sur mon torse comme si ça allait pouvoir me protéger de quoi que ce soit. Je sais que je devrais quand même tenter de faire du stop. Mais je n'arrive pas à m'y résoudre. Faut croire que je préfère prendre le risque de vraiment tomber malade, que celui de monter dans la voiture d'une femme. Tant pis pour le côté très pathétique de la chose. Ce n'est pas dans la fierté que, les gars comme moi, on s'étouffe !

_________________


What the phoque ?!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
✿ Messages :
432
✿ Date d'inscription :
15/06/2017

MessageSujet: Re: {réalité alternative ft Cerys} Was it a dream ?   Dim 2 Juil - 0:21

will your dream come true ?
cerys & raphaël

Un promenade en forêt. La bonne chose à faire pour se détendre, voyons. Elle sait pas trop pourquoi, surtout qu'il ne fait pas franchement beau par ici. Mais une idée soudaine de vidéo, une envie folle de la tourner tout de suite et la voilà dans les bois, son appareil sur un trépied, à faire une danse ridicule sous la lumière déclinante. Ô joie, Ô bonne idée. Mais bon, elle a presque fini. Alors elle prend le temps de terminer, regardant en accéléré si elle a tout ce qu'il lui faut avant de couper l'appareil, de le ranger dans sa housse … Et de se perdre un peu. Elle sait qu'elle a garer sa voiture pas loin, mais où ? Bonne question. Elle y va un peu à l'instinct, son matériel sous le bras, ses converses craquant sur les branches. Discrétion zéro. Elle est vraiment pas douée. Elle devait être la femme qui restait à la maison, dans une vie parallèle, pas la chasseuse sexy et courageuse. Elle n'est franchement pas assez douée. Le sourire aux lèvres quand même, elle finit par trouver sa petite voiture, déposant tout sur la banquette arrière, grimaçant alors que la pluie tombe. Et zut. Se dépêchant de faire le tour, elle grimpe vite sur le siège conducteur avant d'être définitivement trempée. Au sec, ça va tout de suite mieux. Elle allume le moteur, le laisse se chauffer quelques secondes, le temps de trouver une bonne station de radio, et elle est partie, sur une musique bien girly des années quatre-vingt, pour le plaisir des oreilles. Elle chante, danse, tout en essayant de pas perdre de vue la route devant elle. Ce qui est plus dur qu'il n'y paraît ! Un moment après, elle aperçoit un animal dans ses phares. Un animal ? Drôle d'animal. Il marche sur deux pattes, est trempée jusqu'à l'os, les fringues qui pendent et l'air pas content. Un ours peut-être ? Elle fronce les sourcils, ralentissant pour regarder de plus près. C'est de toute évidence un être humain. Mais qu'est-ce qu'il fout là sous cette pluie battante ?

Prise d'un élan de bonté, elle enclenche la manœuvre, faisant demi tour un peu plus loin avant de revenir à hauteur de l'intrus, tout doucement. Elle se penche pour descendre la vitre, regardant l'animal sauvage, alors que le vent amène de la pluie et de l'air frais. Putain. « Hey monsieur ! Vous voulez que je vous ramène ? Fait plus chaud dans la voiture ! » Elle sourit, essaie d'avoir l'air gentille. C'est dur avec les trombes qui fouettent son visage, mais elle perd pas espoir. « Viens, avant d'attraper un rhume ! » Ouais, elle est direct passer au tutoiement. Elle est comme ça, incapable de rester très longtemps strict. Gamine insolente. On la refera pas, à ce stade, c'est un cas désespéré. Mais elle le vit très bien. Sans trop laisser le choix à l'inconnu, elle appuie pour ouvrir la portière, l'invitant clairement à monter. Eastcliffs c'est une petite ville ; on sait qui est un psychopathe et avec qui ne pas monter en voiture. Et jusqu'à présent, elle n'a rien fait pour arriver dans cette liste. Pas encore, du moins !

_________________
got a problem, buddy ?
All my life, I was never there just a ghost, running scared Here our dreams aren't made, they're won Lost in the city of angels Down in the comfort of strangers, I Found myself in the fire burnt hills In the land of a billion lights
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
✿ Messages :
1416
✿ Date d'inscription :
23/03/2016

MessageSujet: Re: {réalité alternative ft Cerys} Was it a dream ?   Dim 2 Juil - 23:19

CERYS & RAPH

Il y a bien une voiture qui s'approche à vitesse réduite, de l'endroit où je me trouve. Mais je n'y prête pas plus attention que ça, parce que je n'ai toujours pas la moindre intention de me faire embarquer où que ce soit, par qui que ce soit. Je fais déjà beaucoup trop facilement confiance, on me le répète assez souvent comme ça. Je suis soulagé de voir que la voiture ne s'arrête pas finalement. Mais ralenti le rythme de mes pas en réalisant que la voiture en fait de même et que finalement, elle fait demi tour. Mince. Et le pire, c'est que je réalise assez vite que c'est une femme qui se trouve au volant. Non, rien à voir avec une pensée machiste comme quoi les femmes au volant sont un danger et je ne sais trop quoi. C'est juste que s'il s'était agit d'un homme, j'aurais sans doute plus facilement accepté de l'aide. Une femme ... C'est tout simplement hors de question. Je ne suis pas capable de ça !

En plus, elle est jolie. C'est ce que je peux assez vite constater, quand elle baisse la vitre pour s'adresser à moi. J'ai le palpitant qui s'emballe et la gorge qui se noue de nouveau. Mon corps subit un élan de panique que je ne connais que trop bien. Non, ça va aller ... Je réponds avec maladresse, un sourire aussi poli que possible sur le visage et un air détendu. Genre : non aucun souci, je suis très bien là, seul sous la pluie ! Mais si je veux être honnête avec moi même, je dois bien reconnaître que j'ai certainement l'air très con. Je suis trempé de la tête aux pieds. Et frigorifié par dessus le marché. Bien que le frisson qui me parcourt ne soit sans doute pas uniquement du au froid. Mais bien à une certaine dose de peur. Cette peur insensée des femmes dont je ne parviens à me défaire tout à fait.

C'est presque un ordre qu'elle ajoute finalement dans la foulée, en ouvrant carrément la portière sans attendre ma réponse. Façon de me faire comprendre, sans doute, que je n'ai pas d'autre choix que d'accepter sa proposition. J'avoue que là, je suis encore un peu moins à l'aise. Et en même temps, je le suis davantage. Je sais, rien de logique là dedans. Mais je n'ai jamais prétendu être normal et logique. Je grimace mais fini par obtempérer. Je n'ai pas entendu parler de dangereuse psychopathe errant dans les rues et alentours de Eastcliffs, ces derniers temps. Et je suis plutôt bien renseignée puisque je gère la radio du village. Radio au sein de laquelle je présente régulièrement les informations et actualités ! J'habite près de la forêt. Je souffle tout bas, une fois installé sur le siège côté passager et la portière refermée. Je n'ose pas tourner la tête vers elle pour la regarder. Y'a déjà son parfum qui emplit l'habitacle restreint de la voiture. Un parfum doux, léger et parfaitement féminin. La petite maison, devant la forêt. C'est peut-être moi qui vais passer pour un psychopathe, avec ma petite maison en bordure de forêt tiens ...

_________________


What the phoque ?!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
✿ Messages :
432
✿ Date d'inscription :
15/06/2017

MessageSujet: Re: {réalité alternative ft Cerys} Was it a dream ?   Dim 9 Juil - 0:02

will your dream come true ?
cerys & raphaël

Il a l'air malin sous la pluie, à se les geler. En plus, il a l'air de vraiment hésiter à monter dans sa voiture. Se passe quoi ? Elle a l'air d'une psychopathe ? Elle pensait pas faire peur à ce point. Il refuse d'abord son offre mais Cerys, c'est pas le genre à se laisser avoir. La politesse, c'est pour ceux qui veulent rester sous la pluie. Alors elle insiste, ouvrant la portière pour le faire monter. Elle en est presque à un stade où elle se pencherait pour le tirer directement à l'intérieur. Mais ce serait probablement dangereux pour tout le monde. Alors il monte enfin et referme la porte, ce qui fait tout de suite du bien. Avec un sourire, elle prend juste le temps de monter un peu le chauffage et de baisser le son de la radio, la laissant en fond mais suffisamment pour pouvoir discuter. Elle est bavarde, la brunette, elle le sait d'avance. Lui par contre, a pas l'air à l'aise. Il parle si bas qu'elle entend à peine. Heureusement qu'elle a une bonne ouïe. Un haussement de sourcil surpris quand il lui annonce la destination, mais elle se met en route sur un sourire. « Je crois que je vois laquelle. Je pensais pas que quelqu'un y vivait. Ou alors une vieille folle, dans le style sorcière édentée. » Elle sourit un peu, amusée à l'idée. Mais c'est vrai qu'à Eastcliffs, les sorcières ont pas besoin de se planquer en forêt, elles peuvent très bien se promener dans les rues. Rien que de l'habituel. « Mais je suis contente de voir que c'est pas le cas. » Elle lui sourit, sans trop tourner la tête. Avec le temps, vaut mieux qu'elle reste concentrée sur la route pour ne pas faire un écart et risquer leurs vies à tous les deux. Mais le silence, c'est pas son délire. « Tu ne te sens pas seul là-bas ? C'est particulièrement isolé. » Après, chacun ses goûts. Elle a probablement trop l'habitude de traîner avec sa famille à rallonge, elle rêve trop des grandes villes, pour envisager qu'on puisse savourer une vite d'ermite. Ça lui ferait quoi à elle de devoir rentrer tous les jours à des kilomètres, dans une cabane en forêt ? Bizarre. Elle peut même pas l'imaginer. Alors elle secoue la tête et tend la main vers la banquette arrière, attrapant son sac et en sort sa boite de chewing-gum, en mettant un dans sa bouche et lui montrant le paquet. « T'en veux ? Je suis complètement accro à ces petits trucs. Mon père me dit tout le temps que j'vais finir comme la gamine dans Charlie et la Chocolaterie. » Elle hausse les épaules, pensant pas que ça ira jusque là, même si c'est rare qu'elle n'aie rien en bouche. Rien de pervers bien sur (quoique) juste une passion folle pour la gomme. Qui la tuera un jour. Elle s'étouffera dans une bulle, la serveuse, en allant trop vite sur ses rollers. C'est ce que lui a dit une voyante un jour. Et elle a tendance à croire ce genre de trucs. Parce qu'on rigole souvent des voyantes, mais vaut mieux éviter les malédictions. Ça finit mal ce genre de truc. Mais bref. C'est pas ça le débat.

_________________
got a problem, buddy ?
All my life, I was never there just a ghost, running scared Here our dreams aren't made, they're won Lost in the city of angels Down in the comfort of strangers, I Found myself in the fire burnt hills In the land of a billion lights
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
✿ Messages :
1416
✿ Date d'inscription :
23/03/2016

MessageSujet: Re: {réalité alternative ft Cerys} Was it a dream ?   Dim 16 Juil - 0:50

CERYS & RAPH

Je suis horriblement gêné par la situation. Je n'ai pas envie de passer pour un parfait crétin qui préfère crever de froid et de noyade sous une pluie torrentielle, que d'accepter l'invitation d'une jeune femme. Elle me propose juste de monter dans sa voiture, pas de finir la nuit avec elle. Et tant mieux d'ailleurs ! Ce n'est pas qu'elle n'est pas à mon goût -faudrait être aveugle quand même-. Mais justement en fait. Elle est tellement jolie, que ça me met encore plus mal à l'aise. J'ai envie de me barrer en courant aussi vite et loin que possible. Mais ce serait étrange et pour le moins malpoli quand même. Je m'abstiens donc. Et je fini par accepter l'invitation. J'espère juste qu'elle n'est pas une folle perverse qui va en profiter pour me faire du mal. Sincèrement, on ne sait jamais. Les tueurs en série ne paient généralement pas de mine ! Je ne peux m'empêcher de sourire quand elle me fait part de ce qu'elle imaginait, concernant l'habitant de ma maison. Je ne sais pas si elle est sérieuse ou si elle dit ça vraiment pour m'amuser. Mais ça m'amuse en tout cas !

Non ... J'suppose que j'suis pas vraiment ça. Que je me contente de confirmer. Comme si c'était vraiment utile que je le fasse tiens ! J'aime la solitude. Je suis plus à l'aise avec mes animaux. Qu'avec des tas de gens autour de moi. Surtout les femmes. Si je le pense, je préfère évidemment ne pas le dire. Je n'ai pas envie qu'elle me voit comme un fou furieux ou je ne sais trop quoi. Non merci. Je hoche négativement la tête quand elle me montre sa boîte de chewing gum. J'aime bien ça. Mais j'ai une nette préférence pour les bonbons. J'en mange si souvent, que quand je me risque à de la gomme à mâcher, j'ai tendance à avoir le réflexe de les avaler. Non, je ne tiens pas à savoir dans quel état se trouve mon appareil digestif. Pas terrible, je le crains. Surtout avec le régime que j'ai suivis pendant des années d'ailleurs. Violette Beauregard.

Bien sûr que j'ai la référence. Je pensais d'ailleurs que j'étais la seule personne non-enfant, qui connaissais ce film. Je suis presque soulagé de constater que non. Quoi que ... En fait je m'en fiche un peu de savoir ce qu'il en est véritablement. Je vis très bien mes références qui peuvent sembler étrange pour un homme de mon âge. D'ailleurs, je suppose que la brunette est plus jeune que moi. Que, du coup, c'est moins perturbant qu'elle connaisse et regarde ce genre de film. C'est quoi ton nom ? Ouais, je suis le premier étonné de la question. Pas vraiment de la question en elle même. Mais du fait que je trouve le courage de la lui poser. De prendre la parole de moi même cette fois ci. C'est peut-être parce qu'elle est parvenue à me faire sourire, que je suis assez "à l'aise" pour ça. Ou c'est simplement parce qu'elle a l'air gentille. Quoi que ... Ca fait pas un peu pervers d'inviter quelqu'un dans sa voiture et de lui proposer des petites sucreries ?

_________________


What the phoque ?!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
✿ Messages :
432
✿ Date d'inscription :
15/06/2017

MessageSujet: Re: {réalité alternative ft Cerys} Was it a dream ?   Mer 19 Juil - 22:32

will your dream come true ?
cerys & raphaël

Elle rit. Il n'a pas mal pris sa blague sur la vieille sorcière. Si c'en était vraiment une, elle n'est pas sûre elle-même. C'est bien le genre de fille à vraiment imaginer une vieille folle avec un corbeau dans les cheveux qui vivrait à l'entrée de la forêt. Elle regarde probablement trop de films. Il lui confirme cependant qu'il ne l'est pas et elle hoche la tête, très sérieuse. Après tout, les sorcières peuvent changer leur apparence non ? Une vieille peau pourrait devenir un très bel homme juste pour appâter des jeunes filles dans son repère. Elle secoue la tête. Trop d'imagination, Cerys. « Ah, ça je peux comprendre par contre ! J'adore les animaux. Et c'est vrai qu'ils sont bien plus facile à vivre que les gens ! » Elle lui sourit du coin de l'oeil, comprenant totalement. C'est plus simple de vivre avec un chat qu'avec un mec, par exemple. C'est pour ça que le seul homme de sa vie, c'est son matou. « J'ai adopté un chat, il n'y a pas longtemps. Il s'appelle Nutella et c'est, genre ... L'homme de ma vie. » C'est pathétique mais elle rigole. Les hommes et les femmes croisent sa route, occupent son corps pour un temps mais à la fin de la journée, elle rentre chez elle et c'est sa boule de poils qui la câline. Elle lui propose ensuite des chewing-gum mais il n'a pas l'air d'en avoir envie. Elle hausse les épaules et repose la boîte dans un coin, riant encore en l'entendant, faisant un signe de la main. « Exactement ! Violette Beauregard. » Contente qu'il aie compris, qu'il aie même trouvé son nom, elle est aux anges. Un rien lui fait du bien, mais ce mec est amusant. Et visiblement, il s'y connait un minimum en films. Tant mieux. Les gens sont plus intéressants quand ils s'ouvrent un minimum l'esprit. La prochaine question lui fait hausser un sourcil mais elle lui sourit. « Cerys. Cerys Stevenson. » Elle sait qu'il doit connaître, au moins le nom de famille. Dans la ville, c'est tellement devenu quelque chose cette famille de barges, trop nombreuse. Elle les aime tous, ces cinglés, mais elle sait que ça fait peur. « Je pense pas qu'on se connaisse. Pourtant ta voix me dit un truc. T'as fait une pub ou un truc du style ? » Autant son visage lui parle pas vraiment, autant c'est vrai qu'il y a un truc de familier dans sa voix. Comme un vieil ami qu'elle retrouverait. Ils se connaissent peut-être et elle passe pour une salope à pas le reconnaître. Mais il lui a demandé son nom. C'est qu'il la reconnaît pas non plus, si ? Elle va essayer de pas trop y penser. Alors qu'elle se rapproche de la forêt, elle ralentit et se penche un peu vers l'avant. « Tu me guides d'ici ? Que je nous perde pas sous la pluie. » Elle se tourne un peu vers lui, le regard amusé. Ce serait con, quand même. Manquerait plus que ça pour terminer la soirée en beauté. Deux idiots sous la flotte. Et la preuve qu'il aurait pas du monter dans la voiture d'une folle. Ah, que du beau.

_________________
got a problem, buddy ?
All my life, I was never there just a ghost, running scared Here our dreams aren't made, they're won Lost in the city of angels Down in the comfort of strangers, I Found myself in the fire burnt hills In the land of a billion lights
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
✿ Messages :
1416
✿ Date d'inscription :
23/03/2016

MessageSujet: Re: {réalité alternative ft Cerys} Was it a dream ?   Sam 22 Juil - 22:38

CERYS & RAPH

Je n'irais pas jusqu'à dire que je suis super à l'aise en compagnie de la jeune femme ... Mais c'est étonnamment "simple" d'être avec elle. Elle est gentille, marrante et un peu plus bavarde que moi. Ce qui peut s'avérer utile si l'on prend en considération le fait que je ne suis justement pas du tout bavard. Pas avec les femmes en tout cas. Qui ont un peu trop le don de me mettre mal à l'aise. Mais je suis pas mal soulagé d'apprendre que, tout comme moi, elle préfère les animaux aux Hommes. Je suis parfaitement d'accord sur le fait qu'ils sont plus faciles à vivre que les êtres humains. C'est l'une des choses qui font que je les aime tant moi aussi ! Ca me fait sourire de l'entendre mentionner son chat, qu'elle qualifie elle même d'homme de sa vie. Je trouve la chose un peu étrange. Mais c'est surtout très amusant, je ne peux dire le contraire ! Je ne sais pas que penser du fait que nous ayons les mêmes références tous les deux. Pour elle, surtout. Moi, je suis un grand gamin, c'est donc normal. Mais elle ?

Je préfère ne finalement pas faire de commentaire, pour plutôt lui demander son nom. Et elle est donc l'une des innombrables Stevenson qui vivent ici à Eastcliffs. Je ne suis qu'à moitié surpris du coup. Je me demande si je ne suis pas allé à l'école avec l'un de ses frères ou l'une de ses soeurs. Stevenson, donc ... Je répète, un vague sourire amusé sur les lèvres. Je rougis un peu stupidement, quand elle émet l'idée que j'ai fait de la pub. Et je hoche tout de suite négativement la tête alors même qu'elle est trop concentrée sur la route pour pouvoir tourner le regard vers moi. C'est moi qui tiens la radio du village. Je ne précise pas que je suis également le leadeur, chanteur et guitariste d'un petit groupe. Et que je suis celui qui anime la fête de la musique tous les ans. Si elle ne m'a jamais remarqué, ce n'est sans doute pas pour rien !

Je me redresse dans mon siège pour tenter de mieux voir au dehors et ainsi me repérer. Ce qui s'avère un peu compliqué avec le rideau de pluie qui nous encercle et la nuit qui est bien tombée maintenant. Malgré tout, je parviens à la guider. Et ainsi repérer ma petite maison dont j'ai laissé la lumière au dessus de la porte d'entrée, allumée. Parce que je savais que je rentrerais une fois la nuit tombée et que c'est forcément plus simple de me repérer avec cette lumière là ! Merci de m'avoir déposé. Je marmonne tout bas, incapable de savoir ce que je suis supposé dire ou faire. Finalement, après une énième hésitation, je tourne à demi la tête vers elle. Tu veux peut-être rentrer un petit moment, le temps que la pluie se calme un peu ? Elle ne me connait pas et ne le sait sans doute pas, mais il n'y a jamais rien d'autre à entendre de ma part, que ce que je dis clairement. Si je lui propose d'entrer pour attendre que la pluie se calme, c'est que c'est vraiment ce que je pense et attends. Donc, rien de pervers ou de tordu à ma proposition !

_________________


What the phoque ?!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
✿ Messages :
432
✿ Date d'inscription :
15/06/2017

MessageSujet: Re: {réalité alternative ft Cerys} Was it a dream ?   Mer 2 Aoû - 16:18

will your dream come true ?
cerys & raphaël

Elle sait que c'est bizarre de n'avoir que son chat comme âme sœur. Mais Cerys, c'est une fille un peu bizarre. Qui aime à court terme. Mais il ne commente pas, et elle l'en remercie en silence. Elle ne sait pas comment elle aurait réagit si il s'était moqué d'elle. Il est sympa jusque l et elle n'a pas envie que ça change. Qu'il soit méchant soudain et explose cette espèce de bulle qui s'est formée autour de sa voiture. Mais au contraire, il blague avec elle et ça lui fait plaisir. Quand il lui demande son nom, elle répond dans un sourire, sachant bien qu'il doit au moins connaître ce nom de famille dans la région. C'est presque impossible de faire sans. Ça ne devrait pas l'amuser autant pourtant c'est toujours le cas. Elle se demande comment il réagira. Parfois, les gens changent de comportement en apprenant son nom. En bien ou en mal, mais les Stevenson sont nombreux et chacun vit sa propre histoire avec les membres de la famille. Mais lui, ça a l'air d'aller. Pas de gros traumatismes. Elle entend dans sa voix qu'il sourit et ça la détend un peu. Pas de gros revirement. Puis c'est à elle de lui poser une question et elle hausse un sourcil surpris en l'entendant alors qu'une lumière s'allume dans son esprit. « Oh mais oui ! Je savais que ta voix m'était familière ! Je t'écoute souvent. » Elle lui sourit. « J'aime avoir du bruit autour de moi et c'est pas rare que je laisse tourner la radio quand je traîne dans ma chambre. » Elle rit un peu. « Désolée de pas t'avoir reconnu plus tôt ! » Elle est comme ça aussi, Cerys. Un peu évaporée, avec une mémoire en dent de scie. Elle secoue la tête, se sentant un peu comme avec une célébrité dans sa voiture. Drôle de sensation. Dans un sourire, elle lui demande de la guider, ce qu'il fait. Et ils arrivent à bon port, tranquillement. La pluie continue de tomber en revanche et elle grimace légèrement en observant le rideau grisâtre devant le capot. Ça promet. Elle se tourne vers lui dans un nouveau sourire cependant en l'entendant. « Oh y a pas de quoi ! » C'était même avec plaisir. Il est sympa, ça fait une bonne rencontre. Et elle n'est jamais contre. Elle le regarde, curieuse de le voir rester là. Il avait l'air tellement décidé à continuer sous la pluie, comme si monter dans sa voiture allait le tuer, qu'elle est surprise qu'il aie pas sauté au sol dés qu'elle s'est arrêté. Lui aussi est peut-être content d'avoir fait sa rencontre, finalement. Mais elle est vraiment surprise en revanche quand il lui propose de rentrer. « Oh ... » Elle bugue un peu mais sourit après, sans hésiter plus longtemps. « Je ne vais pas refuser ! » Déjà parce que c'est dangereux de rouler par ce temps. Et aussi (et surtout) parce qu'elle apprécie sa compagnie. Et elle n'est pas pressé de le laisser tranquille, en vérité. Elle aurait simplement respecter son besoin de solitude. En regardant derrière, elle aperçoit son pull, la seule protection qu'elle a pensé à amener et grimace en l'enfilant quand même avant d'attendre qu'il sorte pour verrouiller sa porte, et puis faire de même avec la sienne. Il ne lui faut qu'un pas en dehors de la voiture pour être complètement trempée. Elle courre pourtant jusqu'à la porte de sa maison, attendant qu'il ouvre pour s'engouffrer à l'intérieur, dégoulinante de pluie et elle grimace. « Et toi tu voulais rentrer à pied ! Trois pas en dessous et je vais tomber malade. » Elle secoue la tête. Il est plus solide qu'elle, il aurait probablement bien tenu sous la pluie. Mais quand même ! Elle s'empresse d'enlever son pull qui n'aura pas servi à grand chose au final, son t-shirt bien mouillé en dessous aussi, moulant un peu trop son corps, sa queue de cheval dégoulinant dans sa nuque. Elle ne s'en rend même pas compte cependant alors qu'elle grimace un peu en grelottant. Elle a l'air d'un chiot sous la pluie. Belle impression.

_________________
got a problem, buddy ?
All my life, I was never there just a ghost, running scared Here our dreams aren't made, they're won Lost in the city of angels Down in the comfort of strangers, I Found myself in the fire burnt hills In the land of a billion lights
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
✿ Messages :
1416
✿ Date d'inscription :
23/03/2016

MessageSujet: Re: {réalité alternative ft Cerys} Was it a dream ?   Mar 8 Aoû - 22:15

CERYS & RAPH

Je suis pas mal amusé d'apprendre qu'elle est une Stevenson. Pour la simple et bonne raison que j'ai l'impression qu'il en existe des tas. Quoi que ce n'est sans doute pas juste une impression. Ce n'est pas rare de rencontrer quelqu'un qui s'avère être un Stevenson ici à Eastcliffs. Je dirais même que c'est fréquent. Ils doivent représenter au moins la moitié de la population de notre village ! Maintenant que je sais qui elle est, je lui explique qui, moi, je suis. A savoir, le mec qui gère et anime la radio. La seule et l'unique. c'est moi qui l'ais monté de toutes pièces. Alors quand je rencontre quelqu'un qui, comme elle, m'annonce qu'elle m'écoute souvent, ça ne me laisse pas indifférent. Tout au contraire. Je suis absolument ravi. Pourtant, je sais bien que j'ai de nombreux auditeurs très réguliers. Sans eux, je n'en serais pas là aujourd'hui. Oh non c'est pas grave t'en fais pas. C'est toujours quelque chose de mettre un visage sur une voix. Surtout quand la voix en question, elle l'entend presque tous les jours. On en vient à mettre un visage parfaitement inventé par notre imagination, sur la voix de la personne que l'on entend. Et pour un peu qu'on soit très imaginatif en plus ...

Si j'ai semblé un peu plus à l'aise sur la fin du trajet, j'ai un regain de gêne quand on arrive et que je dois la remercier. C'est le moins que je puisse faire, lui dire merci. Et également lui proposer de rentrer chez moi juste le temps que la pluie se calme. Je n'ai pas envie d'apprendre demain, qu'elle a eut un accident mortel en voulant rentrer chez elle sous ce déluge. Je ne supporterais pas de vivre avec pareil poids sur la conscience. Je rougis un peu en lui faisant cette proposition. Et je dois être carrément cramoisi quand elle semble hésiter. Je crois que je ne vais pas tarder à mourir de honte. Même si elle fini par accepter, je suis gêné à mort. Parce que maintenant, je ne sais pas ce que je dois faire. Une fois chez moi je veux dire. Lui proposer une boisson chaude ? Une douche ? Des fringues sèches ? Je n'en sais rien bon sang. Je n'ai pas pour habitude de ramener des jeunes femmes chez moi. Surtout pas des aussi jolies tiens !

Je laisse entendre un léger rire en réponse à sa remarque. Trempé pour trempé ... C'est vrai que je n'étais plus à ça près. Une fois sous la pluie, ça valait aussi bien que je continue ma route dans cet état. Elle en revanche, elle était encore sèche il y a quelques minutes. Avant d'accepter mon invitation. C'était donc sans doute un peu idiot. D'autant plus que son tee shirt est tellement moulant, que ça en devient gênant. Peut-être juste pour moi, il est vrai. Parce qu'elle n'a pas l'air d'y faire attention elle même. J'vais te chercher une serviette. J'ai à peine terminé ma phrase, que je suis déjà loin. Du côté de ma chambre pour y récupérer une grande serviette, dans le placard mural. Mais quand je reviens devant elle, j'hésite encore. Mais tes fringues sont trempées. Du coup, ouais, ça paraît inutile. Le mieux serait qu'elle les retire. Mais je me vois mal émettre une idée pareille. Honte suprême ! A la rigueur, je pourrais lui proposer un tee shirt à moi. Mais niveau honte, je crois que ça surpasserait tout.

_________________


What the phoque ?!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
✿ Messages :
432
✿ Date d'inscription :
15/06/2017

MessageSujet: Re: {réalité alternative ft Cerys} Was it a dream ?   Lun 21 Aoû - 3:07

will your dream come true ?
cerys & raphaël

« C'est vrai. » Elle sourit joyeusement. « Mais je ne t'oublierais plus maintenant ! » Elle a une bonne mémoire des visages et elle est contente de pouvoir lier cette voix familière à un visage aimable. Elle le verra maintenant chaque fois qu'elle écoutera ses inflexions à la radio. C'est amusant. Elle a vraiment comme l'impression de rencontrer une célébrité ou quelque chose du style. C'est plutôt sympa. Elle lui sourit et finit par se garer devant sa petite maison. Il semble clairement hésiter, mais finalement il l'invite. Elle le regarde, surprise et curieuse mais sans jamais envisager de refuser. Elle est un peu sous le choc simplement, ne s'étant pas du tout attendue à une invitation. Il a l'air presque timide ou taciturne, il ne parle pas beaucoup et a plutôt l'air profondément hésitant. Alors elle s'attendait plus à ce qu'il prenne rapidement congé. Mais après un silence, elle accepte de le suivre et traverse le rideau de pluie battante – quelle idée ! Il rit quand elle commente et elle lui sourit en retour, amusé. « Pas faux ! » Il n'a pas tort. Il était déjà trempé alors un peu plus, un peu moins. Elle secoue la tête, sentant les mèches mouillées de ses cheveux coller à ses joues et se mordille la lèvre, grelottante. Il la prévient qu'il va chercher une serviette et elle hoche la tête – sans qu'il ne la voit, déjà loin. Elle en profite pour retirer ses baskets humides, les laissant sur le côté avec ses chaussettes, les étalant pour les faire sécher. Quand il revient, elle sourit simplement à son commentaire. « En effet. » Elle le taquine un peu mais ça la fait plus sourire qu'autre chose. « Ca te dérange de me prêter autre chose ? Un t-shirt et un short ? Ou quelque chose du genre ? » Elle le regarde, l'interrogeant du regard. « Comme ça, je les fais sécher le temps que je suis là ! » Elle lance un regard vers les fenêtres. « En espérant que la pluie cesse d'ici-là. » Elle hausse les épaules et se redresse en s'étirant un peu. Le t-shirt trempé est désagréable et elle descend ses mains, l'enlevant sans plus attendre. Elle le remet à l'endroit et grimace en voyant qu'il dégouline. En soutif, elle n'y fait pourtant pas attention, pas du tout pudique et ne s'arrêtant pas à ce genre de détails. Mais elle grimace. « Je suis en train de mouiller ton entrée. Où est-ce que je peux les mettre ? » Elle lève de nouveau le regard vers lui, curieuse, ne se rendant pas vraiment compte de sa gêne. Elle est comme ça, Cerys, elle a plus de mal à voir l'embarras que le désir. Pas par égocentrisme, plus parce que la gêne est un sentiment qu'elle ressent rarement – pas assez pour le reconnaître chez les autres. Alors elle s'impose à moitié à poil chez un gars trop timide et elle ne remarque pas qu'il n'a pas l'air bien. À la place, elle rêve juste de vêtements secs et d'un chocolat chaud. Le programme idéal. Elle sourit un peu en descendant les mains pour déboutonner son jeans. Le laissant s'échapper en attrapant la serviette dans ses mains. Histoire qu'il ne reste pas planté là sans rien faire. « Et tu devrais te changer aussi, tu vas choper la crève. » Elle se rend bien compte qu'elle parle un peu pour ne rien dire. Mais elle a toujours été bavarde. L'un de ses charmants traits de caractère !

_________________
got a problem, buddy ?
All my life, I was never there just a ghost, running scared Here our dreams aren't made, they're won Lost in the city of angels Down in the comfort of strangers, I Found myself in the fire burnt hills In the land of a billion lights
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
✿ Messages :
1416
✿ Date d'inscription :
23/03/2016

MessageSujet: Re: {réalité alternative ft Cerys} Was it a dream ?   Ven 25 Aoû - 16:03

CERYS & RAPH

J'ignore bien si elle va vraiment ou non, parvenir à se souvenir de moi. Mais dans le fond, ça n'a pas grande importance. Je ne lui en voudrai pas si elle en arrive à m'oublier. Je ne fais pas grand chose pour éviter que ça n'arrive. Ou alors elle se souviendra de moi comme étant le pauvre type qu'elle a récupéré sur sa route parce que j'étais trempé de la tête aux pieds. Démesurément pathétique en gros. Il n'y aura pas de quoi me vanter en clair. Pourtant, c'est de façon presque naturelle que je l'invite à venir se poser un moment chez moi. je pense bien sûr que ça ne durera que le temps que la pluie se calme un peu. Parce qu'il pleut beaucoup trop pour qu'elle continue de conduire là dessous. Je ne tiens pas à ce qu'il lui arrive quoi que ce soit. Je suis encore surpris de ma proposition, quand elle l'accepte. Je dois bien admettre que je suis pas mal rassuré. J'aurais été très mal à l'aise si elle avait décliné mon invitation. Ceci dit, je suis bien plus mal à l'aise encore, une fois chez moi. Le regard rivé sur elle, serviette que je lui tends, je réalise qu'elle est trempée de la tête aux pieds. Vraiment trempée. Et que ma serviette ne sert pas à grand chose du coup.

Euh ... Ouais. J'vais voir ce que je peux faire. Et je rejoins rapidement ma chambre pour tenter de trouver un truc qu'elle pourrait enfiler. Autant dire que c'est assez compliqué compte tenu de la différence de gabarit entre elle et moi. Elle n'est pas petite. Mais elle est quand même très fine par rapport à moi. Logique. Quand je reviens dans l'entrée, elle est en soutien gorge. Et je crois que je vais tourner de l'oeil. D'accord, j'exagère un tout petit peu. Je n'en suis pas encore là. Mais quand même, je suis tout retourné ! Je ne vois pas souvent des femmes aussi peu vêtues. Surtout pas des femmes qui risquent de me plaire. Et pour le coup, il faudrait être aveugle ou gay, pour ne pas être attiré par cette fille là. Elle est diablement sexy et bien faite. Dans ... Dans la buanderie. Y'a ce qu'il faut pour les étendre. Je lui montre la pièce, d'un mouvement de menton. Evitant déjà de la regarder alors que je sens bien que j'ai les joues brûlantes. Je dois avoir l'air tellement pathétique bon sang !

Tiens, j'ai un tee shirt pour toi. Pour le reste ... Je pense que ça risque d'être compliqué. Pour la taille. Je tente de lui expliquer, un peu gauchement, le regard qui dérive pour aller se poser n'importe où ailleurs que sur elle. J'attends qu'elle ait récupéré le vêtement qu'elle risque de porter plutôt comme une robe, avant de filer de nouveau. Je suis rapidement de retour dans ma chambre pour enfiler des vêtements secs. Un nouveau jean et un nouveau tee shirt. Parce que je me vois mal me balader en caleçon devant la jeune femme. Quand bien même, de son côté, elle ne portera qu'un tee shirt. Je n'aurais qu'à prendre sur moi pour éviter de trop la regarder et tout ira bien ! J'attends un moment avant de sortir de ma chambre. Pour être bien certain qu'elle ne sera plus en train de se déshabiller au milieu de mon entrée, quand je sortirai. Et quand je mets le pied en dehors, c'est avec une vraie prudence. Aux aguets et près à faire demi tour s'il le faut. Est-ce que je te sers une boisson chaude ? Ou autre chose ? Je propose en osant enfin un regard dans sa direction.

_________________


What the phoque ?!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
✿ Messages :
432
✿ Date d'inscription :
15/06/2017

MessageSujet: Re: {réalité alternative ft Cerys} Was it a dream ?   Ven 1 Sep - 3:38

will your dream come true ?
cerys & raphaël

Il pleut, c'est un fait. Un autre fait, c'est qu'elle est trempée et pas dans le sens qu'elle aime en général. Il y a plus agréable que la sensation des fringues qui collent à la peau à cause de l'humidité. Son t-shirt transparent ne cache pas grand chose ; elle profite qu'il disparaisse pour l'enlever pour de bon. Pas gênée une seconde, elle grimace en cherchant un endroit où le poser mais n'en trouve pas. Elle ne se sent pas super bien comme ça, pas franchement à cause de sa tenue mais plus parce qu'elle a l'impression d'être un chiot mouillé. Un petit sans-abri qui se retrouve dans une maison qu'il ne connaît pas, glacé jusqu'aux os. Elle ne se laisse pas démonter cependant et maintenant qu'elle a enlevé ses chaussures, les retournant soigneusement près de la porte pour qu'elles sèchent, ses chaussettes trempées suivent son t-shirt et elle grimace avec le tas mouillé. Elle aimerait enlever son jeans aussi mais il revient à ce moment-là. Elle sourit en le voyant, lui demandant où poser ses vêtements. Il répond rapidement et elle lui sourit, comme un rayon de soleil dans cette pluie battante. « Merci ! » Elle fait un pas par-là mais il l'arrête, le temps de lui montrer le t-shirt. Elle rit doucement. « Merci encore. Ce sera parfait ! » Il est plus grand qu'elle, mieux bâti. Ça devrait le faire. Elle tend le bras pour attraper le tissu et le regarde filer tout aussi vite. Soit il est vraiment pressé, soit vraiment gêné. Ça la fait sourire. Il est mignon, en vrai. Elle secoue la tête et va vers la buanderie, poussant la porte. Il y a en effet tout ce dont elle a besoin. Alors, sans attendre, elle fait pendre son t-shirt, ses chaussettes, et son jeans une seconde plus tard, soupirant de soulagement en se débarrassant du tissu trop lourd et collant. Elle se débarrasse aussi de son soutien-gorge qui s'égoutte sur le sol au même rythme que ses autres fringues mais garde son string. Il a été bien protégé et elle ne portera qu'un t-shirt, il vaut mieux ne pas abuser. Elle attache le tout, puis enfile le dit t-shirt à l'odeur clairement masculine. Il est propre mais elle sourit en inspirant doucement. Elle ne connaît pas l'odeur de … Et merde. Elle ne connaît même pas son nom. En se redressant, elle grimace. Elle est chez un homme dans une maison à l'orée de la forêt à moitié vêtue mais ne connaît même pas le prénom de l'homme en question. C'est du beau, Cerys. Elle secoue la tête, ressortant de la petite pièce en passant ses doigts dans ses cheveux pour les démêler, récupérant son pull pour le faire sécher avec le reste. Il arrive à ce moment-là et elle sourit e l'entendant. « Quelque chose de chaud, ce serait parfait ! » Son corps est encore gelé et elle ne dit clairement pas non. « Tu aurais du café ? Ou du chocolat ? » Elle n'est pas une grande fan de thé mais elle tremble légèrement et ne dirait probablement pas non si il n'avait que ça. En le suivant dans la maison, elle grimace doucement. « Au fait … Je suis désolée, mais je ne t'ai même pas retourné la question toute à l'heure. » Elle penche la tête sur le côté, le regardant, curieuse. « C'est quoi ton nom ? » Elle se mordille la lèvre, se sentant un peu mal de se rendre compte qu'elle n'a même pas pensé à demander directement en retour. Ça ne se fait tellement pas. Un peu gênée pour le coup, elle tourne sur elle-même, observant la maison. « Tu vis ici depuis longtemps, sinon ? » Curiosité maladive, jamais assouvie. Elle est comme ça. À toujours vouloir tout savoir. C'est presque plus fort qu'elle.

_________________
got a problem, buddy ?
All my life, I was never there just a ghost, running scared Here our dreams aren't made, they're won Lost in the city of angels Down in the comfort of strangers, I Found myself in the fire burnt hills In the land of a billion lights
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
✿ Messages :
1416
✿ Date d'inscription :
23/03/2016

MessageSujet: Re: {réalité alternative ft Cerys} Was it a dream ?   Dim 10 Sep - 23:25

CERYS & RAPH

Dans le fond, je ne suis pas mécontent d'avoir rencontré Cerys à un tel moment. Alors que j'étais trempé jusqu'à l'eau, soue une pluie torrentielle. Et c'est en plus sans parler tout simplement d'elle en tant que personne. Elle et ses immenses sourires. Véritables rayons de soleil dans cette journée des plus grises. Elle est de très agréable compagnie, je dois bien déjà lui reconnaître ça même si je ne la connais pas du tout. Et même si j'en ai envie, je ne sais pas comment je pourrais apprendre à la connaître. Ca ne peut pas fonctionner avec un caractère comme le mien. Je suis la sociabilité même, mais très difficilement avec les femmes. Davantage quand elles sont susceptibles de me plaire. Or, Cerys est une très jolie jeune femme. Raison pour laquelle je suis à ce point mal à l'aise. Je ne sais plus trop comment je dois gérer tout ça. Des filles aussi belles, ça ne court quand même pas les rues, c'est un fait. Surtout dans un petit village comme le notre. Et dans le fond, c'est sûr que ça m'arrange. Ca veut dire que je ne risque pas d'en croiser dès que je sors de chez moi.

C'est un tee shirt à ma taille évidemment, que je lui prête pour qu'elle n'ait pas à porter plus longtemps ses vêtements trempés. Pendant que moi même je vais en enfiler des secs, pour ne pas tomber malade. Quoi que vu le temps que j'ai passé sous la pluie, ce n'est pas impossible que j'attrape une bonne crève. De retour du côté de la jeune femme, je suis évidemment perturbé par la vision de ses jambes nues. Mais soulagé du fait que le tee shirt trop large dissimule complètement ses courbes que j'ai largement eus le temps de deviner quand elle a retiré son pull un peu plus tôt. J'ai les deux ! Mais par ces temps, moi je préfère un chocolat dans lequel je mets une cuillère de Nutella et un peu de Chantilly. Ca te tente ? Je sais que j'ai tout d'un gamin. Gamin de type enfant plutôt que d'adolescent d'ailleurs. Mais je suis ainsi et j'ose espérer qu'elle ne va pas trop me juger. Non pas que les avis extérieurs sur ma petite personne soient vraiment importants. Mais quand même ! Je ne tiens pas à trop me ridiculiser non plus devant elle. Pour une raison que j'ignore totalement.

Je fini par rejoindre la cuisine pour préparer deux grandes tasses de ce fameux chocolat si peu faible en calories ! C'est pas grave du tout. Je m'appelle Raphael. Que je lui réponds sans hésiter, le sourire aux lèvres. En tout cas, je ne lui en veux pas du tout d'avoir oublié de me retourner la question. Je pense qu'il y a quand même beaucoup plus grave dans la vie ! Alors non, je ne lui en veux pas du tout et c'est déjà oublié. Dans cette maison tu veux dire ? Ouais ça commence à faire un paquet d'années. Une bonne dizaine. Je n'ai connu que ça après le domicile familiale. Je dépose les tasses fumantes sur un plateau pour ne pas me brûler les mains en les portant ainsi jusqu'au salon. Je le dépose sur la table basse en bois et quand je me redresse, après un coup d'oeil dans la direction de la jeune femme, j'attrape un plaid que je lui tends. Tiens. T'as l'air frigorifiée. Je marmonne tout bas en détournant déjà le regard pour le poser sur la cheminée. Que je me hâte ensuite de rejoindre pour y démarrer un feu. J’espère que tu n’es pas allergique aux chats. J’en ai … Plusieurs.


_________________


What the phoque ?!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
✿ Messages :
432
✿ Date d'inscription :
15/06/2017

MessageSujet: Re: {réalité alternative ft Cerys} Was it a dream ?   Mar 19 Sep - 22:32

will your dream come true ?
cerys & raphaël

Quand il revient, elle se sent déjà un peu mieux. Séchée, des vêtements bien chaud. Même si elle se balade toujours pieds nus, ses longues jambes toutes aussi nues, elle se sent bien mieux que dans ses fringues trempées, collantes et rendues lourdes par la pluie. Elle se détend encore un peu, comme si elle était réellement tendue de base, souriante en sautillant presque pour le suivre vers la cuisine. « Un peu que ça me tente ! » Elle sourit, joyeuse. Dans le genre parfait, que demander de plus qu'un bon chocolat chaud avec supplément de sucre ? Éternelle enfant, elle ne peut qu'apprécier et en redemander. Alors elle le suit dans la cuisine, observant un peu tout autour, curieuse. Finissant par lui poser la fameuse question, celle qu'elle hésite à poser. Parce que ça craint, quand même. Mais il répond sans trop s'en formaliser alors elle lui sourit, reconnaissante et hoche la tête. « Enchanté officiellement, Raphaël. » Elle rit un peu, contente de le savoir. C'est un joli prénom, un nom parfaitement angélique. Et de ce qu'elle a vu de lui, il n'en est pas loin, du cliché de l'ange, tout doux, tout gentil, à rougir pour un rien. En souriant encore, elle s'appuie sur le plan de travail et saute dessus d'un bond, s'asseyant en lui laissant la place de faire ses deux tasses de chocolat alors qu'elle penche la tête, continuant son petit interrogatoire pendant ce temps. Autant faire la conversation, tout simplement. Elle est du genre sociable, Cerys, elle aime poser des questions comme y répondre, elle aime le brouhaha et les conversations jusqu'à pas d'heures. Raphaël n'a pas l'air d'être le plus bavard du monde mais il est de toute évidence quand même prêt à discuter avec elle. Ça lui plaît bien, à la brune. Elle acquiesce à sa réponse, souriant doucement. « C'est super joli, j'aime bien ! » Et tellement tranquille. En dehors du bruit de l'orage dehors qui les enveloppe dans une bulle temporelle, il n'y a pas de klaxons, pas de ville pour déranger. C'est top. Pas de voisins chiants qui font du bruit, pas de colocataires emmerdants. Elle sourit. « On s'y sent bien, je trouve. Y a quelque chose de chaleureux. » Elle le regarde, pensive. « Mais ça vient de toi aussi. Tu mets les gens à l'aise, t'es tranquille. Normal que ta maison fasse le même effet. » Elle lui sourit légèrement, se sentant bien comme ça. Il a une présence apaisante et assez amusante, malgré ses petits stress et ses inquiétudes. Il a l'air d'un ours en peluche qu'on voudrait câliner toute la journée. Elle se mordille la lèvre en le voyant préparer le plateau et saute au sol, le suivant tranquillement, souriant en le voyant lui tendre le plaid. « Oh, merci ! » Elle le prend, l'étendant et s'enroule dedans avant de se laisser tomber dans le canapé, se penchant pour attraper sa tasse, la tenant à deux mains et savourant la chaleur qui se propage aussitôt dans tout son corps alors qu'elle l'observe faire le feu. Elle est bien incapable de le faire, elle. Elle n'a jamais été scout et n'a jamais vraiment consacré du temps à faire du feu dans l'âtre.  Sa phrase le fait rire doucement. « Je t'ai dis, j'en ai un. Je suis pas du tout allergique, au contraire, je les adore. » Elle sourit, buvant une petite gorgée, le chocolat brûlant lui crâmant un peu la langue mais ça en vaut totalement la peine. « C'est délicieux ! » Le chocolat, le plaid, le feu. Que demande le peuple maintenant ? Elle sourit, se blottissant encore un peu plus sous la couverture bien douillette, se sentant bien. Elle aperçoit un mouvement et voit l'un des chats, souriant en le suivant du regard, curieuse. « C'est qui, lui ? Raconte-moi son histoire. » Elle regarde autour, puis revient sur lui, Raphaël, l'homme devant elle. « Et toi, c'est quoi ton histoire ? Monsieur Radio Eastcliffs. » Elle taquine un peu mais elle lui a déjà dit qu'elle aimait beaucoup sa radio. Donc ce n'est clairement pas pour le descendre, bien au contraire.

_________________
got a problem, buddy ?
All my life, I was never there just a ghost, running scared Here our dreams aren't made, they're won Lost in the city of angels Down in the comfort of strangers, I Found myself in the fire burnt hills In the land of a billion lights
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
✿ Messages :
1416
✿ Date d'inscription :
23/03/2016

MessageSujet: Re: {réalité alternative ft Cerys} Was it a dream ?   Lun 25 Sep - 17:43

CERYS & RAPH

Je ne suis pas tellement étonné qu'elle ait l'air aussi enjouée à l'idée d'un bon chocolat chaud. Je n'irais pas jusqu'à prétendre que j'ai vu clair dans ses prunelles concernant sa personnalité un peu enfantine. Parce que, non, je ne la connais pas vraiment mieux qu'à la minute où je suis monté dans sa voiture. Mais je reconnais quand même que je ne suis pas étonné. Et que j'aime bien ça, le fait qu'elle ait envie de partager un chocolat avec moi. Je n'ai pas envie de passer pour un gamin face à une adulte ou je ne sais quelle autre connerie de ce genre. Je ne peux m'empêcher de rougir quand elle m'appelle par mon prénom. Je dois avoir l'air un peu idiot mais dans le fond, ça ne change pas trop. Je le suis, c'est un fait. Je ne sais simplement pas être à l'aise en compagnie d'une femme. Tandis que je prépare nos chocolats dans la cuisine et qu'elle prend place non loin de moi, elle complimente ma maison. Elle en profite même pour me complimenter moi et ma personnalité dans la foulée. Et ça ne me fait rougir que plus encore. Je vais vraiment finir par croire qu'elle le fait exprès en fait.

Ah bon ? Moi ? J'fais pas grand chose pour mettre les gens à l'aise. Que je ne peux m'empêcher de lui faire remarquer. Je le pense vraiment. Et non, je ne culpabilise pas. Parce que je suis tout simplement comme ça et que je ne vais pas commencer à mal vivre un détail de ce genre. Ce n'est quand même pas si grave que ça. Mais c'est vrai que cette maison et son emplacement, sont très tranquilles. J'ai beau apprécier l'espèce humaine, j'apprécie plus encore de pouvoir être tranquillement chez moi avec mes animaux pour seule compagnie et pour seuls bruits, ceux de la nature. Je ne pense pas avoir déjà connu un endroit plus apaisant que celui là. Assurément, non. Raison pour laquelle, depuis que j'ai cette maison, je ne veux vraiment plus en bouger. Elle me suit sans se faire prier quand je prends la direction du salon, une fois les mugs pleins et fumants. Une fois près des canapés, je lui propose tout de suite un plaid. J'ai beau être celui qui est resté le plus longtemps sous la pluie, je vois vite qu'elle est frigorifiée. Et le feu dans la cheminée qui démarre à peine, va mettre un peu de temps avant de réellement réchauffer toute la pièce.

Je souris en réponse à son merci et lui lance un coup d'oeil quand elle enroule le plaid autour d'elle, sans se faire prier. Quand je reviens m'installer, je prends moi même place dans l'unique fauteuil qui se trouve près du canapé et m'empare de mon chocolat chaud. La première gorgée me brûle la langue et la gorge mais en même temps, ça fait un bien fou. Et pour faire la conversation plus qu'autre chose, je mentionne les chats. Je hoche la tête à sa remarque et sourit un peu quand elle en aperçoit un et m'interroge sur lui. Oh, ça c'est Charbon. Inutile de se demander le pourquoi d'un tel choix de prénom vu son poil bien noir. Je suis surpris de le voir s'approcher plus encore de la jeune inconnue. Un peu incertain, un peu craintif. Mais il s'approche quand même. Avant de s'éloigner de nouveau, l'allure fière quand il s'approche du feu de cheminée et s'assoit devant. Le regard qui guette encore à quelques reprises, la jeune femme qui est sagement installée. Comme la plupart des chats que j'ai ici, il est venu de lui même. Un beau jour je l'ai trouvé devant la porte fenêtre du salon. Il n'est entré que lorsque je l'ai invité à le faire. Ce n'est pourtant pas faute d'avoir toujours tout d'ouvert ici. C'est un solitaire. Il n'aime pas beaucoup les autres. Et je suis le seul qu'il laisse approcher. Quant à la question qui me concerne moi, je ne sais pas trop que lui répondre. Je n'ai pas de folle histoire à raconter. Je n'ai même tout simplement rien de bien intéressant à lui offrir. Aucun détail croustillant. Rien. Y'a pas grand chose à dire sur moi.

_________________


What the phoque ?!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
✿ Messages :
432
✿ Date d'inscription :
15/06/2017

MessageSujet: Re: {réalité alternative ft Cerys} Was it a dream ?   Mer 27 Sep - 20:04

will your dream come true ?
cerys & raphaël

Depuis combien de temps est-ce qu'elle n'a pas pu un chocolat chaud ? Un moment, probablement. Elle tourne plus au café ces derniers temps, profitant à loisir de la machine du Paradise, sans aucun scrupule. Et celui-là a l'air achement bon. Rien qu'en le voyant les faire, elle sent déjà que ça va lui plaire tout ça. Elle sourit en discutant un peu avec lui, contente de connaître son nom maintenant. Il rougit un peu quand elle le prononce, c'est super mignon. « Il n'y a pas besoin de faire grand chose. C'est ce que tu dégages. » Elle hausse les épaules, comme si c'était logique. C'est dans sa façon d'être, de parler, de lui sourire. Il a quelque chose de doux. Un ours en peluche. Et ça la met particulièrement à l'aise. Certes, il en faut beaucoup pour la mettre mal à l'aise, mais quand même. Avec lui, tout va bien. C'est plutôt chouette.  Elle sourit en hochant la tête à nouveau. Oui, la maison est tranquille. Il n'est pas dérangé par les bruits de la ville, les voitures, les gens. Il peut faire la grasse matinée sans être embêté. Mais est-ce qu'il la fait ? Après tout, il gère la radio et ça commence tôt, non ? Elle penche la tête sur le côté, pensive. Mais là n'est pas réellement la question du jour. Elle sourit simplement, contente qu'il aime sa maison. Elle sait pas pourquoi, mais pourquoi pas après tout ? Elle peut très bien être contente pour lui. Pas besoin d'être amis depuis quinze ans pour être contente pour lui. Non mais. Elle saute au sol et rejoint le salon à sa suite, s'installant confortablement. Et alors qu'elle souffle un petit peu et boit une gorgée du chocolat qui lui crame la langue, elle le goûte vraiment. Et c'est vraiment mais vraiment bon. Exactement ce qu'il lui faut maintenant. Elle sourit donc, encore plus contente qu'une seconde avant. C'est une bonne soirée. Enroulée dans un plaid, au pied d'un feu qui prend, avec de la compagnie, au calme, et un excellent brevage des dieux. Rien de plus à demander, capitaine.

Elle le remercie quand même et le suit du regard alors qu'il vient s'installer non pas à côté d'elle mais sur un autre siège. Au moins, c'est dans la même pièce. Elle sourit, amusée un peu par son comportement. Se demandant si il est vraiment juste timide ou si il y a autre chose derrière cette distance. Peut-être un traumatisme ou un truc super glauque. Elle sourit en croisant le regard du chat qu'il lui présente et elle hoche la tête, comprenant très bien son nom. Un chat noir qui s'appelle Charbon, il y a plus original mais au moins, on sait de qui on parle. Elle le voit s'approcher et ne bouge pas, curieuse de voir si il est sociable ou pas et ne voulant pas l'effrayer avec un geste trop brusque. Mais le matou repart et elle le regarde s'allonger en secouant un peu la tête, le laissant faire sa vie sans insister, préférant écouter l'histoire du Docteur Raphaël. Elle le regarde, admirative quelque part. « Tu accueilles des chats errants ? Enfin, ils te choisissent visiblement. » Elle sourit, taquine mais vraiment curieuse de ça. « C'est qu'ils sentent quelque chose en toi qui leur inspire confiance. Ça en dit long. » Elle sait que son chat est très sensible aux gens, il souffle sur des gens néfastes et l'a déjà prouvé. Alors un chat sauvage qui s'installe chez lui ? Plusieurs en plus ? Ça en dit long sur la personne. Elle le regarde, curieuse de lui du coup. Mais il coupe un peu court et ça ne fait que faire grandir sa curiosité. Maladive, la curiosité. Comme d'habitude. « C'est ce que disent les gens intéressants. » Elle sourit, buvant une nouvelle gorgée de son chocolat. « Dis-moi ce que tu aimes dans la vie. À part la tranquillité, tes chats. Le chocolat chaud. » Elle lève un peu sa tasse comme pour souligner ce dernier point. « Délicieux, d'ailleurs. » Elle sourit et sert le chocolat entre ses doigts pour se réchauffer, se sentant déjà mieux. « Tu as des hobbies ? Tu fais des choses en dehors de la radio ? » Radio qui est déjà un sujet très intriguant en soi. Elle se demande si il aime son travail. Mais elle ne va peut-être pas le bombarder directement de questions jusqu'à l'overdose. Ce ne serait pas très malin de faire peur à son nouvel ami. Elle sait bien qu'elle est parfois un peu trop intrusive.

_________________
got a problem, buddy ?
All my life, I was never there just a ghost, running scared Here our dreams aren't made, they're won Lost in the city of angels Down in the comfort of strangers, I Found myself in the fire burnt hills In the land of a billion lights
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
✿ Messages :
1416
✿ Date d'inscription :
23/03/2016

MessageSujet: Re: {réalité alternative ft Cerys} Was it a dream ?   Lun 2 Oct - 18:54

CERYS & RAPH

Je me trompe peut-être, mais je crois vraiment que je rougis encore plus fort quand elle affirme que je dégage un truc qui apaise et rassure. Ou je ne sais plus trop quoi déjà. Mais genre je mets à l'aise. J'ai beaucoup de mal à comprendre comment une telle chose peut bien être possible, alors que je suis moi même très mal à l'aise. Rien à voir avec elle. C'est juste moi qui suis comme ça. Je l'ai toujours été et je sais que ça ne changera pas. Même pas pour ses jolis yeux. Ou surtout pas pour eux en fait ! Parce que c'est justement ça le souci. Elle est jolie. Et ça, ça a toujours trop tendance à me perturber. Je me contente finalement d'un espèce de grognement quand elle affirme que c'est ce que je dégage. J'accepte de la croire, parce que je n'ai pas d'autre choix de toute façon. Mais j'ai encore un peu de mal à bien saisir et à bien comprendre. Je suppose que c'est parce que je suis gentil. Ou quelque chose dans ce goût là en tout cas. En tout cas, contrairement à ce que l'on pourrait imaginer compte tenu de mon apparence, je ne suis pas une brute insensible.

Chocolats chauds en mains, nous prenons place du côté du salon. Juste devant le feu de cheminée qui se lance doucement mais sûrement. Tu aimes ? J'ose lui demander, en faisant évidemment référence au chocolat chaud qu'elle vient de goûter et qui semble être l'auteur de son sourire. En soit, je ne vois pas comment on pourrait ne pas aimer ce chocolat chaud là. Il a quand même vraiment tout pour plaire et même plus encore. Parler chat est loin de me mettre mal à l'aise. C'est même tout le contraire, parce que j'adore ça et que c'est simple comme sujet de conversation. Simple et léger. Je n'ai pas besoin de réfléchir et faire preuve de la moindre intelligence ou culture particulière. A part les chats. Je connais ça. Je sais de quoi je parle au moins ! Disons plutôt que je ne les chasse pas. Je pars du principe que les chats sont libres. Ils ne m'appartiennent pas vraiment. C'est comme les humains. Est-ce qu'on peut vraiment considérer qu'une personne appartient à une autre ? Sous quel prétexte ? Genre mari et femme ? Tu parles. Chacun est encore libre de vivre et penser comme bon lui semble. Eh bien je pense que c'est pareil avec les animaux. Ils sont conscients alors ils vivent bien leur petite vie comme bon leur semble. Même si j'admets que je serais très triste si l'un d'entre eux venait à partir pour ne jamais plus revenir vers moi.

Je sais pas ... Peut-être. Mais ça revient un peu à ce qu'elle a dit un peu plus tôt. En ce qui concerne ma personnalité et le fait que je mette facilement à l'aise. Je ris, plus gêné que réellement amusé, quand elle sous entend que je suis forcément intéressant. Tout ça parce que je prétends le contraire. Raisonnement étrange je trouve. Mais soit. Depuis le début, je trouve qu'elle a quand même une drôle de façon de voir les choses. Ce que je trouve plus drôle que vraiment chiant ou perturbant. Elle est un peu différente. Ce n'est pas un mal ! Non j'pense pas ... Mais elle insiste. Apparemment vraiment désireuse d'en apprendre plus sur moi. Elle a réellement l'air de vouloir me connaître un peu mieux. Et même si je continue de trouver ça étrange et de ne pas trop le comprendre, je ne vais pas refuser et l'envoyer chier quand même. Dans le fond, ce n'est pas désagréable. Euh ... Est-ce que je dois lui dire que je fais beaucoup de sport ? Non, j'ai trop peur d'avoir l'air prétentieux ! D'ailleurs, je crois que ça se voit. Je fais de la musique. J'suis dans un groupe. Colorfull Fish. On cherche pas à s'faire connaître. C'est juste comme ça. On joue souvent pour la fête de la musique sur la place du village. Et l'été on part pour des pseudo tournées. Disons qu'on joue dans les rues des capitales européennes quoi. Je hausse les épaules comme pour appuyer le fait que ce n'est pas grand chose en gros.

_________________


What the phoque ?!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
✿ Messages :
432
✿ Date d'inscription :
15/06/2017

MessageSujet: Re: {réalité alternative ft Cerys} Was it a dream ?   Dim 8 Oct - 17:06

will your dream come true ?
cerys & raphaël

Elle n'insiste pas. Visiblement, autant elle est à l'aise, autant lui a l'air un peu mal. Peut-être qu'il ne la croit juste pas. Mais elle a bien vu depuis le début qu'il a l'air plutôt solitaire, timide peut-être carrément, à rougir et ne pas oser trop la regarder. Elle se demande à quel point ça a été dur pour lui de la laisser entrer dans sa maison et donc dans son univers. Elle ne le saura peut-être jamais. Même si elle aimerait bien faire de Raphaël un ami, il a l'air un peu trop ermite pour ça. Elle espère pourtant que ça se finira bien, tout ça.

Elle le suit dans le salon, se blottissant sous le plaid qu'il lui donne, bien au chaud, en regardant le chat près du feu et le dit feu qui crépite et démarre lentement, comme si il essayait de respirer après avoir été sous l'eau trop longtemps. Elle laisse l'homme gérer parce qu'elle doit bien avouer qu'elle ne sait pas du tout gérer ça. Elle se couvre de couvertures elle, elle n'a pas de feu ouvert. Elle sourit à sa question. « Ouaip, vraiment ! Il est délicieux. » Elle lui sourit, le rassurant tout de suite. Déjà, elle adore le chocolat, tout ce qui est sucré en général et son chocolat chaud est vraiment bon. Rien à redire. Le sujet dévie sur les chats – tout aussi agréable l'air de rien, ça lui va bien. Elle sourit en l'entendant, amusée. Persuadée qu'il tient plus à ses chats qu'il ne veut le faire croire de base. Elle acquiesce. « Bien sur. Puis tu leur permets quand même de rester, tu les nourris et leur offre de quoi se tenir au chaud l'hiver. » Elle secoue la tête, amusée quand même, un peu taquine mais comprenant dans le fond. Les chats sont des animaux assez indépendants, avec un côté un peu royal qui ne permet pas vraiment de dire qu'on a un chat. C'est dur de posséder un animal qui a plus l'air de vouloir s'asseoir sur votre visage que de de vous embrasser. Même si on peut pas s'empêcher nous de les papouiller. Ah, les animaux.

Elle hausse un sourcil curieux. « Peut-être … sûrement ! » Elle insiste un peu dans un sourire, amusée de le voir toujours douter. Y a pas de mal à être quelqu'un avec une aura engageante, qui donne envie aux gens de parler ou aux chats de venir s'installer. Et c'est son cas à lui, c'est très bien. Elle arrivera peut-être à lui faire comprendre à un moment. En attendant elle sourit un peu et le taquine, parce que c'est facile et qu'elle est comme ça. Elle s'amuse et taquine toujours un peu. De bonne humeur. Elle en profite même pour insister, lui poser des questions, essayer de percer le mystère qui entoure cet ours solitaire. Même si il n'a pas l'air d'avoir trop envie de parler de lui. Elle ne va pas non plus se lancer dans un monologue sur elle-même ! Alors elle insiste. Tout simplement. Et au final, il a l'air d'y réfléchir avant de lui sortir qu'il fait partie d'un groupe. « Mais c'est super cool ! Je rêve de savoir jouer de la musique. » Elle lui sourit, enthousiaste en se redressant un peu. « Si vous vous êtes produit aux fêtes de la musique, j'ai du vous entendre en plus ! J'y vais chaque année. » Elle ne se rappelle jamais des noms mais elle est sûre que si elle entend la musique, ça lui rappellera quelque chose. Son histoire de tournées la fait rire un peu. « C'est très … bohème, un peu. J'aime le principe. » Elle secoue la tête. « Au moins ça te permet de voyager ! » Elle  le regarde, curieuse. « C'était quel endroit ton préféré ? Là où t'as préféré aller jouer ? » Ouais, elle continue ses questions, tant qu'il répond elle compte bien en profiter. Et elle avait raison en disant qu'il était plus intéressant qu'il ne le pensait ! Il est musicien, bon sang. Comment ça peut ne pas être intéressant, sérieusement ? Franchement. Le gars a besoin d'une bonne dose de confiance en soi. Et elle compte bien tout faire pour lui apprendre, tiens.  

_________________
got a problem, buddy ?
All my life, I was never there just a ghost, running scared Here our dreams aren't made, they're won Lost in the city of angels Down in the comfort of strangers, I Found myself in the fire burnt hills In the land of a billion lights
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
✿ Messages :
1416
✿ Date d'inscription :
23/03/2016

MessageSujet: Re: {réalité alternative ft Cerys} Was it a dream ?   Dim 15 Oct - 21:09

CERYS & RAPH

Je parle avec cette fille depuis un petit moment maintenant, nous nous trouvons chez moi et pourtant, je suis toujours aussi peu à l'aise. Je ne saurais expliquer pourquoi. Mais c'est sans doute juste parce que je suis comme ça de toute façon et que je ne peux rien faire contre ! J'espère quand même ne pas être en train de lui donner l'envie de fuir. Je pourrais comprendre que ce soit le cas, bien sûr. Mais ce serait dommage. Parce que je la trouve quand même sympa comme tout et que j'apprécie d'apprendre un tant soit peu à la connaître. Elle est agréable comme fille. D'excellente compagnie ! Et elle n'a pas l'air si agacée que ça par mon comportement pourtant étrange. J'aime bien quand elle me parle de mon rapport aux chats. Apparemment bien consciente du fait que j'en suis réellement très proche et que je les adore plus que de raison. C'est un fait, bien sûr. Je ne peux le nier et je ne vois pas de raison de le faire de toute façon. Oui c'est vrai, y'a un peu de ça aussi. J'avoue avec un sourire léger plus gêné qu'autre chose. Elle a raison sur toute la ligne, bien sûr.

Et elle insiste sur le fait que je dégage quelque chose qui met à l'aise et je ne sais trop quoi d'autre du même genre. Des trucs qui ne me mettent pas forcément de nouveau mal à l'aise mais qui, quand même, me perturbent en douceur. Je ne saurais trop expliquer pourquoi et comment. Mais c'est un fait, en effet. Sans doute parce qu'elle m'apprend des choses sur moi, que je ne connaissais pas. Je n'irais pas jusqu'à prétendre que j'apprends à me connaître grâce à elle mais quand même ! Sa bonne humeur au moins, est contagieuse. Et elle me fait un bien fou. Même si je n'ai généralement pas besoin de ça puisque je ne suis jamais tout à fait de mauvaise humeur non plus. Je dirais même que je ne connais pas du tout ça ! Je gagne un peu en confiance à présent. Prêt à répondre à ses questions un peu curieuses, puisqu'elle semble vraiment vouloir en apprendre plus sur mon compte. Même si ça continue de m'étonner, je fais avec et réponds donc. Vraiment ? Et quel genre de musique ? D'un instrument en particulier ? Parler musique m'aide à me détendre encore un peu plus. C'était déjà bien parti avec les chats d'ailleurs.

Bah c'est moi qui anime cette fête ... Je rougis encore, voilà. Parce que ça veut dire qu'elle n'avait jamais particulièrement fait attention à moi avant de me trouver comme un pauvre chien errant trempé, sous la pluie. Je hoche positivement la tête à sa remarque concernant ce train de vie un peu bohème. C'est effectivement le moins que l'on puisse dire ! En sachant que je n'suis pas un grand voyageur, en effet ... J'aime beaucoup trop le confort de mon petit chez moi et le fait que je connaisse tout le monde à Eastcliffs. Je ne me sens donc jamais perdu où que j'aille dans le coin ! Bah j'suis pas très difficile je crois. J'aime Dublin. Et au moins, ça a le mérite d'être proche de chez moi. On sait tous que les irlandais sont les meilleurs. L'accueil quand on arrive avec nos instruments, est toujours très enthousiaste. Mais j'ai encore un peu de mal à croire que tout ça l'intéresse vraiment. Non pas que je la vois comme une menteuse qui veut simplement me faire plaisir. Mais tout de même, j'ai le doute. Mais surtout pas Paris. Les gens sont tout le temps tellement pressés, qu'on semble ne faire que les déranger !

_________________


What the phoque ?!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
✿ Messages :
432
✿ Date d'inscription :
15/06/2017

MessageSujet: Re: {réalité alternative ft Cerys} Was it a dream ?   Ven 27 Oct - 0:18

will your dream come true ?
cerys & raphaël

Il a l’air gêné de parler de ses chats – et en même temps ravi. Comme toute personne qui adore ses animaux mais ne veut pas avouer à quel point. Elle connait bien. Elle-même est bien trop proche de son chat, elle a envie d’en parler tout le temps, alors qu’elle sait qu’elle saoule tout le monde. Y a qu’elle qui aime son chat, tout le monde le sait. Elle secoue la tête. Tous les propriétaires d’animaux sont pareils. Comme les parents, qui ne font que poster des photos de leur gamin. Même combat. Elle lui sourit, rassurante, de derrière son chocolat, lui faisant comprendre qu’elle comprend totalement et qu’elle ne le juge pas. Au contraire, c’est un point commun qu’elle apprécie. Elle aime rencontrer des gens proches de leurs animaux. C’est un peu une grande famille ; une très grande famille. Elle sourit joyeusement donc, le comprenant bien plus qu’elle ne pourrait l’admettre – elle est même peut-être pire que lui. Elle continue de parler un peu, voit bien qu’il n’est pas super à l’aise avec ce sujet – à savoir lui-même, principalement. Mais bon, c’est tentant de l’asticoter un peu. En plus du fait qu’elle l’apprécie déjà vraiment bien et qu’elle a envie d’en savoir plus, d’apprendre à le connaître, de découvrir qui il est, derrière cette apparence d’ermite. Et apparemment, c’est plutôt un ermite musicien. Voilà qui est tout de suite hyper intéressant. Elle sourit à sa question. « Pas d’instrument en particulier ! La guitare peut-être ? J’imagine que ça me correspondrait mieux. » Elle hausse les épaules, pensive. « Mais je n’ai jamais pris de cours, ni rien. Un jour peut-être ! » Elle sourit. « J’aime juste en écouter pour l’instant, à fortes doses. » Elle rit un peu, amusée. La musique est une drogue, la moitié de la planète peut en témoigner. Elle hausse les épaules et l’observe, surprise et curieuse. « Vraiment ? Ça doit être du boulot ! » Impressionnée elle sourit en le regardant. Encore une fois, elle ne l’avait pas remarqué visiblement. Mais elle ne voit jamais les organisateurs de ce genre de choses. Elle l’a entendu jouer visiblement mais n’a jamais cherché à savoir qui il était. C’est presque une honte vu comme elle l’apprécie maintenant. Elle aurait dû aller le chercher plus tôt. Elle secoue la tête, se retenant de s’excuser, se disant que ça ne changerait rien au fait. Mais elle aurait dû. Elle se promet de faire plus attention dorénavant. Ce serait dommage de louper une jolie rencontre. « Toi, pas un grand voyageur ? J’aurais jamais deviné ! » Elle le taquine, amusée. Monsieur l’ermite n’est pas un grand voyageur. Pas de surprise là-dedans. Elle lui demande du coup, la ville qu’il a préférée, l’écoutant. Dublin, évidemment. Elle hoche la tête, comme si ça allait de soi. Les irlandais, les meilleurs. Y a pas photos. Puis sa remarque sur Paris la fait rire aussitôt. « Vraiment ? Je pensais que c’était juste un cliché ! » Elle n’a jamais été à Paris. Elle a voyagé, a voulu découvrir le monde, mais n’est jamais allé dans la ville de l’amour qui ne l’a jamais réellement attiré. Elle a préféré d’autres endroits, d’autres aventures. Elle sourit. « J’aimerais bien y aller un jour, quand même. Juste pour faire exprès de parler avec un accent très fort et les voir essayer de me comprendre. » Elle hausse les épaules, joueuse. « Mais j’adore le concept. Prendre ses instruments et partir ailleurs, juste pour jouer. C’est sympa ! » Elle sourit doucement. « Et tu peux partir quand tu veux, même avec la radio ? C’est rarement quelqu’un d’autre qui prend l’antenne, il me semble. » Mais bon, il ne part pas dans un voyage comme ça chaque semaine, c’est évident. Donc ça ne doit pas être trop difficile de prendre un petit congé de temps en temps. Hum. Aucune idée, en réalité.  

_________________
got a problem, buddy ?
All my life, I was never there just a ghost, running scared Here our dreams aren't made, they're won Lost in the city of angels Down in the comfort of strangers, I Found myself in the fire burnt hills In the land of a billion lights
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
✿ Messages :
1416
✿ Date d'inscription :
23/03/2016

MessageSujet: Re: {réalité alternative ft Cerys} Was it a dream ?   Mer 1 Nov - 21:20

CERYS & RAPH

N'importe quelle personne "normale" ce serait certainement déjà lassé de cette conversation qui tourne autour de mes chats. Mais pas elle. Il faut croire que cette fille est un brin différente. Et pour sûr, j'aime bien ça. Même si ça ne me met pas davantage à l'aise en sa compagnie. Je pense qu'il faudrait un peu plus que ça. Beaucoup plus, plutôt. Elle a l'air tellement intéressée par tout ce que je raconte, que je continue malgré tout sur ma lancée. Je lui parle de mon goût pour la musique puisqu'elle semble réellement vouloir en savoir plus. J'affiche un énième sourire, peu plus détendu que les précédents cette fois, quand elle m'apprend qu'elle aurait aimé jouer de la guitare. Etant moi même un grand fan de cet instrument que je maîtrise depuis bien longtemps, je ne peux que comprendre son intérêt. A forte dose ? Je répète, amusé presque malgré moi par l'emploi de cette expression. J'imagine qu'elle est une véritable accro à la musique. Et qu'elle en a toujours en route, où qu'elle aille et quoi qu'elle fasse. Ce que, là encore, je ne peux que comprendre. C'est également mon cas. Pas pour rien que j'ai crée la radio du village.

Je me contente d'un vague haussement d'épaules à sa question. Je n'ai pas tellement envie de répondre que oui, c'est du boulot, et ainsi me mettre tellement en avant. Ce n'est tellement pas mon genre de faire ça ! Je me retrouve à rougir encore plus que jamais -mais si, c'est possible de rougir plus plus- quand elle me taquine. Je sais qu'elle ne fait que plaisanter. Et qu'elle ne se moque pas si sérieusement que ça du fait que j'ai eus à préciser que je n'étais pas un grand voyageur. Le fait est que, oui, ça se voit et se ressent. Je n'ai toujours vécu que dans ce petit village un peu paumé à une heure de route de Dublin. Ce n'est pas sans raison ! Je réponds encore à ses questions. En ce qui concerne les villes dans lesquelles je me suis produit avec mon groupe. Les clichés sont toujours basés sur des faits. Je lui fais remarquer non sans un sourire léger et sincère. Mais les parisiens ont d'autres qualités. La classe et la bonne nourriture. Encore un peu et on pourrait croire que je plaisante avec elle. Non en fait, c'est effectivement ce qui est en train d'arriver !

Je finis même par rire à son idée bizarre. Qui consisterait à parler avec un fort accent, aux parisiens. Je ne saisis pas bien tout une telle idée peut bien lui être venue mais le fait est que ça m'amuse très sincèrement. Tu as du voir d'autres pays, non ? Je demande pour lui retourner tout naturellement la question. Parce que je suis sincère dans ma curiosité. Je hausse les épaules aux questions qui suivent. J'ai beau essayer de suivre en posant des questions en retour, je ne lui arrive pas à la cheville à ce niveau là. Encore un peu et elle va me demander quelle taille de vêtements je porte ! C'est surtout l'été. Donc pas si souvent que ça. En général je me contente de préparer de sacrés playlist et je diminue la plage horaire de diffusion. Mais là à partir de cet été je ne serai plus seul. Je vais prendre quelqu'un. Justement parce que maintenant la radio fonctionne assez bien pour que je puisse me permettre de sortir un second salaire. Et que ça me permettra effectivement d'accorder plus de temps aux Colorful fish.

_________________


What the phoque ?!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: {réalité alternative ft Cerys} Was it a dream ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
{réalité alternative ft Cerys} Was it a dream ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gotham City High School [Réalité Alternative]
» SGC réalité alternative
» L'Alternative au pétrole déja présente?
» Steven Benoit et ses alliés de l'Alternative montent au créneau contre l'Inité
» A PLATEFORME ALTERNATIVE SEMBLE EMPÊCHER L'INITE DE CONTROLER LA CHAMBRE BASSE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHAAAAT :: EASTCLIFFS :: Demeures alentours-
Sauter vers: