AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 maudit chien ▬ ft. Nathan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
✿ Messages :
88
✿ Date d'inscription :
22/06/2017

MessageSujet: maudit chien ▬ ft. Nathan   Sam 8 Juil - 23:30

maudit chienDimanche matin, en pleines vacances, donc pas de cours aujourd'hui. Au fond, ça l'ennuyait un peu, il aurait bien voulu avoir une bonne raison de partir de la maison. Il avait passé sa matinée à lire, enfermé dans sa chambre. Chimère, de Nuala O'Faolain. Un classique d'après-lui, qu'il avait déjà lu un millier de fois. Oliver n'avait pas relevé les yeux de son bouquin jusqu'à ce que le son des voix de ses parents en bas commencent à l'ennuyer. Il entendait bien qu'ils se disputaient probablement pour une raison bien futile. M'enfin. N'arrivant pas à se replonger dans son livre, il jeta un bref regard à sa fenêtre, puis observa Nanuk. Aussitôt, le chien se leva en agitant la queue, et Oliver qui n'avait tout simplement aucune résistance face à son chien, céda. Il enfila rapidement une chemise manche longue. Il faisait chaud, mais tout de même. Il ne s'était pas fais le moindre mal depuis trois bonnes semaines. Maintenant que les vacances étaient là, il n'avait plus vraiment de raisons de le faire, si ce n'est ses parents, ou le stresse de la rentrée, mais il y avait encore le temps. Malgré tout, les cicatrices ne trompaient pas, et il préférait les cacher, même si il doutait que qui que ce soit ne vienne lui adresser la parole aujourd'hui. Ce n'était pas comme si il avait des tas d'amis, loin de là. Une fois prêt, il clipsa la laisse de son chien, et descendit sans faire attention aux personnes présentent dans le salon. Il avait passé l'âge de les prévenir dès qu'il sortait. Il le faisait d'ordinaire, au moins avec sa mère, mais il évitait lorsque ses parents se disputaient. Mieux valait la discrétion. Aussitôt qu'il fût dehors, il se hâta de mettre ses écouteurs. Qu'est ce qu'il avait de mieux à faire, il n'avait personne à qui parler, et si il se mettait à parler à son chien, cela ne ferait aux autres qu'une raison de plus de se moquer de lui. En parlant de son chien, on aurait pu croire qu'Oliver le séquestrait, tant il semblait heureux de sortir. Il tirait comme pas possible sur la laisse, et honnêtement, le brun galérait un peu à tenir. Il était loin d'être le type le plus costaud, ici. Et il savait très bien que son chien avait beaucoup plus de force que lui. Mais c'était à croire que Nanuk le savait très bien, car en général, il était plutôt calme. Peut-être était-ce la chaleur qui le rendait fou aujourd'hui. En même temps, vu sa touffe de poils, ce n'était pas étonnant, ces derniers jours, Oliver avait été obligé de surveiller de près la température de son chien, après tout, c'était un chien des neiges.

Il se promenait dans les rues, lorsque Nanuk décida de faire des siennes. Il n'avait pas pour habitude de dire des gros mots, mais en sentant la laisse lui glisser des mains, et en voyant le chien filer, ... « Merde ! Nanuk viens ici ! » Le monstre de poil qu'il possédait s'était enfuit vers la rue à sa gauche, et il espérait vraiment qu'il n'avait pas sauté sur quelqu'un. L'animal avait tendance à faire cela, hors en sachant qu'un Malamute d'Alaska, non géant, mâle, pèse en général 50 kilos, il était très fréquent que les personnes sur qui Nanuk sautait finisse au sol. Et dans ces moments là, Oliver se débrouillait comme il pouvait pour marmonner des excuses, avant de filer rapidement. Lorsqu'il arriva dans la rue, ses peurs se confirmèrent, comme si le hasard avait lu dans ses pensées. Ce qui évidemment était scientifiquement impossible, le hasard n'étant pas une chose réelle, en soit. Il s'approcha en soupirant, et attrapa la laisse qui traînait au sol, derrière le canidé, avant de se redresser pour écarter l'animal de la pauvre personne qui venait de subir l'agression de son chien. Et autant qu'il aime sa boule de poil, Oliver le maudit au moment où il réalisa qui était là, juste devant lui. Pourquoi fallait-il toujours que la malchance soit de son côté ? Monsieur Kinsley. Le professeur de sport de l'Université. Son crush. Il jeta furtivement un regard à son chien, qui était désormais calmement assis, observant son maître d'un air désolé. « Heu ... Je ... Désolé. » La honte. Il paniquait. Il prit quelques secondes pour réciter le Tableau Périodique : Actinium Ac 89 ; Aluminum Al 13 ; Americium Am 95 ; Antimoine Sb 51 ; Argent Ag 47 ; ... Ok. Il était probablement l'une des seules personnes au monde que cela aidait vraiment, pour gérer le stresse. « Bonjour Monsieur Kinsley, je suis vraiment désolé, Nanuk fait les trois quarts de mon poids donc c'est vrai que d'un point de vu mathématique parfois la force qu'il met est bien supérieur par rapport à ... » Il s'arrêta et resta quelque secondes silencieux. Il savait qu'il fallait qu'il apprenne à arrêter de raconter ses pensées à voix haute, surtout lorsqu'il était le seul que cela intéressait. Les explications mathématique du pourquoi du comment son chien avait finit par lui échapper n'était pas le genre de chose que les gens appréciaient écouter. « J'ai lâcher sa laisse, encore désolé ... Vous allez bien ? Enfin ... Je veux dire, il ne vous a pas fait mal au moins ? » Il demanda un peu inquiet.

Hors Rp:
 

©️ 2981 12289 0

_________________
playlist made for Oliver

And here I sit, with all upon my shoulders, think I'd cry without a love to keep me warm. I never see how someone so desired could fall for me. ▵ ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
✿ Messages :
16
✿ Date d'inscription :
03/07/2017

MessageSujet: Re: maudit chien ▬ ft. Nathan   Mar 18 Juil - 22:13

Maudit chien
Oliver & Nathan

Il est dimanche matin, tu n'as quasiment pas dormi de la nuit, ta mère la veille au soir n'a pas cessé de te faire la morale, enfin pas la morale en tant que tel... Tu as eu le droit à "Tu sais Nathan, j'aimerais bien connaître mes petits enfants" ou "Tu sais plus, tu attends et plus ça sera dur pour toi de trouver une femme" enfin ce genre de petit commentaire t'agace profondément. Bien entendu, comme tout le monde, tu as envie de trouver quelqu'un, de te poser sérieusement et de fonder une famille, mais chaque chose en son temps, tu n'es pas pressé, tu attends de tombé sur LA bonne personne... Comme toutes les fois où, tu vas voir ta mère, tu dors chez elle... Cependant ta nuit n'a pas été très reposante, pour être tout à fait honnête, tu as dû t'endormir sur les coups de 3h du matin... Qu'as-tu fais avant ? Tu n'as fait que tourné encore et encore dans ton lit, d'une parce que les paroles de ta mères hantaient ton esprit, de deux, tu avais un peu chaud, malgré les fenêtres de la chambre ouverte... Malgré l'heure tardive à laquelle tu t'es endormi, tu as ouvert les yeux à 7h... Autant dire que, tu as bu ton café avec un plaisir certain. Tu as été mettre un jogging, tu as laissé un mot pour ta mère pour éviter qu'elle s'inquiète et tu es parti courir avec "he's a pirate" dans les oreilles en boucle. Rien de tel pour te motivé que cette chanson que, tu trouves parfaite pour courir.
Tu as toujours aimé courir, parce que dans un premier temps ça aide à garder la ligne et, tu avoues qu'avec le repas que ta mère a fait hier, tu as bien besoin d'une petite séance de footing. Dans un second temps, quand tu n'as pas de punching-ball sous la main cela t'aide énormément à te défouler. Et dans un dernier temps, cela te permets de te vider l'esprit, de  penser à autre chose et ça te fait le plus grand bien. Tu cours tranquillement dans les rues d'Eastcliffs que, tu connais par coeur à force de les parcourir assez souvent. Sans que comprendre, le comment du pourquoi, tu te fais heurter par un chien qui te fais tomber par terre. Le chien à première vu n'a pas l'air méchant, parce qu'il te fait des petites léchouilles ici et là. Quelques instants plus tard, le chien est écarté de toi par son maître et tu sens la joie t'envahir de part en part en voyant le visage d'Oliver. Finalement, tu te relèves lorsque, tu aperçois le chien assit au pied de son maître bien sage. « Ce n'est pas grave. » Dis-tu calmement à Oliver. Tu n'en veux ni à Oliver, ni à son chien, au final il y à eu plus de peur que de mal, donc autant ne pas t'attarder sur le fait que, tu t'es fait bousculé par le chien. « Bonjour trésor. Doucement gamin, respire un coup. Il n'y à aucun problème, ça arrive à tout le monde. » Deux surnoms que, tu aimes beaucoup utilisé en sa présence et pour le désigner lui spécifiquement. Tu adores donner des petits surnoms aux autres, mais ceux que, tu donnes à Oliver sont généralement un peu plus mignon. Bon au moins tu sais comment le chien a pu échapper à Oliver, mais tu t'en fiches un peu au final, la seule chose qui t'importe c'est Oliver qui se tient devant toi. Tu lèves doucement les yeux au ciel avant de les reposer sur le jeune homme face à toi. « Cesse de t'excuser veux-tu ? Il y à eu plus de peur que de mal. » Annonces-tu en t'accroupissant à la hauteur du chien pour le flatter quelques instants afin de montrer à l'animal que, tu ne lui en veux pas. Tu te redresses et, tu plonges ton regard dans celui d'Olly.  « Comment vas-tu trésor ? » Lui demandes-tu. Autant que la conversation commence par quelque chose et, tu l'admets, tu veux savoir comment il se porte.
Made by Neon Demon


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
✿ Messages :
88
✿ Date d'inscription :
22/06/2017

MessageSujet: Re: maudit chien ▬ ft. Nathan   Dim 23 Juil - 23:56

maudit chien
Oliver aurait voulu mourir pour cacher le rougissement qu'il sentait lui monter aux joues en entendant l'utilisation de surnoms. Après tout, la température corporelle diminue considérablement après la mort, et au moins, cela lui aurait évité cette gêne. Malgré que cela n'était pas la première fois qu'il entendait Monsieur Kinsley utiliser ce genre de surnoms, il ne parvenait toujours pas à s'y habituer. L'étudiant était parfaitement conscient qu'il était probablement le plus mal placé pour juger ce qui se fait et ce qui ne se fait pas en terme de sociabilité, mais il se sentait toujours gêné, à l'idée qu'on puisse le surnommer de façon affectueuse. Jusque là, seule sa mère utilisait ce genres de surnoms. Du coup, cela le perturbait, il se demandait ce qu'il devait en déduire. Pourquoi son professeur utiliserait-il les mêmes surnoms que sa mère ? Était-ce parce qu'il avait une sorte d'affection paternelle ? Oliver en doutait beaucoup, et finalement, il valait probablement mieux arrêter de réfléchir à ce sujet. Il n'était pas assez qualifié dans le domaine affectif pour pouvoir prétendre comprendre. Du coup, il fit la seule chose qu'il pouvait faire, et tenta un sourire. Malgré tout, il s'en voulait encore un peu. Il aurait dû tenir mieux la laisse. Imaginez donc que Nathan soit mal tombé. Il aurait eu l'air intelligent si il avait envoyé son prof et son fantasme à l'hôpital. Enfin, en soit, c'était surtout Nanuk qui l'aurait envoyé à l'hôpital, mais ce n'aurait certainement pas été au chien de payer les frais, donc. C'est en voyant l'homme s'agenouiller devant son chien que Oliver se souvint à quel point il était pathétique. « Il à l'air de vous apprécier ! » Et surtout il se rendit compte à quel point l'autre était parfait. Aussi étrange que cela pouvait paraître, sur le moment, le jeune homme avait pensé qu'il aurait adoré être son chien. Bien qu'évidemment ce soit impossible, à moins qu'en étudiant la thèse de certains pensant que l'esprit humain se réincarne en animal, mais même dans ce cas, il oublierait tout, et ne se souviendrait probablement pas de ses propres sentiments. Le plus jeune paniqua lorsque son interlocuteur, après s'être redressé, lui adressa la parole, le regard plongé dans le siens.

« Hm... Je vais très bien, merci. Enfin, je me sentirais mieux si mon chien ne venait pas juste de vous attaquer, mais puisqu'il n'y a pas de mal, je suppose que ça va. » Il baissa les yeux, avec un petit sourire. Il ne savait pas vraiment si il pouvait considérer ses paroles comme de l'humour ou comme un constat, il n'avait jamais été doué là-dedans de toute manière. Quand au regard, Oliver a toujours eut du mal à soutenir les regards. L'habitude. Il est mauvais de soutenir le regard de personnes qui vous frappent. Il avait un jour entendu que cela faisait arrêter les coups, mais finalement après avoir essayé, il pouvait assurer que ce n'était pas une bonne méthode. Qui plus est, ce n'était pas n'importe quel regard, ici. C'était celui de Nathan Kinsley. Se sentant de nouveau stupide, il chercha quelque chose à dire. D'ordinaire il préférait le silence aux discussions, parce que pour lui, discuter n'apportait jamais rien de bon. Mais avec Nathan, tout était toujours plus compliqué. En vérité, c'était un véritable conflit interne. Un côté était plus détendu en sa présence, l'autre côté était en totale panique, et c'était deux choses tellement contradictoires qu'il n'était même pas certain d'être capable d'exprimer avec des mots ce qu'il ressentait vraiment. « Alors... Qu'est ce qui vous amène ici ? Généralement les gens vont à la plage de ce temps là, le dimanche. Enfin, même si personnellement je ne comprend pas cet enthousiasme pour la mer surtout lorsqu'on connait le taux de noyades sur les plages, même si les statistiques en baissés depuis 2010, en 2016 en Ireland, il y avait un total estimé à 123 noyades et ... » Il se mordit les lèvres, un réflexe plus qu'autre chose, avant de détourner le regard. « Désolé. Je suppose que parler de noyade n'est pas vraiment bien choisi dans une discussion amicale. » A croire qu'il ne parviendrait probablement jamais à avoir une seule discussion normale sans ramener ses connaissances sur le tapis. Et le pire était qu'il ne le faisait pas exprès, même pas consciemment. Il parlait tellement vite, une autre mauvaise habitude, qu'il ne s'en rendait souvent même pas compte.

Soudain, la réalisation le frappa. Et si Nathan n'avait absolument pas envie de lui parler ? Il venait d'affirmer que leur discussion était amicale, mais qu'en savait-il ? Oliver ne voulait pas le retenir contre sa volonté ... « Enfin, si vous avez mieux à faire, je ne vous en voudrez pas, Monsieur Kinsley, je comprendrais totalement. » Evidemment, il fallait avouer qu'il y avait de nombreuses choses bien plus intéressantes que rester là à lui parler à lui, le gamin insociable et trop intelligent. Lui-même avait bien conscience que ce qu'il disait ne devait pas sembler très captivant aux yeux des autres. Quelqu'un comme Monsieur Kinsley devait avoir des tas d'amis, il avait certainement bien d'autres choses à faire. Et si il préférait partir, alors Oliver continuerait juste sa promenade, avant de rentrer et retourner dans sa musique et ses bouquins, comme toujours. Il n'avait pas grand chose de mieux à faire de toute manière. Bien sûr il se sentirait un peu triste, mais de toute manière, il ne se faisait pas d'illusions. Il en était parvenu, à force, à la conclusion qu'ils étaient probablement amis. Mais il n'avait jamais réellement eu d'amis, alors avec quel modèle comparer pour être bien sûr qu'il s'agissait d'amitié. Au fond, Oliver ne pouvait s'empêcher de toujours douter, de toujours se sentir comme un poids, un boulet à trimbaler pour cet homme qu'il admirait. Dans une tentative de calmer ses pensées, qui fusaient à une vitesse bien plus rapide que la normale, évidemment, il reprit la récitation de la table périodique, dans sa tête.

© 2981 12289 0

_________________
playlist made for Oliver

And here I sit, with all upon my shoulders, think I'd cry without a love to keep me warm. I never see how someone so desired could fall for me. ▵ ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
✿ Messages :
16
✿ Date d'inscription :
03/07/2017

MessageSujet: Re: maudit chien ▬ ft. Nathan   Jeu 3 Aoû - 14:46

Maudit chien
Oliver & Nathan

Bon, tu l'admets en cet instant malgré le fait que, tu viens de te faire mettre à terre par un chien, tu es tout de même heureux de constater que son maître n'est autre qu'Oliver. Ce jeune homme qui ne cesse de te hanter l'esprit du matin au soir. Quelques fois, tu te demandes, si Oliver se doute à quel point il te trouble, mais, tu n'as jamais réussi à trouver de réponse à cette question, car au final cela peut être oui comme non... Et, tu sais que, tu n'oseras pas réellement poser directement la question à Oliver, par peur de la réponse et de ses conséquences... Tu as tout de même fini par te relever, tu n'allais tout de même pas rester le cul par terre, surtout devant Oliver. Tu as chercher à convaincre une première fois Oliver que le fait que son chien t'es un peu bousculé n'était pas si grave que ça... De plus, tu n'avais pas trop envie de t'attarder sur le sujet, en cet instant, tu as plus envie de profité de la présence d'Oliver qu'autre chose et, tu sais que cela va se dérouler ainsi. Mais il s'avère qu'Oliver est dur à convaincre, car le jeune homme c'est une fois de plus excusé pour son chien. Cela ne te surprends pas au final, car malgré le nombre de fois ou, tu dis à Oliver de t'appeler Nate ou Nathan, il s'obstine à t'appeler Monsieur Kinsley, cela t'agace autant que ça t'amuse... Tu as fini par t'accroupir au niveau du chien et pour lui montrer que, tu ne lui en veux pas, tu l'as flatter. En entendant Oliver, c'est idiot, mais, tu ne peux pas t'empêcher de sourire. « Il est adorable, tout comme son maître. » Annonces-tu doucement, il a toujours été dit, que les animaux, les chiens plus précisément était le parfait reflet de son maître. Aujourd'hui, tu t'aperçois à ton plus grand plaisir que c'est vrai. Tu as fini par te redresser et, tu as demandé à ton bel étudiant comment il allait, non sans lui donné un petit surnom affectueux, vos regards plongés l'un dans l'autre. Cependant tu ne peux pas t'empêcher d'avoir un doux sourire sur les lèvres tout en soupirant doucement et secouant la tête. « Il ne m'a pas attaqué, écoute gamin, dis-toi simplement que Nanuk, voulait simplement dire bonjour. » Lui dis-tu sur un ton assez doux. Au final c'est un peu ce que, tu as ressenti quelques instants auparavant, car Nanuk, n'a pas chercher une seule fois à te mordre ou à te grogner dessus, donc, tu supposes qu'il voulait dire bonjour à sa manière... Tu constates qu'Olly, ne soutient pas très longtemps ton regard, mais ça ne te gêne pas outre mesure... Et sans que, tu t'y attendes Olly te sors un lot de mot à la minute impressionnant, tu l'admets d'un côté cela t'impressionne et de l'autre cela t'amuse. « Je faisais un petit footing, j'avais besoin de me vider la tête... Pour comprendre l'enthousiasme des gens pour la mer, il faut tester soi-même... Certains s'y baigne, d'autres ne font que bronzer, d'autres font du footing le long de la plage, d'autres s'y promènent, d'autres y emmènent leurs chiens... C'est comme ça. » Dis-tu doucement, exposant ainsi ton point de vu... Tu te gardes bien de lui dire que certaines personnes y vont pour mater, mais surtout draguer, ce qui est par moment ton cas... Mais, tu penses ce que, tu dis. Si on essaie pas au moins une fois d'aller à la mer, on ne peut pas comprendre les autres et savoir ce que nous-même aimons y faire. « Il me semble que dans une conversation amicale, les personnes s'appellent par leurs prénoms ou des surnoms n'est-ce pas ? » Demandes-tu sur un ton amusé, soulignant ainsi le fait que ton bel étudiant ne l'a jamais appelé autrement que "Monsieur Kinsley", alors que toi, tu ne te gênes pas pour lui donner des petits surnoms. Tu retiens un petit rire en l'entendant, sincèrement entre passer la journée avec ta mère et entendre des remontrances ou bien passé un moment en compagnie d'Olly, le choix et vite fait. « Aller beau-gosse suis-moi, je t'offre un verre. » Dis-tu sur un ton doux, un peu charmeur tout de même tout en faisant un petit signe de tête à Oliver afin qu'il te suive.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
✿ Messages :
88
✿ Date d'inscription :
22/06/2017

MessageSujet: Re: maudit chien ▬ ft. Nathan   Mar 8 Aoû - 3:18

maudit chien
Malgré ses efforts, il ne parvint pas à retenir son sourire en entendant le compliment. Tout comme il ne parvint pas non plus à cacher son rougissement. Nathan Kinsley, son très sexy et très parfait prof, venait de lui dire qu'il était adorable. Comment devait-il réagir face à cela ? Après avoir remit une mèche folle qui lui tombait devant les yeux, derrière l'oreille, l'un des signes qui le trahissait souvent lorsqu'il était nerveux, il murmura un merci. Il ne dit rien de plus, parce qu'au fond, il n'y croyait pas tellement. En dehors de sa mère, personne ne lui avait jamais fait de compliments de ce genre, au contraire la plupart du temps on se moquait de lui. Donc il se doutait bien que si Monsieur Kinsley disait cela, c'était surement par pure gentillesse, plus que par sincérité. Mais peu importait à Oliver actuellement, même si l'homme ne le pensait pas vraiment, il l'avait dit, et cela suffisait à faire sourire le plus jeune. Lorsque le plus grand expliqua que son chien avait simplement voulu lui dire bonjour. Et parfois, Olly maudissait son imagination, parce que s'imaginer ce que serait le monde si tous le monde se saluait de la sorte n'était probablement la chose la plus importante sur le moment. Quoi que d'un côté si cela lui permettait de pouvoir avoir droit à un câlin de la part de Monsieur Kinsley comme Nanuk en avait eut le droit, pourquoi pas ... Mon dieu, stop, il devait se concentrer et arrêter de penser. Au fond, il savait bien qu'il devait être ridicule. Et avec le flot de mots qu'il venait de déblatérer sur la noyade, il avait probablement ennuyé et gêné son interlocuteur. C'était souvent ainsi que les gens les plus gentils réagissaient. Ils étaient ennuyés à mourir par ce qu'il disait, mais surtout, ils étaient gênés parce que leur gentillesse faisait qu'ils n'osaient pas l'avouer et le lui dire. Au fond, Oliver était persuadé que son professeur faisait partit de ses gens là, bien trop gentils pour risquer de lui faire de la peine, préférant se taire et accepter d'écouter toutes ces choses absolue inintéressantes. Oliver avait la mauvaise habitude de parler vite, ce qui lui permettait de dire beaucoup de choses en très peu de temps.

L'adolescent releva la tête en entendant une réponse. « Je vois ... Je ne suis pas un grand fan de la plage, je n'y vais que parce que Nanuk lui aime ça. Il est bien plus sportif que moi, je suis certain qu'il serait un meilleur élève que moi si il participait à vos cours ! » Enfin, d'un côté, ce n'était probablement pas compliqué que d'être meilleur que lui dans le cours de sport. Il était une brêle monumentale. Aucune coordination dans les mouvements, très peu de force aussi bien dans les jambes que dans les bras, et un manque total d'endurance. A tel point que Nathan lui même avait fini par lui proposer des cours particuliers pour qu'ils ne soit pas trop largué par les autres élèves. Même si au fond cela ne changeait pas grand chose, et qu'il se sentait de plus en plus ridicule à chaque cours, il continuait d'y aller, et il s'était rendu à l'évidence, la seule raison qui le poussait à continuer ces cours, c'était le professeur qui les donnaient. Le brun releva la tête, surpris. Jamais il n'oserait appeler Monsieur Kinsley autrement. « Oh, oui, mais vous êtes mon professeur, c'est normal que je ne vous nomme pas par votre prénom ou par un surnom. Premièrement parce que j'aurais l'impression d'être malpoli ou de vous manquer de respect, et Deuxièmement parce que de toute manière je ne suis même pas certain d'y arriver, j'ai du mal pour ce qui est de changer mes habitudes. » Oui, on est pas un génie avec une mémoire différente de la normale sans quelques dommages collatéraux. Changer ses habitudes était souvent une véritable plaie, il lui fallait du temps pour s'adapter au moindre changement. Pourtant, il murmura tout de même : « Enfin, je peux essayer, si cela vous fais plaisir ... » Avant de détourner le regard. Nathan. Il ne l'appelait ainsi que dans ses pensées, cela lui faisait étrange de se dire qu'il allait devoir essayer de l’appeler ainsi à voix haute également.

A l'entente de la proposition, mais surtout, du surnom, il ne parvint pas à retenir son sourire et son rougissement. Il ne s'y habituerait probablement jamais. « Vous savez ... Vous devriez arrêter ce genre de surnoms / compliments, je sais que vous le faite par politesse et c'est très gentil, mais je ne suis pas si ... Ils ne me vont pas réellement donc ne vous forcez pas, cela ne me gêne pas. » Il lui lança un regard, avec un petit sourire, un peu gêné. La vérité, c'était qu'il adorait les surnoms que son professeur lui donnait. Il les adoraient, peut-être un peu trop. Et cela venait en contradiction totale avec le dénigrement de soi auquel il s'était accoutumé. Il s'était toujours dit qu'il était laid, physiquement comme psychologiquement, et c'était une idée ancrée qui refusait de disparaître, et qui mettrait probablement du temps à s'en aller. En réfléchissant, accepter n'était pas du tout raisonnable. Mais, accepter signifiait passer plus de temps avec Monsieur Kinsley, cela signifiait lui parler, en apprendre plus sur lui. Et rien qu'à cette simple idée, il pouvait sentir son cœur s’accélérer. Il se fit d'ailleurs la réflexion qu'il était minable, un cas perdu, suite à cette constatation. De toute manière, il ne voulait pas rentrer tout de suite, et ce n'est pas comme si il avait des amis qui l'attendait. « Oui ! Avec plaisir, merci ! Mais je peux payer, ce n'est pas un problème ... ! » Il répondit donc, avec un ton probablement trop excité. C'était rare qu'on lui propose de passer du temps avec quelqu'un, plus encore d'aller boire un verre. Alors, avec Nanuk qu'il tenait d'une main ferme cette fois-ci, il suivit Nathan.

© 2981 12289 0

_________________
playlist made for Oliver

And here I sit, with all upon my shoulders, think I'd cry without a love to keep me warm. I never see how someone so desired could fall for me. ▵ ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
✿ Messages :
16
✿ Date d'inscription :
03/07/2017

MessageSujet: Re: maudit chien ▬ ft. Nathan   Dim 13 Aoû - 23:02

Maudit chien
Oliver & Nathan

Bon, tu n'as pu t'empêcher de dire à Oliver qu'il était adorable, enfin tu l'as sous-entendu, mais tu sais qu'il a compris, car tu vois le petit sourire et le rougissement naître sur son visage, ce qui te fait sourire. Tu trouves ça attendrissant et adorable à la fois. Depuis que, tu es célibataire, enfin non, depuis qu'elle t'a brisé le coeur, tu ne pensais pas un jour ressentir à nouveau toutes cette palette d'émotions et il faut que, tu les éprouves pour un de tes étudiants... Tu es dans la merde, tu le sais depuis que, tu t'es admit qu'Oliver te plaisait plus que de raison... En entendant son petit merci, tu ne peux pas t'empêcher de sourire, il faut vraiment que, tu te calmes, tu pourrais faire une douce bêtise sinon et ce n'est pas l'endroit rêver pour ça, ni le moment sans doute. Tu finis par écouter Oliver, tu as un petit sourire amusé sur le visage. Ben quoi, tu trouves ça amusant de voir à quel point il fait passer son chien pour meilleur lui en matière de sport. « Il y à des domaines où nous sommes plus doués que d'autres et c'est normal, nous ne pouvons pas être parfait dans tout, surtout quand on est étudiant... Alors je ne te considères pas comme un mauvais élève, tu as tout de même fini avec la moyenne à la fin de l'année.  » Dis-tu presque du tac au tac. Tu penses chaque mots que tu as dit, tu penses qu'il y à des domaines où les gens sont plus doués que d'autres, toi c'est le sport, tu le sais, Olly ça serait plus tout ce qui est intellectuel et pas physique... Alors non, tu ne penses pas qu'Oliver soit un mauvais élève dans ta matière, tu lui as donné des cours particuliers afin qu'il obtienne la moyenne à la fin de l'année, mais également pour passer un peu plus de temps avec lui, oui, tu as fait une pierre deux coups. Bon, tu as tout de même réussi à clore le sujet de Nanuk, c'est tout de même un grand pas pour toi, car plus le temps avance et plus, tu constates qu'Oliver est têtu. Et vient le moment ou Oliver parle d'une discussion amicale, cependant toi, tu ne peux pas t'empêcher d'en rajouter une couche et dire ce que, tu penses. Tu soupires doucement tout en secouant la tête, une fois de plus il fait son têtu, cela ne devrait même plus t'étonné à force. « Certes, je suis ton professeur, mais il me semble que j'ai autorisé mes élèves à m'appeler par mon prénom ou même par mon surnom. Puisque c'est moi qui le demande, tu ne me manques pas de respect et tu n'es pas malpoli. » Dis-tu sur un ton assez amusé, assez sérieux à la fois. Il est vrai que c'est assez frustrant de voir tes élèves t'appeler Nathan ou bien Nate et de voir que lui ne le fait pas. Tu peux comprendre que des habitudes soient dur à changer, mais il aurait essayé dès le début, cela serait sans doute plus facile pour lui. Tu entends sa phrase, malgré le fait qu'il est dit ça à voix basse. « Merci. » Lui dis-tu sincèrement. Dans le fond, tu sais que c'est le mieux que, tu puisses obtenir de lui et cela te convient pour le moment. Tu as proposé à Oliver de lui offrir un verre, tu ne loupes pas le sourire et le petit rougissement sur le visage d'Oliver, tu trouves ça vraiment a-do-ra-ble, beaucoup trop même, mais les paroles d'Oliver te font hausser un sourcil. Tout ce que tu retiens ce sont ses derniers mots, qui te choque, tu l'admets... « Tu n'es pas si quoi Oliver ? Qui t'a mit une idée pareil en tête ? » Demandes-tu sur un ton doux, tu ne souhaites pas braquer ton bel étudiant, alors, autant te montrer doux et à l'écoute afin d'en savoir un peu plus. Et, tu sens tout un tas de questions arrivés dans ta petite tête, mais, tu fais tout pour les repousser au maximum, ce n'est ni l'endroit, ni le lieu pour ça... Ce n'est que lorsqu'Oliver reprend la parole que, tu constates qu'il ne t'avait pas répondu et tu sens un sourire se dessiner sur ton visage en l'entendant. « Si tu y tiens temps, tu paieras la prochaine fois, mais aujourd'hui c'est moi qui invite d'accord ? » Demandes-tu sur un ton assez doux, mais qui sous entends qu'un refus n'est pas réellement le bienvenue. Tu guides alors Oliver, jusqu'à un petit bar, que, tu affectionnes particulièrement, parce que c'est un endroit assez tranquille et où, tu es toi-même. En arrivant devant le bar, tu t'installes à une table sur la terrasse, car, tu n'oublies pas qu'il y à Nanuk avec vous.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
✿ Messages :
88
✿ Date d'inscription :
22/06/2017

MessageSujet: Re: maudit chien ▬ ft. Nathan   Mer 16 Aoû - 0:24

maudit chien
Olly', il était comme ça. Toujours à douter de lui, à se rabaisser, avec de mauvaises tendances au pessimisme. Mais ce n'était pas complètement sa faute. Personne n'avait jamais soulevé le positif chez lui, du coup, lui-même ne le voyait pas. Ce qui revenait, c'était le négatif. Les gens étaient toujours plus aptes à détecter les défauts comparés aux qualités. Et des défauts, ce n'était pas ce qui lui manquait, en faire la liste serait trop long. Il y avait tant de choses qu'il détestait. Et il s'en rendait bien compte lorsqu'il était en compagnie de Nathan. Toujours, son esprit était un véritable champ de bataille. D'un côté, il y avait le camp des défauts, qui lui rappelaient sans cesse qu'il ne devait pas trop sortir de sa zone de comfort. De l'autre, le camp de l'espoir, qui lui montrait à quel point il était plus à l'aise en sa compagnie. Et les deux camps se menaient un combat acharné, si bien que parfois, lui-même avait du mal à suivre. C'était une chose qu'il aimait, chez son professeur. Qu'il aimait trop finalement. Même si il ne se voilait pas la face, le plus âgé des deux semblait toujours capable de le faire sourire, avec un petit compliment, ou un petit surnom. Il voyait le peu de qualités qu'il possédait, tout du moins, Oliver l'espérait. Alors, il ne put s'empêcher de sourire, sans même essayer de le cacher, en entendant la petite critique sportive. « Oui, je suppose que c'est déjà bien. C'est juste que, je suis habitué à être parfait en tout, justement, au niveau scolaire, donc forcément mes lacunes en sport ne passent pas inaperçues ! » En fait, c'était surtout aux yeux de son père, qu'elles ne passaient pas inaperçues. Son père qui lui, adorait le sport, et qui avait espérait transmettre sa passion à son fils. Sans grande réussite. Mais il s'en fichait bien. Son père, il vivait avec et s'habituait comme il pouvait. Et puis, cela lui donnait des excuses pour avoir des cours particuliers. C'était un avantage qu'on ne pouvait pas ignorer.

Il avait passé des heures à observer et reproduire les mouvements de Monsieur Kinsley, seul avec lui sur le terrain. Oui, c'était plutôt une bonne chose, finalement, et pour rien au monde il changerait cela. D'ailleurs, il devait essayer de s'habituer à le nommer par son prénom. Il hocha la tête en écoutant les paroles de son professeur, qui étaient évidemment logiques, vues sous cet angle. Il n'y avait rien de malpoli à l'appeler ainsi vu qu'il demandait lui-même. Mais Nathan sonnait tellement... Intime, aux yeux de Oliver, qu'il savait qu'il aurait du mal à s'y habituer. Son humeur tomba légèrement alors qu'il se rendit compte de la bêtise qu'il venait de faire. La seule chose qui sauvait un minimum de bonne humeur, c'était la voix douce, qu'il trouvait magnifique, qu'avait employée Nathan pour lui parler. Il n'aurait jamais dû aborder ce sujet, il ne voulait pas parler de cela. De quoi aurait-il l'air en face du sportif, maintenant. Il tenta du mieux qu'il le pouvait, de se rattraper. « Oh, hm, non oubliez, ce n'est rien. C'était ... Heum... Une blague ! Oui, c'était une blague, mais je n'ai jamais été très doué pour les blagues ! » Il tenta alors de rire du plus naturellement possible, même s'il savait au fond que jamais il ne serait crédible. Alors il soupira, et baissa les yeux. « Qui m'a mit ça en tête ? Un peu tous le monde, finalement. Mais ce n'est pas très important. » Inspirer, expirer, inspirer, expirer. Et voilà, il redevenait nerveux. Il reprit sa récitation de la table périodique des éléments chimiques, pour se calmer, et comme toujours, cela marcha très rapidement. Parfois, il se demandait comment il ferait, au quotidien, sans cette astuce. Il espérait avoir clôturé la discussion. Au moins jusqu'à arriver au bar. S'il devait parler de tout cela, il n'avait pas envie de le faire ni debout dans une ruelle, ni en marchant. Il jeta un coup d’œil à Nanuk qui les suivaient en agitant joyeusement la queue. Le chien n'était pas habitué à ce que son maître soit accompagné lors d'une balade, alors évidemment, il était encore plus heureux que d'habitude, et ce constat fit sourire Oliver, qui trouvait cela adorable.

« D'accord, je paierais la prochaine fois. » Il faisait semblant d'être calme. Mais en vérité, ses émotions étaient en train de faire le space-mountain. La seule chose que Olly avait retenu, c'était la mention d'une prochaine fois. Cela voulait bien dire que Nathan souhaitait donc remettre cela ? Cette simple idée le comblait de joie. Avoir un café et Nathan Kinsley à une seule et même table était un rêve, enfin ! Une fois arrivé en terrasse, il s'installa, et prit soin de coincer la laisse de son chien. « C'est vraiment gentil de m'avoir proposé de venir, je ne sais pas comment vous remercier ... D'ailleurs, si je dois vous appeler Nathan, maintenant, est-ce qu'il faut aussi que je vous tutoie ? » Au bout de quelques minutes, arriva la serveuse venue prendre les commandes, il demanda donc un café avec six sucres et une gamelle d'eau pour la masse de poils couchée sous la table, avant de laisser son professeur choisir à son tour. Un café, cela pouvait paraître étrange de cette chaleur là, mais il ne se voyait pas prendre autre chose. D'abord parce que le café est une partie entière de sa vie, et ensuite parce que prendre un soda aurait fait bien trop enfantin, et qu'il n'avait pas l'âge de prendre de l'alcool. Il préférait éviter de commettre la moindre erreur pouvant trahir son âge. Il ne pût s'empêcher de marmonner une petite info, au passage. « Il est conseillé de boire du chaud, lorsqu'il fait chaud, puisqu'en comparaison et par rapport à la chaleur corporelle cela agit comme du froid. »

© 2981 12289 0

_________________
playlist made for Oliver

And here I sit, with all upon my shoulders, think I'd cry without a love to keep me warm. I never see how someone so desired could fall for me. ▵ ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: maudit chien ▬ ft. Nathan   

Revenir en haut Aller en bas
 
maudit chien ▬ ft. Nathan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» OBI CANICHE MALE 12 ANS (SOS VIE DE CHIEN)
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE
» 5 millions près pour un chien de garde en Haiti
» Les gros bras(Sybille et Nathan)
» Le chien et le dauphin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHAAAAT :: EASTCLIFFS :: La place, les rues, les transports-
Sauter vers: