AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 reality is far from movies. ▬ ft. Leah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
✿ Messages :
88
✿ Date d'inscription :
22/06/2017

MessageSujet: reality is far from movies. ▬ ft. Leah   Mar 1 Aoû - 0:44

❝ Oliver - Leah ❞reality is far from movies, but sometimes, it can be good too.

« Je m'en vais, maman, à ce soir. » Il était sortit tôt ce matin. Il avait passé sa matinée dans la campagne, allongé dans les hautes herbes. Son père n'avait pas bu énormément la veille, et il savait très bien ce que cela voulait dire. Qu'aujourd'hui, il serait une véritable plaie. Il avait donc prévu le coup. Le cinéma passait dans une salle le film Le Dictateur, de Charlie Chaplin. Oliver aimait bien retourner voir les films de ce genre, même si il les connaissaient par cœur, lorsqu'ils passaient au cinéma. C'était rare, bien souvent c'était pour des découvertes, et il n'y avait qu'une projection, mais c'était déjà bien. Evidemment que cela n'égalait pas les gros blockbusters Américains, mais il trouvait un certain plaisir apaisant à voir ces vieux films sur grand écran. Il regrettait pas mal d'avoir laissé Nanuk chez lui, sachant parfaitement que ses parents n'étaient pas très attachés à l'animal, qui était donc obligé à rester dans la chambre d'Oliver. Mais il préférait le laisser à la maison, avec ses jouets et ses gamelles, plutôt que de l'emmener et devoir l'attacher à un poteau le temps de la séance. Il l’emmènerait faire un tour à la plage après, cela suffirait certainement pour que son chien lui pardonne de l'avoir laissé seul toute la journée. Après tout, il avait besoin d'une pause. Et même si, au fond, le seul moment où son esprit et ses pensées se stoppaient réellement était lorsqu'il était endormi, le cinéma lui donnait une impression de paix intérieure. Bien sûr qu'il continuait de penser tel le petit génie qu'il était, repérant chaque faux-raccord, se remémorant chaque anecdote, chaque nom des personnages et des acteurs, et évidemment, les différences entre le livre et le film, ou la réalité et le film, lorsqu'il s'agissait d'adaptations. Mais au moins, il se focalisait là-dessus. Contrairement au reste du temps, où ses pensées pouvaient partir dans de nombreuses directions opposées si bien qu'il finisse bien souvent par s'y perdre et par se fatiguer. Il pouvait penser aux oeuvres de Emile Zola, tout en se récitant les multiples de 254, dans sa tête, et faire les statistiques des probabilités qu'il y aurait pour qu'il mange de nouveau le même plat que la veille, le soir venu. Et penser à tout cela à la fois, sans même vraiment s'en rendre compte, était exhaustif. Il arriva en avance devant le cinéma, comme toujours. Quoique aujourd'hui bien plus que d'ordinaire, principalement parce qu’il avait sous estimé sa vitesse de marche. Génial il aurait une petite heure à attendre. En même temps il aurait dû se douter que le chemin ne mettrait pas plus de quinze minutes...

Il arrivait toujours au moins vingt minutes en avance, et allumait sa cigarette, qu'il prenait bien soin de ne jamais jeter devant le cinéma, mais bien dans la poubelle prévue pour cela, question de respect. Pourquoi est-ce qu'il venait toujours autant en avance ? Peut-être que les caissiers et caissières, se posaient la question. Peut-être pas. Après tout il n'avait pas la prétention de dire que ceux qui travaillaient ici allait se souvenir de lui. Il était mal à l'aise, peu sociable. Peu de raisons pour qu'ils se souviennent de lui. La vérité étant qu'Oliver paniquait toujours très facilement. Finalement, sa cigarette finit par s'épuiser, et il la jeta. Le moment fatidique approchait, celui qu'il repoussait toujours au maximum. Aller à la caisse pour acheter son ticket. Non pas que les gens étaient méchants, loin de là. Simplement, il n'était pas un grand fan du fait de devoir aller voir un inconnu et dire quel film il voulait voir. Tout simplement car Olly était persuadé que, comme les chansons et les livres, les films en disaient toujours long sur la personnalité des gens. Et pour lui, c'était comme un truc très privé qu'il partageait, dans ces moments là. Après une discrète mais longue inspiration, il se décida à entrer et à se diriger vers la caisse. Il soupira discrètement de soulagement en voyant que Leah Whelan -c'était écrit sur son badge- était derrière la caisse. C'était elle qui s'y trouvait les trois quarts du temps, et au fond, cela le faisait se sentir un peu mieux. Après tout il venait souvent, et même si le personnel ne se souvenait probablement jamais de lui, lui se souvenait d'eux. « Bonjour. J-Je voudrais une place pour la diffusion du Dictateur, s'il vous plait. » Il tenta un sourire hésitant qu'il voulait normal. Enfin, ce qu'il jugeait normal, après tout, il n'en était pas trop certain. Finalement, il était plutôt fière de lui. D'ordinaire il lui fallait une petite vingtaine de minutes pour se décider à entrer, et là il était entré en moins de quinze minutes, ce qui représenter pour lui un grand pas en avant. Il espérait un jour ne plus avoir à s'inquiéter de toutes ces choses probablement insignifiantes, et réussir à battre son problème avec le sociable. « J'ai beaucoup d'avance, je ne sais pas si je peux entrer tout de suite dans la salle ... Sinon j'attendrais. » Il était à ce moment incapable de décider si il parlait à la caissière ou bien à lui même, mais finalement cela importait peu. Il connaissait déjà la réponse. Normalement les salles de projection ne sont pas ouvertes avant vingt à vingt-cinq minutes avant la projection, ce qui semblait plutôt logique.

HRP:
 
©️ 2981 12289 0

_________________
playlist made for Oliver

And here I sit, with all upon my shoulders, think I'd cry without a love to keep me warm. I never see how someone so desired could fall for me. ▵ ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
✿ Messages :
182
✿ Date d'inscription :
26/06/2017

MessageSujet: Re: reality is far from movies. ▬ ft. Leah   Sam 5 Aoû - 10:00

Reality is far from movies × ft. Oliver & Leah
Elle soupira en accrochant le badge inscrit a son nom sur sa poitrine. Maudit costume moche, et puis ce badge forcer a regarder sa poitrine et elle n’aimait pas cela. Elle voyait bien le regard de certains clients, et même si Leah était toujours aimable et polie, parfois elle avait envie de leurs dires qu’elle avait des yeux à l’étage au dessus et qu’elle voulait que ce soit là qu’ils regardent. Heureusement ils n’étaient pas tous comme cela.  Enfin c’est avec son eternel sourire accrocher a ses lèvres que la rousse s’installa a sa caisse et entama son service. C’était 19 heures tapante, les clients était déjà en train d’arrivé alors qu’elle prenait la relève de son collègue d’avant.  Un vieil homme d’une cinquantaine d’année, qui travaillait la journée et qu’elle remplacé la soirée pour qu’il puisse s’occupé de ses enfants. Elle l’aimait bien, au bien sur ils n’avaient jamais beaucoup parlé, mais les peut de fois où ils avaient échangé quelques mots, elle l’avait trouvé très agréable. Elle commença donc à vendre ses billets sans vraiment attendre. Et puis tout ce calma, les projections avaient toutes commencé, elle avait donc une heure et demi de battement.  Elle sorti donc de son mini aquarium où elle était toute la soirée et alla se chercher un café, elle faisait souvent cela, elle en avait besoin parfois.  Parfois elle était fatiguée à cause des cours ou même des stages ou des travaux pratiques, elle prenait donc souvent un ou deux café pendant les pauses de travail. Si ses parents n’étaient pas partir vivre leurs vie, elle n’aurait surement pas a travaillé, mais maintenant qu’elle vivait chez Ava, elle devait payer sa part du loyer et des courses pour la maison. Pas que cela soit réellement nécessaires, sa sœur et son beau-frère n’en avaient absolument pas besoin de cet argent, ils gagnaient assez bien leurs vie. Mais Ava y tenait, et puis Leah se serait senti mal de vivre à leurs crochets.  Et la voila donc, en train de travailler, ce n’était pas énorme comme salaire, mais c’était bien suffisant. Et puis elle avait encore ses parents qui lui faisaient des virements régulièrement sur son compte pour qu’elle puisse vivre bien. Et surtout entretenir son cheval, payer sa pension et ses cours d’équitation. Elle termina rapidement son café et y retourna. Elle vendit quelques billets à des gens arrivé en avance. Heureusement le cinéma avait mit en place une espèce de petit salon pour les gens en avance.  Et puis les premières projections se terminaient, une nouvelle vague de clients arriva rapidement.   Elle resta figé une seconde quand en relevant les yeux pour voir le nouveau client a la caisse, elle tomba nez a nez avec son beau frère.  Elle crut se noyer pendant une seconde dans son regard bleu intense. Enfin elle se  ressaisie vite quand sa sœur arriva a ses côtés. Elles leurs vendit des places pour la dernière comédie romantique du moment. Surement que c’est Ava qui avait choisi le film et que son homme n’avait pas eu le choix. Elle les regarda aller à leur salle et soupira. Elle essaya de ne pas y penser après, mais c’était bien assez compliquer, elle l’avait déjà sous les yeux tout le temps a la maison, et maintenant il venait même a son travail. C’était trop dur et déroutant.

Une nouvelle fois elle eu une sorte de pause. Elle s’était rapporté un café pour tenir le coup car elle était à nouveau un peu fatiguée, quand un nouveau client arriva. Avec une heure d’avance. C’était étrange, mais quand elle releva les yeux elle le reconnut. Elle ne connaissait pas son prénom, mais il venait souvent et toujours avec beaucoup d’avance. Il semblait toujours très gêner, sans doute qu’il était timide ou avait peur des gens. Elle lui fit son plus grand sourire et  lui donna son ticket. « Très bon choix de film. Je serais bien allé le revoir aussi si j’avais put. Ce sera salle cinq. Ça fera 8 dollars.»  Dit-elle simplement d’un ton très polie. « Oh et tu peux me tutoyé on a surement le même âge ou du moins on n’a pas un trop grand écart. » dit elle tranquillement en encaissant le jeune homme. Elle fit un petit signe vers les fauteuils installés pas loin. «  Tu peux attendre là bas. Je te sers un café ? Je n’ai pas le droit normalement mais personne n’en saura rien » dit elle en lui faisant un clin d’œil complice.  Elle en profiterait pour lui parler un peu, en espérant que cela ne le gêne pas. Elle avait bien besoin de compagnie. Après la réponse du jeune homme elle vérifia quand même qu’un autre client n’arrive pas et elle sortie de sa caisse pour aller chercher du café, au moins un pour elle, son troisième de la soirée. De toute façon elle devait encore tenir car après elle devait ranger et en rentrant elle devait finir des révisions très importante. Bref elle n’était pas prête de se coucher.
code by lizzou × gifs by tumblr


Spoiler:
 

_________________
L'amour interdit
Je me suis noyée dans tes yeux. J'ai craquer sous ton sourire. Je me suis effondrer en entendant ton rire. ▬ Ces sentiments me tue, je voudrais te toucher, t'embrasser, que mes sentiments ne soit plus secret. Tu me tue a petit feu, mais plus je te vois plus je t'aime.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
✿ Messages :
88
✿ Date d'inscription :
22/06/2017

MessageSujet: Re: reality is far from movies. ▬ ft. Leah   Dim 13 Aoû - 12:13

❝ Oliver - Leah ❞reality is far from movies, but sometimes, it can be good too.
Sa mère lui avait souvent rabâché qu'il devait apprendre à se sociabiliser. Ce n'était pas qu'il refusait, ou qu'il n'essayait pas, simplement il devait avoir le chic pour soit tomber sur les mauvaises personnes, soit avoir le don d'ennuyer les gens au bout de trente secondes de discussions. Bien souvent, même lorsqu'il tentait de faire un pas en avant contre son insociabilité, on le repoussait pour qu'il finisse de nouveau six pas en arrière. C'était fatiguant, et si certaines personnes n'étaient pas là pour le pousser, il ne tenterait plus depuis bien longtemps. Mais il y avait ces certaines personnes. Dont Nathan. Mais lui, lui était différent. Il l'acceptait, il le supportait, et parfois, Oliver n'arrivait pas à croire cela. Mais c'était Nathan, l'homme dont il était désespérément dingue, et tout ce qu'il pourrait obtenir de lui, ne serait-ce qu'une discussion, il le prendrait et l'accepterait. Il savait qu'il était un cas désespéré pourtant, il continuait à croire que s'il parvenait à devenir plus ... Plus "normal", peut-être qu'il aurait une chance. Une infime chance. Oui, il fallait qu'il tente, qu'il essai. Qu'il devienne plus normal. C'est pour cela qu'il essaya de gérer du mieux qu'il le pouvait avec la jeune femme. S'il il parvenait à tenir une discussion plutôt normale, même si pour quelqu'un d'autre ce ne serait rien, ce serait un grand avancement pour lui. Il sourit, lorsqu'elle complimenta le film. Il était capable de ressortir toute la page Wikipédia que ce soit au sujet du film en lui-même, mais autant au sujet de Charlie Chaplin. Mais expliquer ces détails là ne serait surement pas ce que quelqu'un de normal ferait dans une discussion normale. Alors il s’efforça de réfléchir et de se remémorer les scènes dans les livres et films qu'il avait lus et vus pour puiser de l'inspiration. « Merci, je le connais par cœur, mais c'est le genre de films que j'aime bien revoir encore te encore ! » Il donna l'argent. Au fond, il se demandait pourquoi il avait tant de peine à agir normalement, alors qu'il était capable de retenir le menu entier d'un restaurant en le lisant à peine deux fois. Était-ce aussi compliqué, pour les autres, que cela ne l'était pour lui ? Il releva le regard en entendant les paroles de la jeune femme.

« Oh, hm, oui bien sur. Vou-Tu as raison. » Il se contenta de répondre avec un sourire. Il préférait ne pas s'aventurer sur le sujet de l'âge. C'était un sujet qu'il zappait toujours. Principalement parce qu'il était très vigilant quand à cela. C'était son tabou, une fois de plus, à cause de Nathan. L'homme n'avait probablement aucune idée de son âge, ni du fait qu'il soit mineur, et tant mieux, déjà qu'il avait très peu de chances, alors là, il risquait de tout envoyer dans un gouffre s'il apprenait cela. Qui plus est, il aurait pu expliquer comme il était simple de deviner l'âge d'une personne en observant minutieusement ses traits ainsi que son corps et son style de vêtements qui quoi qu'il en pense, s'apparentait toujours à une certaine mode qui trahissait une tranche d'âge définie. Il se retint d'expliquer cela, parce qu'une personne normale ne le ferait pas. Et puis, elle proposa du café. Le café, son point faible, comment y résister ? Il n'en avait pas prit beaucoup depuis ce matin, deux, trois tasses ? « Avec plaisir, enfin, je ne veux pas te causer de problèmes surtout ... » Il sourit poliment. Il serait affreusement gênée si elle devait se faire prendre une remontrance par sa faute. Même si techniquement c'était elle qui proposait et donc elle qui commettait la faute, en acceptant, il était tout aussi coupable qu'elle et il se sentirait vraiment mal si elle était la seule à devoir payer le prix de leur erreur. Enfin, il dramatisait peut-être un petit peu, pas de sa faute, c'était une mauvaise habitude qu'il avait. Il partit donc s'asseoir en attendant qu'elle revienne. Une fois qu'elle fut revenue, il observa la plaque son uniforme. « Leah, c'est un très joli prénom. Tu savais que cela venait de l'hébreu lé'ha qui signifie « vache sauvage » et du latin lea, « lionne ». » Il prit une pause de quelques secondes. Ce n'est qu'à ce moment qu'il remarqua où le badge était situé, et il se sentit rougir à cette pensé. Il ne voulait pas passer pour l'un de ces pervers qui reluquaient sans cesse les femmes dès qu'ils en voyaient une. Il était déjà gêné lorsqu'il voyait sa mère étendre ses soutiens-gorges sur l'étend à linge, ce n'était certainement par pour mater ces pauvres filles qui ne demandaient certainement pas un tel traitement. Et puis, il était capable de ressortir les statistiques par pays de toutes les discriminations envers les femmes sur leurs lieux de travail, ce n'était certainement pas pour être lui même l'un de ces types lourds. Il s'empressa donc de se corriger. « Enfin, non pas que je regardes ta poitrine, bien sur ! Cela ne m'intéresse pas... Enfin non pas que ta poitrine est laide seulement je ne suis pas vraiment ... Hm.... J'ai déjà quelqu'un, enfin, en quelque sorte, et de toute manière, je suis totalement contre la discrimination des femmes et je, hm ... Je m'enfonce de plus en plus, vraiment désolé. » Il baissa la tête, penaud. Même s'expliquer et s'excuser, il ne savait pas faire. Mon dieu, il venait de s’embarrasser en moins de deux minutes. Il avait paniqué et maintenant, il espérait juste qu'elle ne lui en veuille pas, et qu'elle ne le prenne pas mal. Il n'avait clairement pas l'intention de mal agir, il était juste ... Disons, très, très, très maladroit dans sa façon de faire et de dire les choses.
© 2981 12289 0

_________________
playlist made for Oliver

And here I sit, with all upon my shoulders, think I'd cry without a love to keep me warm. I never see how someone so desired could fall for me. ▵ ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
✿ Messages :
182
✿ Date d'inscription :
26/06/2017

MessageSujet: Re: reality is far from movies. ▬ ft. Leah   Mer 16 Aoû - 0:19

Reality is far from movies × ft. Oliver & Leah
Elle souri poliment au jeune homme qui accepta de prendre un café. Elle souri de plus belle quand il lui dit qu’il ne voulait pas qu’elle est de problème a cause de lui. Elle secoua doucement la tête «  Non, ne t’en fais pas, personne ne le saura, ce sera notre secret » dit elle en lui faisant un clin d’œil complice avant d’aller chercher les deux café.  En revenant elle s’installa en face du jeune homme qui s’était installé  dans l’espace aménager pour que les clients en avant patientent confortablement. Elle lui donna la tasse et fut surprise que le jeune homme entame la conversation en la complimentant sur son prénom. Puis en lui donnant les significations en hébreu et en latin. Elle ne les connaissait pas tien. C’était bon a savoir…Enfin si  on accepte de s’appeler « vache sauvage ». Enfin Leah était une amie des animaux alors la signification de son prénom ne la dérangeait pas. Et personne ne le savait donc ce n’était pas si grave. Elle explosa de rire en voyant le garçon devenir tout rouge et essayer de s’excuser et se justifier, mais en faite il ne faisait que s’enfoncer encore plus. Et cela avait quelque chose de rigolo. Mais pas rigolo dans le sens de se moquer de lui, c’était plus dans le sens que cela la touchait, elle trouvait même cela plutôt adorable.  «  Alors non seulement tu me traite de vache et en plus tu me dit que ma poitrine n’est pas jolie et que je ne suis donc pas jolie ? Goujat, je devrais te jeter mon café a la figure » Dit elle en jouant les jeune fille outrée. Puis elle explosa de rire pour lui montrer que c’était pour rire «  T’excuse pas va, j’le prends  pas mal, et tout le monde regarde mon badge donc… » Elle lui fit un sourire avant de boire un peu de café bien chaud. Elle le regarda ensuite «  Tu connais mon prénom, je peux savoir le tien du coup ? » Dit-elle toujours souriante et de manière chaleureuse. Elle n’aimait pas trop qu’on sache des choses sur elle, si elle n’en savait pas sur vous en retour. Elle trouvait cela un peu injuste et n’aimait vraiment pas les injustices.  «  Quand tu dis que ça ne t’intéresse pas, tu veux dire que les filles ne t’intéresse pas ? » Dit-elle presque un peu gêner d’être aussi curieuse. «  Si tu ne veux pas répondre je le comprendrais, tu  n’est pas obligé d’ailleurs, après tout c’est la première fois qu’on se parle, donc tu n’ai pas obliger de répondre tout de suite aux questions personnel…Voir très personnel » Fit elle un peu gêner avant de boire une autre gorgée de café, tout en surveillant bien sur l’heure et l’entré, prête a retourner a son poste si son patron arrivait –ce qu’elle doutait fort- ou si un client arrivait – ce qui était plus probable.  
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
L'amour interdit
Je me suis noyée dans tes yeux. J'ai craquer sous ton sourire. Je me suis effondrer en entendant ton rire. ▬ Ces sentiments me tue, je voudrais te toucher, t'embrasser, que mes sentiments ne soit plus secret. Tu me tue a petit feu, mais plus je te vois plus je t'aime.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
✿ Messages :
88
✿ Date d'inscription :
22/06/2017

MessageSujet: Re: reality is far from movies. ▬ ft. Leah   Sam 26 Aoû - 23:28

❝ Oliver - Leah ❞reality is far from movies, but sometimes, it can be good too.
Petit à petit, sans vraiment s'en rendre compte, il commençait à se détendre. De toute manière, le café c'était son point faible. Il ne pouvait pas rester impassible face au café, c'était impossible, à ses yeux. Après réflexion, il se mit même à penser qu'il était probablement très manipulable pour quiconque connaissait ses points faibles. « Pas de problèmes, alors. » Il sourit, en prenant le café qu'on venait de lui servir. Il était plutôt fière, de réussir à parler. Bon, une discussion normale ne ressemblait probablement pas du tout à cela, mais bon. A choisir entre discussion gênante et silence gênant, pour une fois, il préférait la discussion. M'enfin, sa fierté s'était vite évanouie. Finalement, il valait peut-être mieux qu'il n'ouvre plus la bouche. Ça lui éviterait de dire n'importe quoi, dans un élan de panique. Il releva la tête en entendant la jeune femme se mettre à rire. Même s'il ne s'estimait pas sortit d'affaire, il était plutôt soulagé en l'entendant. Oliver savait bien ce à quoi ressemblait un rire de moquerie, même un rire de dégoût, et celui de Leah ne semblait pas être de ce genre là. Peut-être était-ce simplement un rire amusé. En l'écoutant, il réalisa qu'il l'avait indirectement traitée de vache. Bien joué, franchement, il s’applaudissait lui-même sur ce coup là. Il ne s'était même pas rendu compte que cela pouvait en effet être insultant. Il s'était automatiquement tendu en entendant son ton, prêt à s'excuser et à demander pardon totalement paniqué, et soupira lorsque la rousse se remit à rire. « Je suis désolé quand même, j'ai tendance à être quelque peu maladroit niveau communication ... » Il sourit, en prenant une gorgée de café par la suite. Aussi étrange que cela puisse paraître avoir ressenti cette vague de panique en une minute le faisait sentir agréablement tranquille désormais. Plus serein. Et il n'allait certainement pas s'en plaindre. « Oliver, enchanté du coup. » Maintenant qu'il s'étaient tous deux présentés, il s'attendait à avoir droit à tout le classique d'une discussion de ce genre, le fameux comment allez vous, bien et vous, bien. Mais non. Autant qu'il détestait parler pour ne rien dire, parce qu'il en avait tant, lui, des choses à dire, autant sur ce coup là, il n'était pas certain qu'il n'aurait pas préféré un simple comment ça va. Il baissa les yeux quelques secondes, prenant une pause pour chercher ses mots. « Hé bien ... On peut dire ça comme ça, oui. » Ce n'était peut-être pas totalement vrai. Parce qu'en vérité il n'en savait rien. L'attirance était quelque chose qui lui était totalement nouveau, et surtout, totalement inédit. Peut-être était-il homosexuel, peut-être bisexuel, il n'en savait trop rien. Il n'avait jamais testé quoi que ce soit, c'était donc dur à dire. Pour l'instant, tout ce qu'il savait, c'était qu'il était Nathansexuel. « Et toi ? Enfin, je comprendrais aussi si tu ne veux pas répondre, aucun problèmes, même si techniquement c'est prouvé que psychologiquement parlant il est plus simple de parler à un étranger qu'à un proche, même si je ne suis pas totalement certain que ce soit véridique, comme étude ... Hm, bref. » Il s'auto-interrompit en voyant qu'il repartait dans un débat dont la jeune femme n'avait probablement que faire, et qui soit disant passant, n'était absolument pas intéressant.

hrp:
 
©️ 2981 12289 0

_________________
playlist made for Oliver

And here I sit, with all upon my shoulders, think I'd cry without a love to keep me warm. I never see how someone so desired could fall for me. ▵ ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
✿ Messages :
182
✿ Date d'inscription :
26/06/2017

MessageSujet: Re: reality is far from movies. ▬ ft. Leah   Jeu 31 Aoû - 19:00

Reality is far from movies × ft. Oliver & Leah
C’était agréable de faire connaissance avec ce jeune homme.  Il avait l’air amusant, et très intéressant a écouter parler. Il était surement très cultivé vue qu’il venait de lui sortir l’étymologie de son prénom en une seconde sans faire de recherche sur google. Ou alors elle ne l’avait pas vue faire. Enfin dans tous les cas, elle n’avait jamais vue quelqu’un faire ce genre de chose.  Ce qui laissait présager que c’était un jeune homme assez intéressant et pas commun. Elle lui fit un grand sourire quand il ‘s’excusa quand même de sa maladresse et dit qu’il n’était pas très adroit en communication. Elle trouvait cela presque touchant. «  Y’a pas de soucis t’en fais pas. Et puis j’avais remarqué que tu n’étais pas très a l’aise, a chaque fois que tu me commande ton ticket tu semble très mal a l’aise » Elle souri quand il se présenta a son tour. Ravis de connaitre enfin son prénom, depuis le temps qu’elle le voyait venir au cinéma. Enfin elle voyait beaucoup de monde, elle pourrait presque dire qu’elle connait de vue tout le monde dans cette ville. Et surement que tout le monde la reconnaissait aussi, sa crinière de feu ne passait pas inaperçu.   « Enchantée » Dit-elle sans perdre son sourire. «  Je suis contente d’enfin connaitre ton prénom. Depuis le temps que je te vois venir ici » Dit elle simplement, espérant ne pas lui faire peur. Elle ne voulait pas passer pour une folle qui voulait connaitre le prénom de tout les clients qui venait régulièrement.  Elle lui posa ensuite une question qui après coup  lui sembla tellement personnel qu’elle s’excusa tout de suite de l’avoir posé et lui dit qu’elle ne lui en voudrait pas de ne pas lui répondre. Mais elle était très ouverte a ce sujet, en effet depuis le coming out de son grand frère, elle avait tendance a poser la question sans vraiment se gêner. Mais la poser comme cela, de but en blanc à une personne a qui on parle pour la première fois, cela était totalement inapproprié.   Elle osa se pencher un peu pour poser une main sur l’avant bras de l’homme en face d’elle en le voyait presque honte de l’avouer.  «  C’est pas une tare d’être homosexuel hein. Au contraire, il en faut bien. »  Elle lui souri comme pour le rassuré. Elle fut un peu surprise qu’il lui retourne la question. Enfin, elle se devait de lui répondre, comme lui l’avait fait. Elle haussa les épaules. « Je pense être hétéro. Enfin je ne sais pas, je n’ai jamais était attiré par une fille. Mais qui sait ça arrivera peut-être un jour. » Dit elle simplement, elle ne se donnait pas vraiment d’étiquette. Peut-être que « maudite en amour » était une orientation sexuel, surement que si ça l’était elle serait cela. Elle ne se voyait cependant pas lui raconter que plus le temps passer et plus elle avait des sentiments pour son beau-frère. Elle souri ensuite, revenant au fait qu’il était maladroit en communication, elle remarquait qu’il savait énormément de chose. «  Dit moi, t’es un surdoué ou quelque chose dans le genre ? Tu semble savoir beaucoup de chose. » Elle souri, ce n’était absolument pas une critique, au contraire elle trouvait cela impressionnant. Elle n’avait jamais eu de surdoué en face d’elle.  
code by lizzou × gifs by tumblr



Spoiler:
 

_________________
L'amour interdit
Je me suis noyée dans tes yeux. J'ai craquer sous ton sourire. Je me suis effondrer en entendant ton rire. ▬ Ces sentiments me tue, je voudrais te toucher, t'embrasser, que mes sentiments ne soit plus secret. Tu me tue a petit feu, mais plus je te vois plus je t'aime.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: reality is far from movies. ▬ ft. Leah   

Revenir en haut Aller en bas
 
reality is far from movies. ▬ ft. Leah
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maria Sharapova vs Xoxo Leah
» Danny's Movies
» Leah A. Miller [Terminée]
» Leah Clearwater - Ça ne sert à rien, de s'attacher aux gens, ils finissent tous par partir! - Lili's liens
» Just pretend... [Leah & Elenore]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHAAAAT :: EASTCLIFFS :: Les commerces-
Sauter vers: