AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 "Vous êtes arrivée !" [Keanan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
✿ Messages :
44
✿ Date d'inscription :
09/09/2017
Localisation :
un autre bled paumé

MessageSujet: "Vous êtes arrivée !" [Keanan]   Lun 11 Sep - 20:36

Vous êtes arrivée - Keanan



"Beatles - Love me do"

Elle dort depuis plusieurs heures, ou peut-être non, peut-être que ça ne fait qu’une heure. Elle ne sait plus, n’a pas vérifié la montre, parce qu’elle se moque bien de l’heure qu’il est ! Et en plus quand la voix la réveille, elle a extrêmement du mal à se souvenir de ce qu’elle fait dans ce car, peut-être parce qu’elle a un peu trop bu la veille ? Bref elle essaie de remettre de l’ordre dans ses idées, et se souvient ce qu’elle est venue faire ici, avec ce bus qu’elle a pris depuis la gare d’un autre bled, parce qu’on lui a dit que c’était le seul moyen de venir ici. Ce qui en soit n’augure rien de bon mais, c’est l’adresse qui figure sur sa carte…. Eastcliff !
La voix insiste :

- Vous êtes arrivée ! Mademoiselle ?
- Hmm oui, une minute.

Elle émerge enfin, se redresse sur son siège, pointe le nez contre la vitre pour espérer voir quelque chose. C’est quoi toute cette buée ? Kali se tourne vers l’intérieur du car et constate qu’elle est désormais seule, enfin si on excepte le chauffeur qui la regarde avec un mélange d’inquiétude et d’impatience. Il lui sourit et poli, propose :

- Je vous aide à sortir vos bagages, mais après il faut que j’y aille, j’ai des horaires à respecter.
- Ah OH oui bien sûr !

Kali se redresse comme un ressort, récupère son sac et son barda, mp3 dont les écouteurs ont glissé de ses oreilles, ses chaussures qu’elle a retirée au début du voyage et qu’elle garde à la main et son chapeau qu’elle fourre tant bien que mal sur sa tête, sans oublier les lunettes de soleil qu’elle pousse sur son nez. Bon elle peut y aller.

Le chauffeur se charge de sortir ses trois grosses valises du coffre à bagage sous le ventre du car, lui adresse des vœux de bon séjour et disparait dans son véhicule, tandis que Kalisha est enfin descendue.
Et elle reste figée là sous une petite bruine, retenant comme elle peut son chapeau à cause du vent et découvrant en contrebas de la route, un port des plus charmants. Un frisson la parcourt, parce que tout de même avec sa tunique légère qui dévoile ses jolies jambes, elle n’est pas vraiment habillée de circonstance. Mais personne ne l’a prévenue qu’il faisait un si mauvais temps ! Ok Dublin, c’est pas vraiment mieux mais n’est-on pas au bord de la mer ici ? Elle qui a acheté tout exprès son chapeau de plage et un joli bikini doré, se dit qu’elle va devoir attendre un peu pour se baigner, en espérant que le soleil refasse surface !

Le car disparaît derrière elle, et Kalisha se retourne, se retrouvant seule au bord de la route, avec ses trois grosses valises rouges posées à ses pieds, et toujours ses chaussures à la main. Bon……elle va peut-être commencer par remettre ses chaussures ! Avec la grâce d’un chat, elle se tient en équilibre sur un pied puis sur l’autre le temps de procéder, et perchée sur ses talons, regarde autour d’elle, face à elle, un groupe de maisons, des commerces ? ….. ah oui, il y a une poste….quand même…..

Son regard guette une présence dans ce drôle d’endroit, un visage, un humain dans ce monde qui lui est totalement étranger. Et soudain elle aperçoit son sauveur ! Kalisha lui fait signe et lui demande avec son accent espagnol, et avec un joli sourire:

- Hey Salut !! Dis…. Tu sais s’il y a un hôtel dans le coin ?

Elle cherchera l’adresse à laquelle elle doit se rendre ensuite. Mais pour le moment, elle doit trouver un hôtel et aussi…..regard sur les trois valises, un chauffeur pour l’emmener « là-bas ».



_________________
Dance with me !

     


Dernière édition par Kalisha Rabiosa le Jeu 28 Sep - 11:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
✿ Messages :
47
✿ Date d'inscription :
26/09/2017

MessageSujet: Re: "Vous êtes arrivée !" [Keanan]   Mer 27 Sep - 21:57



   
   Vous êtes arrivée !
   Kali & Kean
G
rimaçant, Keenan glissa sur sa planche pour sortir de sa cachette, sous la voiture sur laquelle il travaillait aujourd'hui. Il essuya ses mains sur le chiffon qui trainait par terre, avant de le jeter un peu plus loin, agacé. Il n'avait pas la pièce qu'il fallait pour ce type de bagnole, et la commande risquait de prendre au moins une semaine, sinon plusieurs. De quoi l'empêcher de respecter le délai de réparation qu'il avait promis. Mais Monsieur Connells lui pardonnerait bien ça, non? Il se releva, ramassant sa bière qui trainait sur le toit de la Belle, essuyant du revers de sa chemise la trace d'humidité laissée par la canette. Un cri de famine tout droit sorti de son ventre lui rappela qu'il n'avait toujours pas mangé aujourd'hui. Il pourrait prendre un repas rapidement en ville, non ? Ca lui changerait de ses sandwichs triangles. Il glissa un regard désespéré sur le mini frigo, qu'il savait bien plus chargé pour l'apéro que pour manger un bout. Passant un coup ses mains sous l'eau, il quitta le garage après s'etre emparé de sa veste. Direction  le Paradise, pour se peter le bide.

Il n'avait pas beaucoup à marcher pour rejoindre le café, une dizaine de minutes en trainant des pieds. De quoi se mettre encore plus en appétit, tout en grillant une clope sur la route. Parmis les quelques personnes qu'il croisa, une d'entre elles l'interpella. Dans tout les sens du terme. Habitué aux tronches du coin, la jeune femme en tenue légère n'avait pas vraiment l'air d'ici. Qu'est-ce qui lui faisait dire ça? Ben, premièrement, elle avait l'air de se cailler les miches, et puis, bon, ok. Ses trois valises étaient un bon indice aussi. Elle lui fit des signes pour qu'il s'arrête, ce qu'il aurait sans doute fait de toute façon. Puis, la bonde lui demanda s'il y avait un hotel, dans le coin. Cette accent chantant lui disait quelque chose, mais il n'arrivait pas à mettre le doigt dessus. " Un hotel ?" répéta-t-il, dans un sourire rieur, comme si elle venait de lui raconter une bonne blague. Cette touriste avait le sens de l'humour, en tout cas. Ah, elle était sérieuse là ? Réalisant qu'il avait un peu l'air de se foutre d'elle avec son air moqueur, il se racla la gorge en reprenant une expression faciale plus sérieuse. " Hum, non. Un motel, tout au mieux." lui indiqua-t-il. La ville n'était pas la plus touristique qu'il soit, et, à la limite, on pouvait trouver quelques maisonnettes à louer pendant les périodes estivales. Mais là...  "  Il n'est pas très loin." ajouta-t-il pour ne pas trop la dépiter. En même temps, ici, tout était proche de tout, alors dire ça, ce n'était pas vraiment une information valable. Il loucha alors sur ses bagages et se douta qu'il allait devoir repousser sa pause repas parce que ... " à moins qu'une troisième main ne vous pousse, vous aviez déjà une solution pour ça?" demanda-t-il en désigna d'un regard étonné, les trois grosses valises. Peut-être qu'elle rendait visite à quelqu'un? Il y avait de quoi lui permettre de tenir un petit week end à peine, dans tout ça, non ? pensa-t-il avec autant d'exagération que de machisme. Si personne ne venait la chercher, il allait devoir lui dire de s'assoir un instant pour la ménager avant de lui annoncer qu'il n'y avait pas de service de taxi ici... Et puis, soyons honnête un instant. Keenan n'allait pas la laisser planter là avec toutes ses affaires si elle était toute seule. Ca n'était pas pour jouer au gentileman, c'était simplement du savoir vivre. Il lui adressa un sourire qui se voulait chaleureux, histoire qu'elle n'ait pas l'impression que sa journée aille de mal en pis.

WILDBIRD

_________________

   
WHAAAAT

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
✿ Messages :
44
✿ Date d'inscription :
09/09/2017
Localisation :
un autre bled paumé

MessageSujet: Re: "Vous êtes arrivée !" [Keanan]   Jeu 28 Sep - 11:25

Vous êtes arrivée - Keanan



L'inconnu s'approche, lui permettant désormais de distinguer les traits de son visage, même si pour le faire et bien le faire, Kalisha finit par retirer ses lunettes de soleil. Madre Mia, c'est qu'il est mignon ce sauveur là. Le sourire de Kali s'étire jusqu'à cet instant où l'homme lui répond qu'il n'y a pas d'hôtel....

- ah... !

Instant de solitude qui ne dure pas. Il n'y a pas d'hôtel mais un motel. Kalisha réfléchit, c'est presque pareil, enfin.... le luxe en moins, mais elle saura très bien s'en satisfaire du moment qu'elle trouve un endroit pour y passer la nuit et les suivantes, si tant est qu'elle trouve ce qu'elle est venue chercher. Donc aucune raison de paniquer pour le moment. Surtout que son sauveur lui assure que le fameux motel n'est pas très loin. Regard vers les valises, regard vers le mec qui est à pied, oui il vaut mieux qu'il n'y ait pas quinze kilomètres à faire jusque là, parce que ses talons ne supporteront pas le choc et ses valises non plus. Et puis l'homme face à elle, a l'air d'avoir ce qu'il faut pour l'aider à les traîner jusqu'au dit motel.

Et tandis qu'elle s'apprête avec son plus beau sourire à lui demander s'il veut bien l'aider à les transporter jusque là-bas, l'homme se propose de lui-même, avec en cadeau bonux, un sourire à faire fondre un iceberg. Kalisha prend un air surpris, affiche un joli haussement d'épaule et tout sourire le regarde de ses grands yeux noirs.


- je crois que tu es ma solution !

Elle laisse échapper un rire qui tinte joyeusement et avec un regard sans équivoque pour les routes désertes autour d'eux, elle  explique l'évidence:

- il n'y a pas l'air d'avoir de taxi dans le coin, et ... A vrai dire, il n'y a pas grand monde tout court. Alors... si tu veux bien m'aider ? lui demande-t-elle doucement et à son tour de sortir le sourire "arme fatale".

Kalisha lui fait alors la démonstration des petites roulettes montées sur chacune de ses valises. Au moins n'auront-ils pas à les porter, mais simplement à les tirer....enfin simple est un grand mot. La route semble plutôt irrégulière, un vrai parcours d'obstacle pour ses talons vertigineux.



_________________
Dance with me !

     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
✿ Messages :
47
✿ Date d'inscription :
26/09/2017

MessageSujet: Re: "Vous êtes arrivée !" [Keanan]   Jeu 28 Sep - 19:19



   
   Vous êtes arrivée !
   Kali & Kean
P
our une personne étrangère à Eastcliffs, ça devait sembler étrange de tomber sur des gens aidant. Les gens, trop souvent individualistes, ne prenaient plus la peine d'aider les autres. Tous le monde est toujours soit trop pressé, soit complètement indifférent. Ici, c'était différent. Non seulement le mécanicien était du genre a aimer se rendre utile, et donc, rendre service, mais en plus de cela, les habitants de la ville - se connaissant plus ou moins - avaient l'habitude de s'entre aider. C'était donc tout naturellement qu'il se porterait volontaire pour prêter main forte à la Belle. Néanmoins, Kean pouvait supposer que partout ailleurs, elle aurait aussi trouvé de l'aide, surtout auprès de la gente masculine. Quel homme refuserait de voler à son secours, sérieusement? Pointant du doigt le fait qu'elle n'avait clairement pas assez de mains pour porter ses bagages, et que, par chance, il était l'heureux propriétaire de deux jolies mimines prête à servir, il lui demanda si elle avait une solution à ce problème. Sa réponse le fit sourire un peu plus alors qu'il ne quittait pas ses grands yeux noirs du regard. Sa solution ou autre chose, Keenan pouvait bien être ce qu'elle voulait...! Madame nouveauté avait un petit truc pétillant qui plaisait bien au mécanicien. A moins que sa faim précédente ne se soit transformée en un autre forme de dalle. Cependant, le jeune homme n'était pas dans l'optique de séduire la jeune femme, même si, marquer des points maintenant n'était pas exclus. Aux vues de ce avec quoi elle avait atterrie ici, elle allait très certainement rester quelques temps. Ils auraient bien l'occasion de se revoir dans des circonstances plus convenable non ? Si la jolie blonde était en bombe aujourd'hui, ça n'était pas complètement le cas du brun, les habits salit d'huile de moteur et autres saletés. Elle lui demanda s'il pouvait alors l'aider avec ses valises, dans un sourire qui éradiquait toute réponse négative possible. "Oui bien-sûr!" répliqua-t-il, formulant la décision qu'il avait déjà prit avant même qu'elle n'ait à lui demandé. Alors qu'elle lui montrait qu'il y avait des roulettes sur les valises, Keenan s'empara de celle qui semblait être la plus petite, comme si c'était là toute l'aide qu'il allait lui apporter. Son air sérieux se dissipa en un éclair, dans un petit ricanement avant qu'il ne lui cède la poignée : " J'plaisante, j'vais prendre les autres." lui dit-il pour la rassurer, d'une main sur son épaule, avant de s'exécuter. Les deux valises, oui. Son côté macho avait du bon finalement, puisqu'il était inconcevable pour le mécano qu'elle en porte plus que lui ! S'il avait fait plus attention à ce avec quoi elle était chaussée, plutôt que de s'être arrêté uniquement sur ses jolies gambettes, il lui aurait peut-être proposé d'aller chercher sa voiture. Mais il avait bien trop l'habitude de faire les petites distances a pieds pour que cette idée ne lui vienne ne serait-ce qu'à l'esprit ! Toutefois, avant de s'encombrer les deux mains, il lui confia sa veste qui lui était jusqu'à là inutile, et lui précisa : " Vous pouvez l'enfiler, si vous voulez. Vous avez mal choisi votre jour pour débarquer, la canicule est planquée derrière un nuage aujourd'hui, c'est pas d'bol.." sourit-il avec espièglerie. Oui bon, il se moquait gentiment du fait qu'elle avait l'air d'avoir été surprise par le climat. Son chapeau et sa robe faisait tâche avec le ciel grisâtre et sa brise fraiche, même si elle embellissait indéniablement le paysage. C'était presque un sacrilège que de l'affubler de cette veste en cuir.

Désormais en route, Keenan décida de faire la conversation, pour en apprendre un peu plus sur elle. Il ne fallait pas être un génie pour comprendre qu'elle n'était pas du coin, et, il ne prenait presque pas de risque à penser qu'elle n'était même pas de ce côté nord du Globe. Elle avait un bel accent qu'il connaissait, il en était sûr. Mais d'où? Et puis, paf, ça lui revint à l'esprit. Lorsqu'il avait quitté la ville, les routes qu'il avait emprunté durant son road trip l'avaient mené jusqu'en Espagne. Il était prêt à mettre sa main au feu qu'elle venait d'un pays hispanique. S'il était en mesure d'identifier l'origine de son accent, il ne connaissait pas assez toutes les diversités que comprenait cette langue pour être capable d'en entendre toutes les nuances et, de ce fait, de deviner de quel coin elle venait. Et, puisqu'elle l'avait tutoyé jusqu'ici, il décida d'en faire autant. " Et donc, qu'est-ce qui t'amène jusqu'ici?  Vous êtes en Irlande depuis longtemps, toi et ton strict nécessaire ?"demanda-t-il, pour couvrir le bruit des roulettes glissant contre le sol, soulignant sous forme d'humour qu'elle ne voyageait vraiment pas léger... Une meuf quoi!
WILDBIRD


_________________

   
WHAAAAT

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
✿ Messages :
44
✿ Date d'inscription :
09/09/2017
Localisation :
un autre bled paumé

MessageSujet: Re: "Vous êtes arrivée !" [Keanan]   Jeu 28 Sep - 21:57

Vous êtes arrivée - Keanan



A son grand soulagement, il accepte ! Sinon, ….. elle ignore comment elle aurait fait, seule au milieu de nulle part, avec trois énormes bagages et comme elle n’a que deux mains. Aurait-elle été obligée d’en abandonner une ici ? Sur le bord de la route ? pauvre valise perdue, rouge, bien voyante qui n’aurait pas manqué d’inquiéter les habitants de ce bled…. Une valise piégée sans doute !....

Sauf qu’il n’y a que ses affaires à l’intérieur, enfin pas juste le stricte nécessaire mais l’absolue totalité de ce qu’elle possède et qui se résume en fait à des fringues et quelques objets, colifichets dont la valeur sentimentale dépasse de loin leur véritable valeur. Mais voilà, c’est tout ce qu’elle a, c’est tout ce qu’elle emporte partout où elle va. Le reste, une maison, des meubles, un lit pour dormir, elle s’adapte suivant l’endroit où elle se trouve et ici apparemment elle va devoir commencer par un motel, en attendant… et bien en attendant mieux, une chambre à louer dans les combles ? …non ! Quand même….alors une maison au bord de la mer ? Peut-être, ou alors un appart à louer. Enfin elle ne sait pas pour le moment et puis ce n’est pas comme si elle manquait de moyen, même si….elle fait attention à « économiser ».

En attendant et bien là voilà débarquée dans ce bled paumé mais avec son rêve en poche et un magnifique sourire accroché aux lèvres, aussi magnifique que l’est celui de son sauveur improvisé….. il est vraiment craquant lui ! Elle l’observe à la dérobée tandis qu’il fait mine de prendre la plus petite des trois valises. Alors elle cesse de l’observer pour regarder les deux autres, plus grandes. Bon ben quand il faut faire des efforts elle ne rechigne pas  à la tâche.

Mais pas le temps d’attraper la première que son sauveur annonce qu’il voulait la faire marcher. Okay….Elle lui accorde un petit rire. Le gars est donc un marrant, mignon et sympa qui plus est ! Et avant de se mettre en route, en plus de toutes ces qualités, il lui file sa veste en cuir. Et là c’est le dilemme pour Kali… Une belle veste en cuir certes, mais… peut-être tachée quelque part ? Si elle en juge l’état des autres vêtements de ce type et il lui suggère de l’enfiler. Le geste est touchant, très galant et …. Au risque de se salir, elle n’ose refuser, ne tenant surtout pas à le vexer, il se montre déjà si gentil ! Et puis merde, oui ça caille sévère dans le coin, le vent marin hein ? …. L’Irlande, si belle et verte et….un temps de chien. Enfin bon, elle fera avec. Alors tandis que lui la chambre gentiment, elle lui répond du tac au tac et toujours en souriant :


- C’est sûr que la canicule ne semble pas au programme du coin, c’est un peu comme la foule. C’est plutôt calme ici ! En tout cas merci pour la veste.

Et elle l’ajuste sur ses épaules, reprenant leur marche commune, elle un peu en retrait pour pouvoir admirer les fesses de son sauveur. Oui, Kalisha sait apprécier les belles choses. Mais il lui faut aussi veiller où elle met ses pieds si elle ne veut pas se péter une cheville, c’est qu’elle va en avoir besoin. Mais la danseuse est assez gracieuse pour le faire avec style quelle que soit la hauteur des talons.
En chemin, bien sûr, ils font la conversation, ce dont elle lui sait gré parce que les longs silences pesants, pas trop pour elle. Alors elle répond très volontiers à ses questions, des plus légitimes !


- Un rêve ! Un rêve qui va bientôt se réaliser, fait-elle sur un ton plein de mystère toujours aux accents de son pays. Enfin dès que je me serai installée …quelque part ! En attendant le motel fera très bien l’affaire. Et ça ne fait pas très longtemps que je suis ici, deux mois que je suis en Irlande, j’étais à Londres avant, et puis on m’a parlé d’une opportunité à saisir à Dublin et là-bas, et bien c’est une longue histoire, et c’est encore une autre opportunité qui m’amène jusqu’ici !

C’est plutôt flou comme explication mais pour Kali, c’est tout à fait logique, enfin la logique de Kalisha !

- Et c’est là tout ce que je possède. Donc tu me sauves drôlement la vie en m’aidant à les traîner jusqu’au motel ! Sinon, je ne sais pas comment j’aurais fait ! Au fait, je m’appelle Kalisha, et toi ? c’est comment ton nom ? demande-t-elle avec un sourire et un regard pétillant. Tu habites ici ?

Supposition logique, tout comme il doit travailler dans le coin. Un métier du genre salissant ? Pour Kalisha, ce n’est pas très important , au contraire, ça lui donne un air plus sexy encore.


_________________
Dance with me !

     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
✿ Messages :
47
✿ Date d'inscription :
26/09/2017

MessageSujet: Re: "Vous êtes arrivée !" [Keanan]   Ven 29 Sep - 19:06



   
   Vous êtes arrivée !
   Kali & Kean
E
lle répondit avec une pointe d'humour à sa taquinerie, avant de le remercier pour la veste. Il haussa les épaules, dans une moue toute aussi désinvolte. Ce n'était pas grand chose, et puis ça lui rendait service aussi puisque ça lui libérait les mains. Très honnêtement, s'il l'avait porté, il n'y aurait peut-être même pas pensé. Ca n'était pas pas pure galanterie qu'il la lui avait prêté. Il avait juste eu besoin de ses mains, et comme elle n'était pas très habillé, c'était une solution sympa pour tout le monde. Ils se mirent donc en route à la suite, et rapidement, Keenan chercha à en découvrir davantage sur son inconnue, l'interrogeant notamment sur les raisons de sa présence dans la ville. Étant quelqu'un de plutôt empathique, il partagea son sourire lorsqu'elle répondit qu'elle était là pour exhausser son rêve.  Ceci dit, il se demandait bien ce que quelqu'un pouvait espérer vivre ici, d'assez fou pour appeler ça un rêve. L'idée qu'elle venait pour quelqu'un prenait de plus en plus forme dans son esprit. Peut-être qu'elle venait pour se marier ici ? L'église était un peu dangereuse, mais pourquoi pas.. Mais si elle venait pour épouser quelqu'un, ce quelqu'un ne l'aurait pas laissé livrée à elle même à la gare routière, n'est-ce pas? Bizarre. Peut-être que ce n'était pas ça, du coup. Lorsqu'elle parla de s'installer ici, il sourcilla légèrement. Carrément ? C'était donc un rêve sur du long terme. Un mariage, alors ? Non, elle n'irait pas dormir dans un motel.  Il apprit donc qu'elle venait tout droit de Dublin, et qu'avant cela, elle était à Londres. Ah, il avait donc vu carrément à coté pour les pays hispaniques... Mais cet accent, ce n'était clairement pas celui du pays voisin ! Peut-être que dans sa famille, ils parlaient espagnol et que son accent était teinté par cela ? En tout cas, il y avait quelque chose de sexy dans sa voix, et la vue n'était pas en désaccord avec ça. Il avait bien fait finalement, de prendre une pause.

Mais, malgré sa réponse, il n'en savait pas spécialement plus, puisqu'il n'avait pas la raison de sa présence, en détail. Un rêve, c'était vague. Peut-être qu'elle ne souhaitait pas trop s’épancher sur le sujet? Il n'insisterait pas, si elle n'avait pas envie d'en parler plus que ça. La seule vraie information, finalement, c'était qu'elle s'appelait Kalisha. Kalisha... Même son prénom avait un truc sexy. Y'a des meufs qui vraiment, ont tout pour elle, pensa-t-il. Ces trois bagages étaient donc tout ce qu'elle avait? Ce n'était pas tant que ça, pour finir. Elle l'interrogea alors sur son propre prénom. C'est vrai qu'il n'avait pas pensé à se présenter. L'habitude de ne pas avoir à le faire dans cette petite ville, sans doute. "J'm'appelle Kean." répondit-il simplement, dans un sourire. Il préférait qu'on l'appelle ainsi, alors autant se présenter directement de cette façon. Il reprit : " Ouais, j'vis ici. Enfin, pas dans le centre même, mais dans les alentours. Mais je travaille à deux pas, c'est pour ça que je trainais dans le coin. J'étais parti pour manger un truc, à la base." avoua-t-il. Loin de vouloir la faire culpabiliser - elle ne l'avait pas non plus forcé à reporter sa pause déjeuner, il le faisait de bon coeur - il ajouta : " T'as pu avaler un truc avant ou pendant le trajet ? Parce que si t'as pas encore mangé.. - il s'arrêta le temps de regarder sa montre pour évaluer l'heure, avant de reprendre la marche - ...après avoir posé tes affaires au motel, on devrait avoir encore le temps pour que je te fasse découvrir le meilleur snack du coin." C'était presque le seul, alors forcément... Et puis, même si ils arrivaient un peu après la fermeture de la cuisine, on ne lui refuserait pas une assiette au Paradise quand même! Peut-être même qu'il pourrait jouer au guide touristique. De toute façon, il n'avait pas la pièce nécessaire pour finir la réparation de la voiture de Monsieur Connells, alors il pouvait bien s'absenter quelques heures cette après midi... Parler de bouffe réveilla son estomac, et inconsciemment, Keenan brisa se rythme de croisière qu'ils avaient jusque là, ses enjambées se faisant un peu plus rapide. Il avait faim, le pauvre !  
WILDBIRD


_________________

   
WHAAAAT

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
✿ Messages :
44
✿ Date d'inscription :
09/09/2017
Localisation :
un autre bled paumé

MessageSujet: Re: "Vous êtes arrivée !" [Keanan]   Dim 1 Oct - 11:07

Vous êtes arrivée - Keanan



Le regard de Kalisha pétille, tandis qu’il se présente à son tour :

- Keanrépète-t-elle pour en apprécier la sonorité, avant de conclure, c’est joli !

Il lui explique donc habiter ici comme il était facile de le supposer, et qu’il travaille plus proche encore. Cette ville ( ?), n’a pas l’air très grande, de fait Kalisha se dit que ça doit vraiment être la porte à côté. Elle s’apprête à lui demander quel est son travail mais il lui parle alors de casser la croûte et aussitôt son estomac percute en émettant un bruit plutôt incongru, lui arrachant une grimace. Saleté d’estomac qui la trahit. Voilà qui devrait répondre à sa question mais au cas où il n’aurait pas entendu, Kali précise tout de même.


- Euh… non pas vraiment ! Puis avec un grand sourire, elle précise : Je meuuuure de faim !

Aussi à son invitation, accepte-t-elle avec un vif plaisir. Décidément ce type a tout pour plaire, même s’il est peut-être un peu tôt pour en juger, mais sans doute que l’influence de l’estomac est la plus forte et à cet instant, la perspective de se taper un bon truc à manger vaut tous les compliments du monde. Et en plus il l’invite ! Que demander de plus ? Bon ok, elle va d’abord passer par le motel histoire de se débarrasser de ses encombrants bagages qui sautillent sur l’asphalte dans leur bruit de roulement au rythme des aspérités et défauts de la route. Pourvu qu’elles tiennent le coup jusqu’au motel, après….. peut-être n’en aura-t-elle plus besoin pour un bon moment !.. .du moins elle l’espère.

- Ouais, on va se débarrasser de ces énormes valises et après, à nous buena comida ! s'exclame-t-elle avec son accent inimitable

Quant au meilleur snack du coin, elle fait entièrement confiance à Kean ! De toute façon Kali n’est pas très exigeante niveau gastronomie, elle peut se baffrer de bonbons, autant que de chips ou de tapas, que de n’importe quoi d’autre. Sauf les insectes, Kalisha a horreur de ces bestioles alors les voir dans son assiette encore moins !

Mais à force de penser à la nourriture, elle constate que Kean a soudain accéléré le pas et elle qui est plus petite malgré ses talons, ou à vrai dire, surtout à cause de ses talons, doit soudain se mettre à trottiner pour revenir à sa hauteur, sa valise menaçant de rendre l’âme si elle continue à la trimbaler de la sorte.

Les voilà qui parviennent du coup plutôt rapidement au motel en question qui laisse un instant Kalisha perplexe, mais elle se remet très vite de sa surprise. Le bâtiment est ancien, tout simple et bâti sur deux étages, et les chambres à louer s’étendent dans un L, sur un niveau, avec chacune leur numéro affiché à côté de la porte.


- Okay, je vais réserver une chambre, en espérant qu’il y en ait encore une de libreOui enfin, la pauvre ne peut pas se douter que les touristes, ça ne court pas vraiment les rues dans le coin, et que même en période de fête, elle aurait trouvé une chambre de disponible !
Kean l’accompagne jusqu’à la réception où Kalisha annonce vouloir une chambre pour une durée indéterminée.


- Le temps que je trouve quelque chose à louer dans le coin,
ajoute-t-elle face au vieux monsieur qui semble s’en foutre éperdument mais lui donne « poliment » sa clef en lui souhaitant un bon séjour.

- Hey le numéro 22, mon chiffre porte-bonheur
lance-t-elle à Kean. Bon je reviens tout de suite.

Le vieil homme lui fait tout de même la grâce de l’accompagner jusqu’à sa chambre, simple, dans un décor aussi ancien que l’est la réception, avec même des tableaux de bateaux amarrés dans le petit port, mais les couleurs sont gaies et ça suffit pour plaire à la jeune femme. Les valises sont déposées dans un coin et en moins de deux la voilà qui rejoint Kean à la réception.


- Ça y’est, pfiouu ! J’ai fait le plus dur je crois…enfin ON a fait le plus dur,
précise-t-elle en riant. On mérite largement un repas à présent !

Puis spontanément elle accroche son bras à celui de Kean.
- Alors il est où ce fameux Snack ?



_________________
Dance with me !

     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
✿ Messages :
47
✿ Date d'inscription :
26/09/2017

MessageSujet: Re: "Vous êtes arrivée !" [Keanan]   Lun 2 Oct - 16:04



   
   Vous êtes arrivée !
   Kali & Kean
A
ffamé, Keenan lui demanda si elle avait eu le temps de manger quelque chose sur la route, ou non. Elle lui répondit par la négative, ce qui lui fit un peu plaisir en fin de compte. Effectivement, le contrat de base était de l'aider a porter ses valises, et ils allaient arriver au motel, ce qui mettrait forcément fin à sa mission. Cependant, bien plus qu'un élan de bonté pour se présenter comme son guide de la journée, Kean avait envie de prolonger un peu plus cette rencontre, sans se montrer collant. Il ne comptait pas s'accrocher à son talon comme un chewing-gum au soleil, et lui proposer de venir avec lui au snack lui semblait être une option aussi sympa que subtile. Ce fut le pas pressé qu'il continua à marcher, ne réalisant pas vraiment qu'il obligeait la jeune femme à presque trotter à ses côtés, le bruit de toutes ses roulettes couvrant le claquement de ses talons. Ils auraient pu aller manger directement, mais le jeune homme avait d'autres projets pour l'après -midi, et il n'avait vraiment pas envie de trainer les trois tonnes pendant des heures. Le mieux était donc de s'en séparer dans la future chambre de la belle. Sur le chemin, il lui fit un rapide topo sur les lieux qu'ils croisaient, comme la grande place du village ou certaines personnes se retrouvaient pour des jeux d’extérieur tels que la pétanque ou le mollky, ou lui conseillant tel endroit plutôt qu'un autre.  Comme promis, arriver au motel ne mit pas très longtemps.

Kean remarqua le regard dubitatif de la jeune femme face au bâtiment qui s'offrait à eux. C'est vrai que d'ici, la bâtisse ne payait pas de mine, mais l’intérieur était plutôt cosy. Ça n'était pas du grand luxe, mais les lieux étaient tout de même plutôt bien entretenu, et le petit personnel assez sympa. Pour l'encourager à ne pas s'arrêter à ça, il lui ouvrit la porte, la laissant passer avant de la suivre non sans un petit regard sur les courbes que sa robe laissait imaginer. Le léger sourire du propriétaire se fana en croisant le regard du mécano et son agacement se répercuta sur sa façon de s'occuper de Kalisha. Il aurait sans doute fait pire s'il avait pu se permettre de refuser un client. Le brun le salua tout de même, mais il se fit royalement ignorer.  Il confia une clé à la demoiselle, celle de la chambre 22. Un numéro porte-bonheur, apparemment. Kean ne croyait pas vraiment à la chance, mais grand bien fasse à ceux qui pensait qu'un simple numéro ou objet pouvait être une aide à leur vie. Elle allait être contente d'être dans un pays plein de trèfles si elle était superstitieuse. Il allait l'aider à monter ses bagages, mais il se fit devancer par le vieil homme, à qui les confia avant qu'ils ne disparaissent dans l'ascenseur. Kean resta à la réception, examinant les tableaux accrochés aux murs. Eastcliffs était quand même un chouette endroit. Il frôla d'un peu trop près l'un des cadres qu'il rattrapa in extremis. Mieux valait ne rien casser ou le patron allait s'en prendre à lui à coeur joie. Bientôt il ne fut plus seul, le vieil homme revenant. Pas de jolie blonde à sa suite? Le bruit de la radio troublait le silence gênant, et finalement, le brun demanda " Votre fille, ça va?" ce qui lui valut un regard noir. Bon bon bon... Tapotant sur ses poches, O'Brien avait l'impression qu'il ferait mieux d'être n'importe où plutôt qu'ici. Enfin, sa sauveuse - le rôle s'inversait étrangement - déboula dans le hall d'entrée, le sortant de là. Il ne se fit pas prier pour partir d'ici, et lorsqu'elle lui agrippa le bras, il entendit le gérant grommeler dans sa barbe sans en comprendre le sens.  " J'ai bien envie de te répondre : pas très loin" plaisanta-t-il d'un sourire charmant lorsqu'elle lui demanda où était le snack.

Quelques pas plus loin, il lui confia : " Désolé pour le piètre accueil qu'il t'as réservé. C'est un bonhomme gentil, en général, dit-il d'un ton sincère, défendant malgré tout le vieillard, c'est juste que t'étais pas vraiment bien accompagnée.. il ne m'apprécie pas beaucoup." Il ne l'avait pourtant pas revu depuis un moment. Incroyable qu'il n'ait pas passé l'éponge malgré que l'eau ait coulé sous les ponts. Avec un sourire mi amusé mi nostalgique, Kean avoua la raison du pourquoi : " Y'a un paquet d'années en arrière, je m'infiltrais souvent dans les chambres avec sa fille. Et il est tombé sur nous un matin alors qu'il montrait la chambre à un client. On avait oublié de mettre le réveil pour se sauver avant son arrivée... Il était furieux, et qu'on squatte les piaules, et que je fréquente sa fille. Depuis il est comme ça avec moi." s'amusa le brun. Il ne lui en voulait pas de ne pas l'aimer, il pouvait comprendre, même si c'était idiot de lui en vouloir encore aujourd'hui.  Faut dire aussi qu'en plus de se taper sa fille, il dormait gratuitement et illégalement dans le motel, et qu'en prime, il pillait deux ou trois trucs du distributeurs à friandises...

Quand ils arrivèrent au Paradise, l'accueil fut bien plus chaleureux. Il invita Kalisha à s'assoir sur l'une des banquettes et prit place face à elle. Pour combler sa faim de loup, il décida de commander son plat préféré ici mais la serveuse le devança en disant : "Triple burger bacon & bière ?  Il lui adressa un sourire en guise d'approbation. Elle gribouilla sur son porte-note avant de couler un regard doux sur la blonde, lui demandant si elle avait fini de choisir et les laissa en tête à tête une fois la commande achevée. Kean, qui avait observé la blonde pendant sa discussion avec la serveuse, lui demanda une fois seuls : " Tu m'as dit que tu étais à Londres, avant d'aller à Dublin, c'est bien ça? Parce que plus je t'écoute et plus tu me titille. J'suis curieux de savoir d'où vient ton joli accent. T'as parlé espagnol tout à l'heure, si je ne me trompe pas." dit-il en essayant de lire en elle d'un regard intense. Il n'était pas très bon en langues, mais ses voyages lui avaient permit d'avoir une approche de nombres d'entre elles, et l'espagnol en faisait parti, tout comme le français, le portugais, l'italien et l'allemand.  
WILDBIRD


_________________

   
WHAAAAT

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
✿ Messages :
44
✿ Date d'inscription :
09/09/2017
Localisation :
un autre bled paumé

MessageSujet: Re: "Vous êtes arrivée !" [Keanan]   Lun 2 Oct - 22:40

Vous êtes arrivée - Keanan



Pas très loin ! bon… elle aurait dû s’en douter, même si elle voit bien au sourire de Kean qu’il la taquine un peu, un peu seulement, mais jamais elle ne lui en tiendra rigueur. Normal d’embêter un peu les nouvelles arrivantes, du genre touriste débarquant d’une autre planète comme elle doit en avoir l’air, bien que Kalisha donne souvent cette impression là pour qui ne vient pas de Cuba. Enfin là elle n’a rien fait pour aider vu son style « peu habillé ». Heureusement, elle a eu la bonne idée de laisser son large chapeau au motel.

A présent la blonde cubaine se promène d’un pas plus guilleret, plus léger puisqu’elle n’a plus de valise à traîner ! Et en plus un guide des plus charmants à ses côtés. Et voilà que son guide s’excuse pour le piètre accueil du vieil homme. Etonnée, elle l’écoute lui en expliquer la raison, arquant un sourcil tandis qu’il lui avoue sans la moindre once de culpabilité avoir culbuté la fille du propriétaire dans « les » chambres du motel. Ah ben au moins il ne cache pas son jeu, à moins que la bourde ou l’aveu soit involontaire. Ce qui au final amuse énormément Kalisha qui affiche désormais un large sourire amusé, se retenant de ne pas rire.


- Ah bon ? Alors comme ça tu te glissais en douce dans les chambres du motel avec sa fille ? Monsieur est un horrible séducteur à ce que je comprends ?

Cette fois elle craque et rit doucement, preuve qu’elle ne le juge pas pour autant et qu’elle se moque qu’il ne soit qu’un coureur de jupon ! De toute façon avec des yeux pareils, comment pourrait-il en être autrement ? Elle rit encore à la conclusion de son histoire.

- Pourtant depuis le temps, je suis sûre que la demoiselle aura eu d’autres amants qui auront eu le temps de lui donner beaucoup de cheveux blancs à ce monsieur. Mais je ne lui en tiendrai aucunement rigueur. Les parents sont souvent très protecteurs avec leurs enfants...


Et puis ce n’est pas comme si elle se préoccupait de ce que peuvent penser les gens, n’est-ce pas ? Insouciante Kalisha qui entre d’un bon pas dans le fameux snack en question qui porte le nom très prometteur de paradise ! Amusant pour un snack-bar ! Mais Kalisha aime d’emblée le décor ou peut-être est-ce ce doux parfum de bon petit plat qui vient lui titiller les narines qui lui plait avant tout ?

Elle s’installe à son tour, face à Kean et d’après l’air entendu de la serveuse, c’est un habitué. Oui en même temps, elle ne le sait pas encore mais ce genre d’établissement, il n’y en a pas cinquante à Eastcliff. Quant à sa commande, elle se contentera d’un menu burger, frite coca…. Peut-être un dessert à suivre, elle verra. Pour le moment, elle fait un peu plus connaissance avec Kean qui commence par lui poser quelques questions.


- Oui Londres ! J’y suis restée quelques mois, avant j’étais à Paris, et avant encore en Italie. J’ai beaucoup voyagé avant d’arriver ici. Mais en fait….

Elle hésite, lui sourit, regard qui pétille puis se dit que de toute façon, elle n’a rien à craindre ici.

- Je viens de Cuba, c’est de là-bas que je ramène mon accent bien que j’ai passé la majeur partie de ma vie aux USA avant de partir pour l’Europe. Alors oui avant je parlais uniquement espagnol puis j’ai appris l’anglais, je baragouine un peu d’Italien et quelques mots de français, mais c’est pas très fameux. Et toi ? …. Tu as grandi ici ? C’est quoi ton travail ?

En posant la question, le regard de Kalisha court sur les vêtements de Kean, les épaules bien carrées, musclées, regard qui se fait rêveur,  et…..oui enfin, il revient à la serveuse qui leur apporte leur commande.




_________________
Dance with me !

     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
✿ Messages :
47
✿ Date d'inscription :
26/09/2017

MessageSujet: Re: "Vous êtes arrivée !" [Keanan]   Mar 3 Oct - 20:19



   
   Vous êtes arrivée !
   Kali & Kean
T
andis qu'il expliquait la raison pour laquelle le gérant du motel s'était montré un tantinet fermé, la jeune femme plaisanta à propos de l'histoire qu'il racontait, notamment sur le fait qu'il pénétrait secrètement le motel, et la fille du patron. . Rieuse, elle le qualifia même d'horrible séducteur... Horrible séducteur ?! Lui ?! Keenan était le genre de mec qui aimait plaire, et même s'il en avait les capacités, il n'était pas un prédateur pour la gente féminine. Pas du genre carnassier en tout cas. Il aimait les femmes et les plaisirs qu'elles pouvait apporter, mais il ne sautait pas sur tout ce qui bouge et il était même plutôt bien élevé, et bienveillant. Ces qualités ne le rendait pas non plus incompétent à toute forme de séduction qu'il exerçait d'ailleurs avec parcimonie. Comme si elle avait déclenché chez lui un besoin de se justifier face à cette petite accusation, il répliqua d'un air entendu "Ouais, enfin, on était plus ou moins ensemble avec sa fille..." dévoila-t-il. Peut-être s'était-il senti obligé de dire ça, parce qu'il n'avait pas envie qu'elle le catalogue ainsi ? Même s'il n'était pas un chasseur compulsif, il n'y avait rien de mal à vouloir arrondir les angles pour que tout se passe bien avec la Belle. Même s'il avait été un "sale gosse", Kean s'était toujours montré plutôt charmant et charmeur auprès des femmes. Même lorsqu'il avait trainé une étiquette de "bad boy", il n'était pas si mauvais que cela. Kalisha fut elle aussi surprise qu'il se comporte encore ainsi avec lui, parce qu'il n'était pas resté le seul à avoir connu la demoiselle intimement. Elle n'avait pas l'air rancunière, et de son coté, le vieillard mettra sans doute un peu d'eau dans son vin pour la prochaine fois. Peut-être même qu'elle aura droit a deux ou trois avertissements, sur le fait de fréquenter "le fils O'Brien" comme il l'appelait. Qu'importe, elle était assez intelligente pour se faire sa propre opinion, non?

Une fois au snack, au moment de la commande, ils prirent chacun un burger, l'un d'eux deux ayant sensiblement besoin d'un apport de protéines plus important. Puis, rapidement, Kean questionna enfin Kalisha sur son accent, qui le turlupinait depuis déjà un moment. Sa réponse l'amusa un peu, du fait de l'écho par rapport à sa propre vie. Lui aussi avait pas mal voyagé. Peut-être que son chemin avait déjà croisé la jeune femme dans un autre pays ? En France ou en Italie ? En tout cas, si leur chemin s'était déjà croisé, nul doute qu'il ne l'avait jamais vu de ses yeux, dans quel cas il se serait souvenu d'elle. Elle était délicieuse à regarder, et encore plus à écouter. Ses grands yeux noirs étaient plein de malice, et son sourire accrochait n'importe qui. Suspendu à ses lèvres, il écoutait attentivement la blonde lui parler. Elle fini par dire qu'elle venait de Cuba, et un mince sourire s'étira sur le visage du brun, satisfait. Il avait bien reconnu cet accent ! Même s'il avait misé sur une localisation plus proche. Cuba, donc. Il ne connaissait que de nom, de cigare et de rhum. Un bras posé sur le dossier de la banquette, il l'écoutait lui raconter de façon résumée quelques brides de sa vie. Sans rire, cette voix était enjôleuse à souhait, c'était assez troublant. Rien ne pourrait détourné son attention. Rien, sauf le bruit de la porte de service. Il glissa son regard sur la serveuse, avec le doux rêve que son burger soit déjà prêt. Espoir tué dans l'oeuf, puisqu'elle ne ramenait que les boissons, et une panière de frites, à partager pour patienter. De son coté, Kalisha avait détourné le centre d’intérêt de la discussion, et elle posait maintenant des questions pour en savoir plus sur lui. Alors que la serveuse s'exécutait, il répondit : " Ouais, je suis d'ici. J'ai passé quoi... vingt-cinq ans ici ? Peut-être vingt-six, je n'sais plus..." dit-il en essayant de se remémorer l'année à laquelle il avait plié bagage, avant de remercier la demoiselle qui retournait déjà à la tâche. Attrapant les condiments disponibles sur la table, il fit couler ceux-ci près des patates tout en continuant de parler : après j'suis parti. J'aime beaucoup cette ville mais à un moment donné, j'avais besoin de voir autre chose. C'est drôle parce que du coup j'suis aussi allé faire un tour en France et en Italie. Et quelques pays voisins également." ajouta-t-il avant de grignoter une frite. S'il n'avait pas été accompagné, il y serait allé par poignée tellement la faim le rongeait de l’intérieur. Du gras du gras du gras ! " Et quand je suis revenu à Eastcliffs, j'ai repris le garage de mon père. D'où les taches un peu partout sur moi..." dit-il dans un demi sourire, ayant vu qu'elle les avait déjà remarqué. Après avoir lui aussi fait une rapide ébauches de sa vie, il lui dit donc : " J'fais pas que de la réparation, j'fais aussi des dépannages de temps en temps, quand quelqu'un tombe en rade quelque part." Mais ça, ça ne lui arrivait pas si souvent que ça, et en général, c'était loin d'être comme dans un film avec une belle étrangère en détresse au bord d'une route sous un soleil ardent. Quoi que, aujourd'hui, il manquait seulement le soleil... Ce n'était pas le boulot le plus valorisant du monde, mais Kean s'en foutait pas mal. Tout l'monde n'était pas capable de donner une seconde vie à une voiture qui arrivait au bout du rouleau. Et puis, ce que pensait les autres, il s'en était toujours foutu, et ça ne risquait pas de changer ! " Et toi ? tu fais quoi dans la vie pour pouvoir la mettre comme ça dans trois valises? Attend attends.. ne répond pas, laisse moi deviner..." dit-il en la fixant un peu plus, mâchouillant une frite. Qu'est ce qui pouvait être son rêve, si ce n'était pas un mariage ? Sa main faisait des allés retours entre la panière et sa bouche, et, tout en dévorant, il réfléchissait sans la quitter du regard. Enfin, après avoir avalé quelques gorgées de bière,  il fini par dire : " Une boutique ? Tu ouvres une boutique, genre d'habits, ou de coiffure ? Non attends, tu te lance dans la mode. Je sais : mannequin." dit-il avec un certain aplomb, en validant sa réponse d'un clin d'oeil. Bon d'accord, ça, c'était un peu plus pour le compliment qu'une vraie hypothèse. Mannequin pour qui ? La ferme du coin ? Tu parles... Après tout, c'est elle qui avait commencé en le faisant passer pour un horrible séducteur...  
WILDBIRD


_________________

   
WHAAAAT

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
✿ Messages :
44
✿ Date d'inscription :
09/09/2017
Localisation :
un autre bled paumé

MessageSujet: Re: "Vous êtes arrivée !" [Keanan]   Mer 4 Oct - 14:40

Vous êtes arrivée - Keanan



L’horrible séducteur était une boutade, et de toute façon Kalisha aussi taquine soit-elle n’a jamais l’humour mesquin, excepté avec ceux qui lui cherchent des problèmes. Et avec Kean, encore moins. Il est si mignon ! Et de fait l’entendre se justifier face à ses accusations ne fait qu’étirer un peu plus le sourire de Kalisha. Elle adore ! Mais elle évitera de rire, ne tenant pas à ce qu’il croie qu’elle se moque d’elle, un peu seulement, mais encore une fois, rien de méchant. Aussi répond-elle, avec toujours ce sourire pétillant :

- Bien sûr ! Et elle avait bien de la chance, ajoute-t-elle avec un clin d’œil, sourire mutin.

Bon à présent qu’ils sont installés au snack, les odeurs de nourriture, ou de friture, c’est selon, mettent l’eau à la bouche de Kalisha qui reste toutefois plus raisonnable dans sa commande que celle de Kean mais après tout vu sa carrure, normal qu’il prenne un repas plus consistant et Kalisha n’est pas du genre à juger les gens pour ça, surtout que niveau gourmandise elle se pose là !

Ils en viennent donc à parler d’eux, d’elle, des pays qu’elle a visité en bref, de la raison de son accent plus que prononcé et dont elle ne parvient pas à se débarrasser malgré des années de pratique de sa langue d’adoption.

Puis c’est à son tour de l’interroger sur son métier et les réponses de Kean lui arrachent un nouveau sourire. Un garagiste ! Elle aurait pu le deviner quand même, et l’observant, elle se dit que ça lui va bien, bien que son guide improvisé ait pas mal voyagé ! De quoi discuter encore des heures sur leurs différentes destinations.

Toutefois c’est sa dernière remarque sur les dépannages que Kalisha relève, pour répliquer d’un ton amusé et malicieux :


- Ça oui, j’ai vu pour le dépannage, tu es très efficace dans le genre ! Je te dois une fière chandelle
, conclut-elle d’un ton sincèrement reconnaissant.

Alors tout naturellement, Kean lui renvoie la question. Certes Kalisha lui a parlé de son rêve, mais n’est pas entrée dans les détails, pas parce qu’il s’agit d’un secret d’état ! Loin de là, juste qu’elle n’a pas pensé à préciser, vu que pour elle, c’est une évidence, un rêve qu’elle nourrit d’aussi loin qu’elle se souvient. Mais avant qu’elle n’ait eu le temps de lui répondre, Kean se lance dans un jeu de devinette qui fait pétiller le regard de Kali.

Il suppose qu’elle va ouvrir une boutique d’habit, ce qui l’amuse beaucoup:


- Ce serait une idée mais non !

Elle rit, non la coiffure non plus, pas plus que le mannequinat mais le compliment déguisé ne lui échappe pas et elle lui sourit de plus bel, sensible au clin d’œil.

- Non plus !

Elle rit encore et laisse durer le suspens, le temps que la serveuse leur apporte cette fois leur commande. Puis elle se penche par-dessus son assiette, et pique à son tour une fritte déposée sur la table.

- Je vais te donner un indice !

S’il veut jouer, autant aller jusqu’au bout. Et elle lui pose une question :

- Est-ce que tu sais danser ? une danse de préférence ? Ou tu es plutôt du genre à danser tout seul, juste pour le plaisir ? Est-ce que…. tu as déjà invité une fille à aller danser ?

Oui bon ça fait un peu plus d’une question, mais voilà, l’indice est donné !  c’est donc à Kean de jouer.






_________________
Dance with me !

     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
✿ Messages :
47
✿ Date d'inscription :
26/09/2017

MessageSujet: Re: "Vous êtes arrivée !" [Keanan]   Jeu 5 Oct - 21:36



   
   Vous êtes arrivée !
   Kali & Kean
K
alisha était d'une compagnie plutôt plaisante, tant pour les yeux que pour le reste. Dire qu'il avait l'impression de la connaitre ne serait pas juste, puisque dans le fond, il ne demandait que ça, de la connaitre davantage, ceci dit, il y avait une certaine alchimie qui opérait, et qui permettait au garagiste de se montrer relativement naturel face à elle. En effet, il ne semblait pas avoir de gêne entre eux, gêne que l'on retrouve parfois lorsqu'on ne connait pas la personne en face de soit. Et cette aisance entre eux avait cet effet de ne pas brider la débilité qui pouvait parfois agiter son humour. Et puis, il avait de la chance : elle était réceptive, et drôle en retour. Il ignorait encore s'il passerait les prochaines heures avec elle au bord des falaises ou au garage, mais il pouvait d'ores et déjà prédire qu'il aurait sans doute l'occasion de la revoir. Tentant de deviner ce qu'elle venait faire ici, le brun tomba à côté à chaque fois. Même s'il essuyait les échecs, il avait réussit une chose : caser un petit compliment. Ses rires et ses sourires en étaient le résultat. Oui c'était une belle femme, oui. Mais franchement, en doutait-elle ? Globalement, elle devait bien le voir, qu'elle était dans la norme sinon au dessus. L'inverse serait de la pure mauvaise foi. " Hmmmm..." grogna-t-il en plissant des yeux, réfléchissant de nouveau sur le métier de la Cubaine. Sa concentration s'envola lorsque la serveuse apporta cette fois-ci les burgers. Dans sa tête, c'était comme si un faisceau lumineux venait d'éclairer la bouffe comme s'il s'agissait là d'un cadeau divin. Qu'importe son activité, elle l'exercerait encore tout à l'heure, dans trois steack et il l'espérait, un tas de morceaux de bacon. Alors qu'il avalait une dernière frite, prêt à attaquer les choses sérieuses, elle lui dit : " Je vais te donner un indice ! ". Il la regarda, avec des yeux comme des billes. Il devait bien pouvoir écouter son indice et dévorer son burger géant ? L'écoutant attentivement, il rapprocha son assiette de lui. Il allait s'emparer de ce cauchemar pour tout diététicien, quand elle reprit la parole.

"Est-ce que tu sais danser ?" il arqua alors doucement un sourcil. Est-ce que c'était une question banale, ou une invitation cachée ? C'était ça l'indice ? Elle continua : Une danse de préférence ? Ou tu es plutôt du genre à danser tout seul, juste pour le plaisir ? Il se demandait où elle voulait en venir.  Pourquoi lui posait-elle toutes ces questions ? N'avait-elle pas dit qu'elle donnerait un indice ? Il ne savait pas comment ça se passait à Cuba, mais en Irlande, lorsque quelqu'un dit cela, il en donne un, pour de vrai. Elle aurait pu lui donner le mot "animaux" si elle était vétérinaire ou dans une autre activité liée a ceux-ci, elle aurait pu dire "nourriture" si elle était dans ce domaine... Mais quel indice y avait-il dans le fait de lui poser ces questions?  Kean venait de mordre dans son triple burger lorsqu'elle demanda : " Est-ce que…. tu as déjà invité une fille à aller danser ?" La question le surprit tellement qu'il tenta de contenir la légère toux qui s'annonçait, alors que le croc qu'il venait de prendre passait difficilement. Il prit une gorgée de bière pour faire passer le tout, la regardant avec amusement : " ne m'fait pas rire quand j'avale, par pitié !" dit-il en reposant le sandwich. Récupérant la sauce qui s'échappait sur son pouce en une succion, il ajouta en plaisantant : " j'avoue, à chaque fois qu'on m'apporte une voiture à réparer je me lance dans la chorégraphie de GREASED LIGHTNING. Tu connais ? demanda-t-il avec un sourire espiègle au coin des lèvres. " T'sais ça fait un truc comme ça... "  dit-il, tout en s'articulant autour de ses dires. A défaut de pouvoir sauter sur la banquette, il fit simplement l'espèce de gestuelle du refrain, avec son bras, tout en baragouinant l'air de la chanson, n'en connaissant évidemment pas les paroles, tel un piètre crooner. Il ricana à sa propre démonstration, avant de lui répondre avec un peu plus de sérieux et d'honnêteté : " Nan nan, je ne danse pas. Enfin, pas vraiment. J'dirais plus que je suis passé maitre dans l'art de conjuguer une étrange gesticulation anarchique et un dandinement ridicule." sourit-il, avant de reprendre son burger et d'en croquer un bout. Le plaisir lisible sur son visage donnait l'impression que chaque bouchée était meilleure que la précédente. Il lui demanda ensuite : " Mhhh ! C'est bon, j'ai deviné. Je sais. T'es psy, non? Et là, tu m'fais passer un espèce de test, genre " Dis moi sur quoi tu danse et je te dirais qui tu es?", c'est ça?  demanda-t-il, persuadé d'avoir percé le mystère, sans même imaginer un seul instant etre autant à côté de la plaque. Heureusement qu'il n'avait pas dit qu'il avait déjà invité une femme à danser; plus ou moins, ou elle serait revenue sur sa première conclusion : l'horrible séducteur. Gnagnagna.
WILDBIRD


_________________

   
WHAAAAT

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
✿ Messages :
44
✿ Date d'inscription :
09/09/2017
Localisation :
un autre bled paumé

MessageSujet: Re: "Vous êtes arrivée !" [Keanan]   Ven 6 Oct - 16:56

Vous êtes arrivée - Keanan



Elle ignore pour le moment s’il sait danser mais en tout cas, il aime manger, ou alors c’est qu’il doit être très affamé parce que depuis tout à l’heure déjà, elle le voit se goinfrer de fritte et à présent, son attention semble particulièrement attirée par le triple hamburger que la serveuse bien de déposer devant lui. Ce qui amuse Kalisha qui finit donc par lui donner un indice. Sauf que ce dernier ne semble pas vraiment éclairer Kean… ok raté ! Il trouve ça drôle. Ce n’était pas vraiment l’effet qu’escomptait Kalisha.

- Bah quoi ? ça veut dire que ça ne t’est jamais arrivé ?

Dans ce cas, ça veut dire qu’il n’aime pas la danse. Dommage. Sauf que non, son truc c’est pas de danser avec les filles mais avec sa voiture, enfin sur sa voiture ! ou bref. Kalisha commence à rire à son tour. Celle-là, elle ne s’y attendait pas du tout et en plus il ne lui parle pas de n’importe quelle chorégraphie, mais celle de Grease, ce n’est pas rien ! C’est un film d’anthologie ! Et Kean lui en fait même une rapide démonstration ce qui achève Kalisha qui éclate franchement de rire cette fois, avant de commenter, en entendant la sévère auto-critique de Kean.

- Tu exagères ! Je trouve moi que tu te débrouilles très bien !

Ca lui donne même un air sacrément sexy, mais il n’a pas l’air de s’en rendre compte. Toujours en riant, Kali ajoute :

- Je suis sûre qu’il y a de quoi faire. Tu as le sens du rythme en tout cas, et c’est le principal.

Elle se reprend quelque peu jusqu’à ce qu’elle entende la nouvelle supposition de Kean, pensant que cette fois il ne peut que trouver sauf que ce qu’il lui sort là, lui fait arrondir les yeux avant d’éclater de rire à nouveau :

- Moiaa ?? Psy ?? Oh nonnnn !!! C’est beaucoup trop ennuyeux comme job ça ! Et même si j’aime bien bavarder avec les gens, là, ce n’est vraiment pas pour moi, les dépressifs tout ça.

Kalisha fait une grimace sans équivoque. Elle ne supporterait pas, c’est sûr ! C’est donc le plus sérieusement du monde qu’elle met fin à la devinette parce que Kean ne semble pas vraiment doué à ce jeu. La danse par contre, elle aimerait bien en voir davantage !

- En fait je suis prof de danse, c’est ce que je suis venue faire ici !
dit-elle des étoiles dans les yeux. Enfin je n’ai pas encore enseigné officiellement avant, enfin si je donnais des coups de main à Carmella, mais je vais avoir mon propre salon à présent. Alors est-ce que je pourrai te compter parmi mes premiers clients ? lui lance-t-elle tout sourire.





_________________
Dance with me !

     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
✿ Messages :
47
✿ Date d'inscription :
26/09/2017

MessageSujet: Re: "Vous êtes arrivée !" [Keanan]   Ven 6 Oct - 22:37



   
   Vous êtes arrivée !
   Kali & Kean
L
a tournure qu'avait prit la discussion était assez étrange. En effet, la belle cubaine en venait à complimenter Kean sur un soit disant sens du rythme. Ca le faisait doucement marrer. D'une façon générale, ce n'était pas un homme qui manquait de confiance, mais il était vrai qu'il n'irait pas se pavaner en assurant savoir danser. Oui, oui, il pouvait bouger sur un son, d'autant plus si celui-ci était un bon rock, mais de là à avoir le sens du rythme... Peut-être après tout ? Il n'avait jamais trop fait attention à ça. Il avait plutôt l'impression de faire le con que de maitriser la moindre technique. " T'es pas crédible dans tes compliments, regarde toi t'es morte de rire !" constata-t-il en souriant. Oui, définitivement, il était bien plus doué pour amuser la galerie que pour jouer au petit rat d'opéra. Quoi qu'il en soit, il posa son hypothèse sur le potentiel job de Kalisha. Psy. Après tout, c'était plausible. Discuter avec elle était facile et se confier tout autant. La preuve, Keenan lui avait déjà parlé d'une ex vieille de plus de dix ans et de son départ de la ville. Mais encore une fois, il avait tout faux. Décidément, les devinettes n'étaient pas son fort. La réaction de la jeune femme face à cette théorie le fit ricaner. Tous les psy n'étaient pas spécialisé dans les cas de dépression. Mais c'est vrai que, vu comme ça, ce boulot ne lui correspondait absolument pas. Elle était bien trop solaire pour ça. Elle était rayonnante, mais pourtant Kean avait du mal à détourner le regard. Sauf pour regarder où il mordait et tenter de ne pas perdre toute sa dignité en mangeant ce burger. C'était tout un art que de dévorer cette chose sans laisser s'échapper un steak, ni de faire dégouliner toute la sauce mêlée au gras du cheddar et du bacon. Mais l'habitude lui facilitait grandement la tâche. Heureusement qu'il allait s'occuper de sa mère régulièrement, ça lui permettait d'avoir un repas sain. Soit parce qu'elle préparait la popote, soit parce qu'il était derrière les fourneaux pour la bichonner un peu.

Finalement, Kali mit fin au suspens autour de son activité professionnelle, et, lorsqu'elle révéla être prof de danse, il se senti un peu bête de ne pas l'avoir comprit plus vite. Pourquoi était-il allé chercher un lien avec la psychanalyse lorsqu'elle s'était mise a parler de danse ? N'importe quoi... pensa-t-il, la bouche bien trop pleine pour dire quoi que ce soit à haute voix. Si elle s'était montrée mystérieuse sur ce qu'était son rêve précédemment, elle précisa la teneur de celui-ci ce coup-ci. Elle expliqua n'avoir encore jamais enseigné officiellement, et lui demanda ensuite s'il voulait bien faire partie de sa future clientèle. Sérieux? " Moi ? Prendre des cours de danse?!" demanda-t-il sans trop articuler, sa bouche trop occupée à régler son compte à cet hamburger.  Cette idée était aussi farfelue qu'absurde et sa voix trahissait presque sa pensée. Et puis quoi, ils montaient une petite troupe et se donnaient en spectacle sur la place du village tous les week-end, dans des petits tutus? Heureusement que sa bouche était à nouveau pleine ou il aurait pu risquer de vexer la cubaine. En y réfléchissant bien, il n'y avait pas que le classique comme danse. Et, aux vues de ses origines, ce n'était certainement pas ce genre là qui lui plaisait. C'était quoi là-bas? Le flamenco ? Non, ça c'était en Espagne. Ah ! Oui. La salsa ! Apaisant son appétit d'ogre minute après minute, il fit honneur à ses origines a lui en s'occupant de sa pinte de bière cette fois-ci. Peut-être qu'il pourrait essayer, au moins une fois ? Ce serait impoli que de refuser ou de lui rire au nez même si ce n'était pas l'envie qui lui manquait. Il haussa alors des épaules, comme si l'idée avait fait son petit chemin dans sa tête depuis qu'elle lui avait posé la question : " Je veux bien faire un essai. Mais même si je ne doute pas de toi, très franchement, je n'pense pas que tu puisses faire des miracles. Mais tant que tu ne m'obliges pas a porter des collants ou des pantalons à patte d'eph', je veux bien me prêter au jeu." dit-il d'un sourire charmant. Il n'acceptait pas uniquement pour ne pas la vexer ou pour être sympa, non non. L'idée de partager sa passion avec elle était une idée cool, mais pas autant que celle de se retrouver corps contre corps avec elle. C'était probablement pour ça qu'il avait mit sa fierté de mec de côté et accepté. Et puis, si sa spécialité était vraiment la salsa, l'aspect sensuel et calliente de cette danse lui faisait d'ores-et-déjà espérer le cours. Il demanda toutefois, comme s'il n'y avait pas déjà réfléchit  : " Et tu vas enseigner quel type de danse ? Parce que j'te préviens tout de suite, je n'suis pas pas Patrick Swayze. Tu vas devoir troquer tes talons contre des chaussures de sécurité..." plaisanta-t-il en imaginant facilement la scène du moment où il risquait de lui marcher sur les pieds d'un pas maladroit.
WILDBIRD


_________________

   
WHAAAAT

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
✿ Messages :
44
✿ Date d'inscription :
09/09/2017
Localisation :
un autre bled paumé

MessageSujet: Re: "Vous êtes arrivée !" [Keanan]   Sam 7 Oct - 19:31

Vous êtes arrivée - Keanan




Elle secoue la tête en protestant, son rire cessant peu à peu pour céder la place à un beau sourire :

- Jamais je ne me moquerai ! Mais… je dois dire que c’est la première fois qu’un homme me joue la chorégraphie de Grease !

Elle applaudit soudain avec enthousiasme.

- Et j’adore ! Il faudra que tu m’en montres un peu plus, conclut-elle avec un regard qui s’égare un instant mais non, il faut qu’elle reste sérieuse ! Et c’est aussi ton idée que je sois psy !

Nouveau léger rire, avant de l’entendre finalement accepter, ce qui éclaire le visage de Kalisha.


- Oui ? Tu acceptes ? HO magnifique !!

Elle se redresse pour lui coller une bise sur la joue, par-dessus la table, au risque de tout faire tomber par terre, mais Kean est bien accroché à son Hamburger. Puis elle se rassied et se lance à son tour dans le « dévorage » en règle de son propre hamburger, avec bien moins de talent pour ne rien laisser en réchapper que Kean. Très vite, une bonne partie de la salade fout le camp, puis la sauce dégouline et Kalisha a bien du mal à s’en sortir sans le secours de sa serviette.

Entre deux bouchées toutefois, elle réussit à glisser quelques mots et un sourire :


- Qui sait ? Peut-être que j’en fais des miracles !


Elle rit volontiers avant de le rassurer.

- Non, ne t’inquiète pas, pas de collants, ce n’est pas de la danse classique que j’enseigne, mais de la danse pour se faire plaisir, pour s’amuser. En fait ce que les clients désirent, peu importe le style, danse de salon ou latines, mais je t’avoue que ma préférence va à la salsa et au tango ! la Zumba reste à la mode, ou le flamenco attire pas mal, mais les filles seulement, malheureusement. Parce qu’un bon danseur de Flamenco, c’est un spectacle qu’il faut voir au moins une fois. Il y a sinon le reggaeton, c’est sympa à danser si tu n’as pas de partenaire. Ou même du rock’n roll si tu préfères ? Ce que tu veux. Le but c’est surtout de s’amuser !

Et elle s’efforce de terminer ce maudit hamburger qui lui mène la vie dure. Quand enfin elle en vient à bout, elle lui demande, s'intéressant un peu plus à lui:

- Et quand tu bosses pas, tu t’amuses comment ? Enfin à part emmener des filles dans les motels,
ajoute-t-elle avec malice. Hum enfin sauf si tu as une petite amie attitrée ? lui lance-t-elle curieuse sans le moindre remord de se montrer trop indiscrète.





_________________
Dance with me !

     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
✿ Messages :
47
✿ Date d'inscription :
26/09/2017

MessageSujet: Re: "Vous êtes arrivée !" [Keanan]   Mer 11 Oct - 1:49



   
   Vous êtes arrivée !
   Kali & Kean
L
es jolies femmes faisaient vraiment ce qu'elles voulaient des hommes. Même de ceux qui ne pensaient pas se laisser avoir par un joli minois. Franchement, si quelqu'un avait dit à Kean qu'il accepterait de participer à un cours de danse, il aurait été le premier à en rire à gorge déployée. Et pourtant, voilà qu'il venait de dire oui pour se la jouer à la Pedro de Un dos tres. Même lui trouvait la situation drôle. Le pire dans tout ça, c'était qu'il ne pouvait même pas se défiler. Non, en effet, l'irlandais était un homme de parole, et s'il s'engageait à faire quelque chose, malheureusement pour lui, il honorait toujours ses promesses. Mais il y avait du bon, d'avoir accepté. Il gagnait d'ores et déjà une bise sur la joue. De quoi signer pour quelques cours supplémentaire... Un rictus marqua son visage après ce petit geste si spontané, et il chercha à dissimuler son trouble en se cachant derrière une gorgée de bière. Quoi ? C'était normal de ne pas rester insensible à son petit charme, non ? Trouvez moi un homme  capable de rester stoïque face à elle. Keenan avait beau se cacher derrière son air macho, la conclusion restait la même : les hommes étaient faibles face à ces diablesses. Kalisha se mit enfin à manger, ce qui fit plaisir au brun. Il commençait à croire qu'elle avait prit son burger juste pour faire joli. Il n'était pas du genre à se priver, il trouvait ça bête de le faire alors que certaines personnes n'avait même pas le luxe de choisir. Tout ça pour être dans une norme stupide. C'était sans doute un peu hypocrite que de penser ainsi, puisqu'il était le premier à se retourner sur une nana bien roulée.  Elle semblait moins débrouillarde avec son burger qu'avec ses valises. A ce rythme là, elle ne risquait pas de manger grand chose entre ces deux pains. Kean évita de se moquer d'elle, même si la vexer lui aurait probablement donné le droit de finir son repas... Il avait vraiment un estomac sans fond ce garçon !

Il termina d'ailleurs son monstre de cholestérol tandis que Kali se pensait capable de faire des miracles avec lui. La bouche pleine, il lui lança un regard dubitatif. Faire le con, il savait faire. Suivre une chorégraphie ou un nombre de pas définit, c'était autre chose ! " Ah ouais ? Bon courage. J'suis du genre à me tromper de sens dans une chenille.." plaisanta-t-il. Il exagérait, bien évidemment, mais même une danse toute simple comme la madisson était hors de sa portée. Les quelques fois où il s'y était risqué pendant des fêtes de village, il finissait par perdre le rythme et terminait à la buvette. La pauvre, elle ne savait vraiment pas dans quoi elle s'embarquait avec lui.   Elle le rassura tout de même sur le fait qu'il n'y aurait pas de collant et autre accoutrements ridicule. C'était déjà ça, quoi que, au point où il en était.. Et puis là, paf. D'un coup, elle le perdit en se mettant à parler d'un tas de danse. Pourtant il la regardait comme si chaque mot prenait sens. De la zumba ? C'est pas le nom du phacochère dans le Roi lion ça ? s'interrogea-t-il. Et le Reggaeton ? Il y avait bien le mot reggae, mais il n'imaginait pas une danse qui expliquait comment se rouler un joint. Rapidement, il en vint à la conclusion que ce monde était bien trop éloigné du sien pour qu'il en comprenne le moindre détail. Kalisha allait très probablement enseigner de façon régulière à un O'Brien, mais ce ne serait pas Keenan. En revanche, sa mère allait adorer. Quand il entendait la cubaine parler de ça, il avait l'impression d'entendre la télé, lorsque sa mère regardait ce programme de danse où des célébrités se prêtaient à l'exercice. Il sourit avec tendresse en pensant à elle. Ça lui ferait sans doute beaucoup de bien que de s'inscrire dans le salon de danse de la jolie blonde. Et ça donnerait une bonne excuse à Kean pour la voir de façon régulière.  Enfin bref, pour sa part, il s'y risquera sans doute une fois, sinon deux, mais probablement pas plus.

Alors qu'il reprenait quelques frites, se laissant bercer par la voix mélodieuse de la touriste, elle lui posa une question qui le surprit assez.  Parce que si au départ, elle avait l'air de lui demander la liste des lieux sympa pour s'amuser ici, la conversation se tourna sur quelque d'un peu plus personnel. Avait-il une copine ? S'il avait certes été surprit, ça ne le dérangeait pourtant pas d'en parler. Il croqua dans sa frite, avant de lui répondre. " Non non, il n'y a pas de madame O'Brien. Mais tu sais, dorénavant, j'ai mon chez moi, pas besoin de passer par la case motel... Et puis j'suis un type sympa, maintenant je les emmène déjà manger un morceau dans le meilleur snack de la ville..." dit-il d'un ton sérieux, en conservant son regard ancré dans le sien. Regard pétillant qui éclata à cause d'un large sourire. Oui, il était content de sa blague ! D'ailleurs, le ricanement qui s'en suivit en fut la preuve. Quel benêt.  Et puis, trêve de plaisanterie, il redevint un peu plus sérieux : " Non, sérieusement, je risque de ne pas être le meilleur guide pour tout ce qui est amusement dans les parages. - la dernière fois qu'il était sorti toute la nuit, il ne se souvenait plus grand chose de sa soirée, et la fois d'avant, c'était avant son départ de Eastcliffs. Les lieux où ils allait dans le coin étaient probablement fermés depuis. La plupart du temps, ses soirées se limitaient à quelques verres entre amis ou une partie de poker avec des gens peu fréquentables. Il continua - De toute façon, tu vas devoir aller chercher ton bonheur dans les villes voisines en fonction de ce que tu recherches. Tu sais, je suis tout seul au garage donc je suis pas mal occupé. Entre ça, les petites réparations à droites à gauches, m'occuper de ma mère, de mes proches, ma moto..." edit-il tout en réalisant qu'un jour il risquerait de faire un burn-out à force d'être partout à la fois. Heureusement, il n'avait pas tous les jours du travail à ne plus en finir non plus, mais Keenan s'ennuyait rarement malgré tout. Il termina alors sa pinte. L'espace d'un instant, il hésita à lui proposer de lui faire faire un tour en moto, si elle aimait ça, mais il décida de ne pas trop s'imposer. Il lui retourna alors simplement la question : " Et toi ?" Elle quoi ? Elle avait quelqu'un, ou, comment s'amusait-elle ? Il laissa planer quelques secondes de mystère, avant de préciser sa question en s'accoudant sur la table : " Même si, si j'ai bien compris, l'important dans la danse c'est l'amusement, j'imagine que tu as d'autres passions ? En dehors de moi, évidemment." dit-il tout sourire, avec un faux air de mégalomanie.
WILDBIRD


_________________

   
WHAAAAT

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
✿ Messages :
44
✿ Date d'inscription :
09/09/2017
Localisation :
un autre bled paumé

MessageSujet: Re: "Vous êtes arrivée !" [Keanan]   Mer 11 Oct - 20:58

Vous êtes arrivée - Keanan




Il semble vraiment douter de ses qualités de danseur. Ok apprendre la danse n’est pas donné à tout le monde, mais quand on a le sens du rythme, le reste suit, il suffit d’un bon professeur et c’est exactement ce qu’elle est ! Un bon professeur, en tout cas elle est pleine d’enthousiasme, jusqu’à ce qu’il mentionne la chenille. Kalisha fait la grimace avec un demi-rire au vu de la référence:


- Sérieusement, la chenille ? ha alors mon coco, il va falloir qu’on travaille dur tous les deux !
Puis d’ajouter avec un sourire toujours malicieux : Mais ne t’inquiète pas, on va bien s’amuser toi et moi !

Y’a-t-il un zeste de double sens à cette proposition ? Nooon….. pas du tout ou… ou peut-être si, juste un peu. Après tout, il est tout à fait à son goût et puis Kalisha n’est pas du genre à s’embarrasser de principes rébarbatifs ou de ce que certains appelleraient l’éthique professionnelle. Du moment qu’il y a du plaisir, le reste importe peu ! Voilà sa philosophie !

Peut-être aussi pour ça qu’elle lui demande pour sa petite amie qu’il n’a pas. C’est encore mieux, sinon sûr qu’il se serait décommandé pour le cours à partir du moment où il aurait annoncé ça à sa copine. Vous connaissez une fille qui laisse son mec prendre des cours de danse sans vouloir en profiter vous ? A moins de détester la danse mais ça, Kalisha se dit que ça ne doit pas exister pour une fille. Mais bonne nouvelle, doublement hm ? Monsieur est célibataire, mais il précise tout de même pour la forme et non sans humour qu’il a son propre chez lui et qu’il n’est pas obligé de squatter les chambres des motels. Kalisha approuve avec un rire, et un regard entendu :


- Tant mieux, comme ça je saurai où venir te trouver, si j’ai encore besoin d’un guide.


Sauf que Kean lui dit qu’il n’est pas le meilleur guide qui soit pour ce qui est de l’amusement. Kalisha lui offre alors une moue dépitée, et un peu surprise :


- Quoi ? Tu veux dire que tu n’es pas du genre à sortir ? Tu préfères rester enfermé chez toi à broyer du noir ? Nannnn je ne pourrai pas croire une telle chose. Ca se voit dans tes yeux que tu es du genre à profiter des plaisirs de la vie, hm ?

Est-ce un défi qu’elle lui lance ? En tout cas, elle ne le croit pas, ou refuse d’y croire. Et si vraiment ça devait être le cas, et bien c’est elle qui ira le chercher pour lui montrer comment on s’amuse, même ici à Eastcliff où il n’y a rien, ou presque ! C’est que Kalisha ne manque jamais d’imagination quand il s’agit de s’amuser.

Sauf que Kean semble soudain décidé à jouer les rabats-joies en lui annonçant qu’il n’y a rien ici pour s’amuser. Et qu’il lui faudra aller chercher son bonheur ailleurs. Kalisha lui lance un drôle de regard.


- Je suis sûre qu’il y a de quoi faire, ici ! Faut juste…. Trouver quoi !

Et puis il y a le nightclub, même si pour le moment Kalisha ignore encore qu’il a fermé il y a très longtemps et que l’annonce que son ami lui a refilée est obsolète depuis encore plus longtemps. Mais tout ça est une autre histoire. Pour le moment Kean veut savoir comment elle s’amuse, enfin à part la danse bien sûr et quelles sont ses passions en dehors de lui. La plaisanterie lui vaut un très joli sourire et ce regard qui se fait caressant. Kalisha appuie alors son menton dans la paume de sa main, et avec un sourire en coin, lui répond d’un ton provocant :

- On trouve toujours de quoi faire en bonne compagnie, même au milieu de nulle part ! Mes passions, et bien elles sont là où il y a de la vie. J’aime les gens, sortir, bouger, me balader, voyager, discuter, chanter, faire de la musique, écouter de la musique, nager, farniente, et profiter de tout ce dont on peut profiter, en gros quoi ! conclut-elle avec un léger rire.

Et toi donc, tu t’occupes de ta mère ? c’est gentil de ta part, et la moto, tu me montreras ? demande-t-elle curieuse. Doit y avoir des balades sympas à faire ici ! conclut-elle le visage toujours appuyé sur sa main, et tourné vers lui. Mais elle se souvient qu’il vient de lui dire qu’il avait beaucoup de travail à son garage, alors elle précise :

- Enfin quand tu auras le temps, moi je vais en avoir pas mal, une fois que j’aurai trouvé où m’installer. Je ne vais pas rester éternellement au motel.




_________________
Dance with me !

     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
✿ Messages :
47
✿ Date d'inscription :
26/09/2017

MessageSujet: Re: "Vous êtes arrivée !" [Keanan]   Ven 13 Oct - 0:08



 
  Vous êtes arrivée !
  Kali & Kean
"Q
uoi ? Tu veux dire que tu n’es pas du genre à sortir ? Tu préfères rester enfermé chez toi à broyer du noir ? Nannnn je ne pourrais pas croire une telle chose. Ca se voit dans tes yeux que tu es du genre à profiter des plaisirs de la vie, hm ? " rétorqua Kalisha lorsqu'il avoua ne probablement pas pouvoir l'aider beaucoup sur tout ce qui était amusement. Non, il n'était pas du genre à broyer de noir chez lui le soir, au contraire. Il n'avait juste pas le temps pour sortir s'amuser toute la nuit comme il y avait encore quelques années. En faite, depuis son retour à Eastcliffs, il avait freiné tout ça. Manque de temps ou d'énergie, tout simplement. Mais son passé illuminait encore son regard, d'après les dires de la Belle. Parfois ça lui manquait, cette liberté qu'il avait eut ainsi pendant tant de temps à travers tous ces pays. Il avait parfois l'impression d'avoir enfilé le costume de son père et d'être dans une vie qu'il n'avait pas forcément voulu. Non pas que ça lui déplaise complètement non plus ! C'était comme ça, et il ne se posait pas plus de questions que ça. Il était de toute façon bien trop souvent trop occupé pour y penser.  

Il avoua ensuite qu'il n'y avait pas non plus trop grand chose à faire dans le village même. C'était probablement ce qui facilitait le mode de vie qu'il avait aujourd'hui. Oui il y avait des choses à faire, mais il n'allait tout de même pas la pousser à écumer les bars ou à trainer du côté du port ? L'espace d'un instant, il envisagea la possibilité de sortir un soir avec elle, soit ici, soit ailleurs. Après tout, ils s'entendaient plutôt bien non? Kean n'avait pas de problème avec l'idée de passer une soirée avec elle en toute amitié, en tout bien tout honneur. Mais en tant qu'homme, son esprit vagabondait inévitablement sur d'autres éventualités. D'autant plus que la jolie Cubaine laissait glisser quelques regards, sourire, remarques et sous entendus que Kean interprétait comme des signaux. Il n'était pas le seul à trouver l'autre à son gout, n'est-ce pas? A moins que Kali ait simplement ce genre d'humour là, qui rajoutait un petit quelque chose à son charme sulfureux. Et, alors qu'elle répondait à sa question à propos de ce qu'elle aimait dans la vie, Kean se surprit à se perdre à nouveau dans le flot de ses paroles. Non pas parce qu'il pensait à autre chose par ennui, mais parce qu'il se laissait bercer par la musicalité de sa voix plus qu'il n'écoutait ce qu'elle racontait. Ce fut lorsqu'elle parla de sa mère que le petit nuage sur lequel il flottait éclata, le ramenant à la réalité. Il acquiesça simplement de la tête. Elle aurait tout le temps d'en savoir plus à ce sujet, plus tard. Il n'avait pas forcément envie de ternir la journée à parler du pourquoi du comment. L'ambiance ne s'y prêtait pas. Mais lorsqu'elle parla de sa moto, de son bébé, de LA femme de sa vie, il retrouva un sourire éclatant. D'autant plus qu'elle avait l'air de s'y intéresser, rejoignant l'idée qui lui avait traversé l'esprit quelques instant plus tôt. La lui montrer ? " Bien sur, avec plaisir! On pourra même faire un tour, si t'es sage." répondit-il immédiatement dans un beau sourire. Et, alors qu'elle se mit a rêvasser sur les jolies balades à faire dans le coin, elle mit une parenthèse à ce projet. Quand il aurait le temps. Amusant comme finalement, du temps, ça se trouve lorsqu'on le veut! Il ricana lorsqu'elle lui annonça qu'elle en aurait beaucoup, une fois qu'elle se serait installée, une fois sortie de ce motel. S'essuyant les mains sur la serviette en papier, il dit d'un ton à la limite de la confidence : " N'en pars pas trop vite, je te rappelle que je sais m'y infiltrer facilement..." D'un clin d'oeil, laissant trainer là cette remarque plus qu'équivoque, il se leva de la table. Ce n'était, cette fois-ci, pas tant de l'humour que ça. Il laissait juste cette information là, elle en faisait ce qu'elle voulait maintenant. Il ajouta alors, justifiant ainsi la raison pour laquelle il s'était mit debout : " Je reviens."

Il se rapprocha alors du comptoir, pour commander deux cafés à la serveuse qui terminait son ménage. Il lui prit en même temps les quelques petits gâteaux qui se battait en duel sur le présentoir. Pendant qu'elle préparait ça, son regard bifurqua sur sa charmante compagnie. Il n'avait accepté de l'aider tout à l'heure pour ça, pourtant, il trouvait ça sympa de la dragouiller un peu. C'était amusant, et puis, c'était agréable surtout . Les deux cafés dans une main, et l'assiette de douceur dans l'autre, il regagna la table et glissa la boisson chaude en face d'elle, puis s'installa, cette fois-ci, à coté d'elle afin de profiter d'un peu plus près de son joli minois. Plaçant les mini cake entre eux deux, il en goba un avant de poser son bras sur le dossier de la banquette, dans le dos de Kali. De l'autre main, il attrapa son mug et fit passer sa bouchée d'une gorgée cafeinée. Un peu tourné vers elle, il la regarda un instant, avant de dire : " Si ça te tente, on fini tranquillement, et après on peut passer au garage prendre la moto. Je dois juste passer une commande, et après on peut aller faire un petit tour. J'te redéposerai à ton motel sur le retour - proposa-t-il. Balade qui pouvait ceci dit être avortée s'il recevait une urgence téléphonique. Mais comme il espérait que ce ne soit pas le cas, il ne mentionna pas ce détail - " et t'en fais pas pour ça..." dit-il en désignant sa robe du regard, en profitant quelque peu de cette vision d'ailleurs. En tant que motard, il ne prendrait jamais quelqu'un avec lui non équipé. Et il avait justement ce qu'il fallait au travail.  
WILDBIRD


_________________

   
WHAAAAT

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
✿ Messages :
44
✿ Date d'inscription :
09/09/2017
Localisation :
un autre bled paumé

MessageSujet: Re: "Vous êtes arrivée !" [Keanan]   Sam 14 Oct - 0:22

Vous êtes arrivée - Keanan



Si elle est sage ! Kalisha ne peut s’empêcher de rire. Un rire léger, joyeux qui fait pétiller son regard de plus bel. Il est drôle, Kean et c’est d’un ton plein de malice qu’elle assure :

- Mais je serai sage comme une image !!

C’est sûr, on y croit ! Aussi sûr que deux et deux font trois ! Mais Kalisha s’amuse follement et c’est tout ce qui importe. Cet homme est plein d’humour et n’est-ce pas là, l’arme de séduction la plus efficace qui soit ? En tout cas si tous les habitants de cette ville sont aussi sympathiques et charmants que Kean, elle va beaucoup se plaire ici, et peu importe qu’il pleuve et qu’il fasse froid ! Le soleil finalement, il est là où on décide qu’il soit.

Un soleil qui brille dans le sourire qu’elle lui offre à sa plaisanterie pleine de sous-entendus qu’il lui glisse accompagné d’un clin d’œil avant de quitter leur table. Mouais s’il continue, elle va le dévorer tout cru cet homme là. Et tandis qu’elle le suit du regard, tout en se mordillant la lèvre, elle se demande comment il est possible qu’il soit encore célibataire…. Un défaut caché ? Il lui reste à trouver lequel. Et elle y consacrera le temps qu’il faudra pour le découvrir ! Ce qui ne fait qu’étirer davantage son sourire.

Quand il revient, c’est en compagnie d’une assiette de petits gâteaux qu’il dépose sur la table entre eux deux, sauf que cette fois, il vient s’installer de son côté de la table, juste à côté d’elle sur la banquette. Kalisha s’agite un peu, la proximité c’est déconseillé pour le réchauffement climatique !


- Si ça me tente ? Si claro ! que ça me tente, déclare-t-elle avec sa fougue habituelle.

Et oui que diable, le chauffeur aussi est tentant mais elle se garde d’ajouter un tel commentaire ! Bon allez, soyons sage quelques instants. La moto, elle est sûre que ça va lui plaire au-delà de la compagnie de Kean. Kalisha adore la vitesse et peu importe la façon dont on la pratique, du moment qu’il y a l’ivresse !
Alors elle ajoute concernant sa tenue, robe courte et froufrous que le regard de Kean semble apprécier :


- Oh mais je ne m’en fais pas !

Non c’est sûr, ce n’est pas son genre de s’inquiéter. Même que niveau inquiétude, c’est plutôt zéro. Après tout, Kalisha c’est l’insouciance personnifiée, mis à part sur un petit détail, vous savez , l’histoire du défaut caché ! Enfin pour le moment elle est bien loin de songer à tout ça et en mode impatiente, soudain, se dépêche d’aider Kean à vider l’assiette des petits gâteaux. Sauf qu’à cet exercice, il est bien plus fort qu’elle et c’est une Kalisha les joues pleines façon hamster qui glousse, manque s’étouffer tellement elle a la bouche remplie, tout ça pour pouvoir aller plus vite, faire ce tour en moto !

- Bon on feut y a’er à prégent ? Le regard brille d’impatience, un regard noir, pétillant d’étoiles et fixé sur Kean.

Mais pas sûr qu’il ait compris avec tout ce qu’elle a en bouche. Et à présent l’épreuve de force, ça va être d’avaler tout ça sans s’étouffer !  Kalisha adopte donc la tactique de Kean qui consiste à aider à faire descendre le tout avec une gorgée de café.


- Au fait, merci pour le repas !


Ah oui là tout de suite l’élocution est plus claire ! Toujours accompagnée d’un accent mais compréhensible ! Puis elle est curieuse de découvrir le garage de Kean, le voir au travail, le temps qu’il termine donc sa commande. Elle de toute façon n’a aucun rdv de planifié, pas encore. Il faut qu’elle appelle le propriétaire de la boîte dont le nom et le numéro de téléphone figurent sur la petite annonce qu’elle a gardée dans ses affaires, mais…. chaque chose en son temps.



_________________
Dance with me !

     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
✿ Messages :
47
✿ Date d'inscription :
26/09/2017

MessageSujet: Re: "Vous êtes arrivée !" [Keanan]   Mar 17 Oct - 0:48



 
  Vous êtes arrivée !
  Kali & Kean
L
orsqu'elle montra un réel intérêt pour ce fameux tour à moto, Kean réalisa qu'il l'appréciait de plus en plus. Elle était intéressante, drôle, jolie,  elle bouffait des burgers et elle aimait la vitesse. Il avait dû faire un truc rudement bien dans une vie antérieure pour qu'une telle nana croise son chemin aujourd'hui. Et puis, elle marqua des points supplémentaires lorsqu'elle se mit a dévorer les gâteaux, plus vite qu'il n'aurait pu le faire lui-même. Peut-être pas finalement. Mais il n'était pas trop de ceux qui raffolait du sucré, même si il aimait bien les bonbons que lui ramenait parfois Awdry. Il la regarda, elle et sa tronche soudaine de hamster, non sans caché son amusement. Il sourcilla lorsqu'elle tenta de parler une, première fois, se moquant d'elle d'un : " Y'a un terme dans 'finir tranquillement' que t'as pas compris en faite, non? " Elle avala une gorgée de café pour faire passé le tout, alors qu'un éternel sourire en coin restait ancré sur le visage de Kean. Perso, la seule chose qu'il dévorait pour le moment, c'était elle. Et que du regard, à son grand regret. Si certes il était un tantinet séducteur, il n'était pourtant pas le genre de mec à sauter sur la moindre occasion. Sauf dans certain cas. Pour l'heure, il avait plutôt l'impression qu'ils étaient tous les deux pareils, à jouer un peu avec le feu, gentiment. Elle le remercia pour le repas. Comment ça, merci? Ah, il avait dit qu'il l'invitait? Il avait beau y réfléchir, il se souvenait uniquement de lui avoir dit qu'il pouvait lui montrer le meilleur snack de la ville, pas de lui payer son addition. Mais maintenant, il ne se voyait pas le lui rappeler. Et puis, il s'en fichait pas mal de le faire. Il haussa les épaules, signe que ça n'était pas grand chose, et termina sa tasse de café. Quand elle eu terminé la sienne, il l'invita à se lever, pour partir, et prit son porte feuille dans sa veste avant de la lui redonner. Il parti payer et la rejoignit dehors, avant de se mettre en route.

Il recommença à jouer au guide sur la route qui menait jusqu'au garage, lui parlant de tel ou tel endroit. Le chemin qui devait se faire assez rapide s’avéra un peu plus long que prévu puisque le centre redevenait un peu actif et que la petitesse de celui-ci obligeait le mécanicien à saluer les personnes qu'ils croisaient, parlant un peu avec certaines. Lorsqu'il présentait Kalisha comme étant nouvelle en ville, certain regard entendu le mettait un peu mal à l'aise. Visiblement, son passé de Dom Juan ici avait laissé quelques traces dans l'esprit des gens. Voilà qu'ils allaient lui rappeler qu'elle avait pensé qu'il était un horrible séducteur tiens. Kean était un peu plus mature que ça maintenant. Il ne cherchait plus qu'un coup d'un soir, mais un truc plus stable que ça. Faute de trouver, il ne se laissait pas pour autant dépérir... Enfin, ils arrivèrent au garage. Ce n'était pas immense, il y avait de quoi travailler sur quatre voitures en même temps, même si ça n'arrivait jamais. Lorsqu'il avait reprit le garage, il avait fait quelques travaux pour le moderniser un peu, mais ça restait très brut comme endroit. Il avait gardé le nom du garage de son père, dont les lettres en néons rouges éclairaient la battisse. Le AutO'Brien était le seul garage de Eastcliff, alors il y avait plus ou moins toujours quelques choses à faire. Plusieurs enceintes se cachaient sur les murs, laissant penser que Keenan aimait travailler en musique. Et c'était le cas. " Fais attention a pas te salir..." dit-il en constatant qu'il ferait bien de nettoyer un bon coup les locaux à l'occasion. En passant dans le local sur le coté qui lui servait de bureau, bien qu'il n'y passait guère de temps, il cacha les quelques cadavres de bouteilles qui trainaient dessus. Le bureau n'était pas très spacieux mais assez pour qu'il y foute son bordel administratif, qu'il avait encore un peu de mal à gérer. Il y avait quelques photos poussiéreuse, notamment de sa mère et de son père, de lui plus jeune, du garage à son ouverture et quelques objets de déco... C'était les affaires de son père qu'il avait laissé là. Il ouvrit un des casiers métallique et sorti un pantalon et un blouson en cuir. " Tiens, enfile ça ici,  j'vais passer ma commande à coté." informa-t-il en baissant le petit rideau de la vitre qui donnait sur le garage pour lui laisser un peu d'intimité.

Il attrapa son répertoire, le téléphone, alluma la musique qui se mit à vibrer dans les enceintes, pas trop fort puisqu'il avait besoin d'entendre son futur interlocuteur qui se faisait désirer à l'autre bout du fil. Il jeta un coup d'oeil à la porte de son bureau, pour voir si elle avait fini, mais non. Il lui tardait pourtant de la voir en combinaison de moto. Ca ne mettait pas forcément les courbes en valeur, mais pour un motard, il n'y avait rien de plus beau que ça. Il mit en haut parleur, et ouvrit le capot de la deuxième voiture ici, bidouillant dedans pour ne pas avoir l'impression de perdre son temps. Au final, ses mains avaient plus l'air de suivre le son de Thunderstrucks que de réparer quoi que ce soit la dedans. Chantonnant la musique, il perdit un peu la notion du temps malgré les tonalités qui lui rappelait le temps qui passe, et, enfin il remarqua une silhouette du coin des yeux. Quand il vit la jolie cubaine en tenue, il se redressa et se cogna la tête dans le capot , comme un bleu. Aie. grimaça-t-il muettement.  Et voilà que la chanson 'You really got me' de The Kinks se mettait a retentir. Quel timing parfait... Kean lui sourit en se frottant la tête. " J'ignore de quoi t'as l'air en en tenue de danse, mais tu devrais inclure le blouson de moto à ta tenue de prof "complimenta-t-il avant d'entendre quelqu'un répondre au téléphone. Il essuya rapidement ses mains, et coupa le haut parleur, pour parler mécanique, continuant à fixer Kalisha. Quand il se rendit compte de ça, il fit fuir son regard ailleurs, en allant vers son bureau. Coinçant son téléphone entre son épaule et son oreille, il alluma son ordi et pianota deux ou trois choses dessus pour terminer la commande. Il avait un air relativement sérieux. Kean était plutôt consciencieux au travail. Il n'avait pas envie de détruire la réputation que c'était faite son père depuis toutes ces années. Quand enfin il raccrocha, son visage s'ouvrit davantage. " On y va ? " proposa-t-il en enfilant à son tour sa veste de moto, tout en attrapant les clés de celle-ci. Il donna un casque à sa jolie passagère ainsi qu'une paire de gants, et ferma le garage de l'intérieur, l'invitant à sortir par derrière, là où se cachait sa voiture et... " Je te présente SUSIE." dit-il tout sourire. Il enfila son casque, et vérifia celui de Kalisha, refermant son blouson jusqu'en haut, avant de grimper sur sa moto, la laissant s'installer derrière lui après avoir démarré. " On va aux falaises du coup ? T'as pas trop peur que je sois un psychopathe au final, ca va? " vérifia-t-il, en rigolant, avant d'en prendre la route.
WILDBIRD


_________________

   
WHAAAAT

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
✿ Messages :
44
✿ Date d'inscription :
09/09/2017
Localisation :
un autre bled paumé

MessageSujet: Re: "Vous êtes arrivée !" [Keanan]   Hier à 11:16

Vous êtes arrivée - Keanan



Kalisha sourit d’un faux air coupable. C’est sûr que le terme « tranquillement » ne lui correspond pas vraiment. Petite étincelle, véritable bout en train, trop accro au mouvement, dans le rythme et la musique et surtout dans l’amusement. Attendre, pourquoi attendre ? Elle veut toujours tout et tout de suite, bien qu’avec le temps, elle a appris à refreiner ses envies, à force de se casser un peu le nez, un peu beaucoup.

Enfin voilà, là elle s’est découverte un ami et Kean est tellement adorable qu’elle en oublie toute retenue et prudence. Mais il va bien falloir quand même si elle ne veut pas une fois de plus avoir des ennuis. Oui, les ennuis ça lui arrive aussi, plus souvent qu’on ne le pense. Mais elle les oublie dans des moments comme celui-là, où elle prend beaucoup de plaisir à une simple rencontre. Simple ? En tout cas inespérée.

Kalisha trottine à ses côtés, écoutant docilement son guide improvisé jusqu’à parvenir au dit garage. C’est sûr qu’il ne paie pas de mine mais étrangement, elle le trouve charmant, tout à fait en adéquation avec l’homme à ses côtés, sa veste en cuir, ses vêtements un peu tâchés et le sourire à faire tomber. Une perle oubliée au fin fond de l’Irlande. Est-ce seulement le hasard si elle le rencontre aujourd’hui ? Vive est assez du genre à croire aux signes, même si c’est idiot. Parfois ça donne des trucs marrants, et…invraisemblables.

Déjà Kali se met en tête d’explorer ce nouvel endroit, bien qu’il ne soit pas très grand, il est rempli de bric et de broc, d’objets et de pièces qu’elle ne saurait jamais identifier. Curieuse toujours, sa main se tend pour toucher, jusqu’à l’avertissement de Kean. Oups, elle retire sa main avec un sourire pour l’intéressé. Bah si elle se salit, ce n’est pas bien grave, il est d’ores et déjà tout pardonné !

Elle le suit ainsi jusqu’à son bureau, avec un petite sourire en coin soudain alors que surgit une pensée, une idée du genre pas sage. Un bureau dans un garage, loin de tout et en si charmante compagnie, ça ne peut qu’emballer l’imagination de la bouillante Kalisha mais, elle découvre bien vite qu’il n’est point question de déshabillage, mais de rhabillage !  Toute à ses pensées déplacées, la surprise remplace alors le petit sourire en coin. Un pantalon en cuir et une veste en cuir……ah oui une combinaison de motard. Kali se remet de sa surprise et manque éclater de rire. Quelle idiote elle fait.


- D’accord !


Elle prend alors l’équipement et sans se préoccuper d’avoir un peu d’intimité, retire sa robe au moment où le rideau se baisse. Elle ne se voit pas l’enfiler par-dessus, non ? Si ? Elle n’en sait trop rien et de toute façon n’est pas du genre à se préoccuper de ce genre de considération. La voilà en sous vêtement un instant, puis en tenue de cuir (de motard, précisons-le) l’instant d’après. C’est la première fois qu’elle se trouve ainsi habillée et Kalisha est un peu surprise par la sensation de tout ce cuir l’enrobant entièrement. Et bien au moins, ne souffrira-t-elle pas du froid !

Pas sûre d’être à son avantage ainsi parée, elle revient auprès de Kean, mais son regard la rassure aussitôt et le sourire de Kalisha s’illumine.


- Merci ! c’est la première fois que je porte ce genre de tenue.

Elle fait un tour sur elle-même pour le laisser admirer le résultat, et finit par rire.

- Je ne crois pas que ça soit très pratique quand on doit beaucoup bouger.

Puis elle opine du chef et le suit jusqu’à la fameuse moto. Le prénom lui arrache un sourire et une expression étonnée. L’idée est adorable :

- Tu lui as donné un nom ? Tu dois beaucoup l’aimer alors
et son sourire se fait plus doux, avant d’ajouter un compliment qui semble tout à fait de circonstance.
- Elle est superbe ! Je n’y connais pas grand-chose, mais elle est classe !

Vient le moment de mettre le casque et Kalisha grimace. Cette idée ne lui plait pas, avoir la tête enfermée dans une boîte, elle si éprise de liberté et de sensation ! Comment peut-on ressentir le vent sur son visage et dans ses cheveux avec un truc pareil ? Et puis en Floride, les gens se foutent bien de ce genre de considération. Enfin sur la Marina, on ne roule pas non plus à deux cent à l’heure. Alors Kalisha se plie à l’exercice, avant de sourire à Kean qui lui vient en aide pour nouer l’attache sous le menton. Ca aussi ce n’est pas top, trop d’obstacle entre eux désormais.

Quoiqu’au moment de s’installer derrière lui, Kalisha ne se gêne pas pour nouer ses bras autour de sa taille, même si la veste attenue ce sentiment de rapprochement. Elle glisserait bien ses mains sous la veste pour un contact plus rapproché mais….petit rappel de sa raison qui lui souffle que ça ne se fait pas. Ils viennent tout juste de se rencontrer ! S’en suit une argumentation et débat interne entre ses envies et sa raison que je vais vous épargner, et que sa raison emporte finalement.
La remarque de Kean lui arrache un bel éclat de rire :


- Je n’suis pas inquiète, je sais me défendre, argue-t-elle. Et ce n’est pas une plaisanterie. Kalisha ajoute en riant et par défi. J’ai appris la capoeira ! Alors attention, si tu veux me jeter en bas de ta falaise, tu y tomberas avec moi !

Elle acquiesce enfin en riant :

- Va pour la falaise !

De toute façon ce n’est pas comme si elle n’aimait pas flirter avec le danger, bien qu’elle se sent en confiance avec cet homme malgré qu’elle ne sait pas encore grand-chose de lui.



_________________
Dance with me !

     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: "Vous êtes arrivée !" [Keanan]   

Revenir en haut Aller en bas
 
"Vous êtes arrivée !" [Keanan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Juste avant la Bibliothéque, et vous êtes arrivés
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» Arrivée dans une nouvelle ville.
» Arrivée dans le calme...En êtes-vous sûr? [Rp Adonis T. Nightsprings]
» Je suis arrivé ... préparez vous à pleurer 8D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHAAAAT :: EASTCLIFFS :: La place, les rues, les transports-
Sauter vers: